Secrétariat d'Etat à l'économie

Entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange entre les Etats de l'AELE et le Mexique au 1er juillet 2001

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a décidé le 15 juin 2001 les modifications nécessaires d'ordonnances pour la mise en vigueur au 1er juillet 2001 de l'Accord de libre-échange entre les Etats de l'AELE et le Mexique ainsi que de l'Accord agricole entre la Suisse et le Mexique. Le Mexique procèdera à la mise en vigueur de ces accords à la même date. Les accords ont été signés à la fin novembre 2000 et viennent d'être approuvés par les Chambres fédérales durant la session de juin.

    Le résultat tangible de ces accords sera, à partir du 1er juillet 2001, l'importation en franchise de douane de tous les produits industriels, ainsi qu'un certain nombre de produits agricoles d'origine mexicaine. Parmi ces produits agricoles pourront ainsi être importés sans droit de douane, le café vert, le miel pour la mise en œuvre industrielle, les bananes, les fruits tropicaux, les agrumes, les soupes et les sauces, la bière et la tequila ainsi que les œufs indemnes de pathogènes à des fins pharmaceutiques. Pour quelques produits agricoles, les droits de douanes sont réduits (p.ex. autres types de miel, chewing-gum, jus tropicaux contenant du sucre et les cigares). L'accord de libre-échange ouvre la voie à une croissance dynamique des exportations suisses de biens et de services vers le Mexique. Il assure à l'économie suisse, pour ses biens et services, le même accès préférentiel au marché mexicain que celui dont bénéficient déjà nos concurrents de l'UE, des Etats-Unis et du Canada. Le Mexique est un partenaire économique important pour la Suisse. Les exportations suisses vers ce pays représentent environ un milliard de francs suisses par année; quant aux investissements directs suisses, ils sont également importants. Dès l'entrée en vigueur de cet accord, l'industrie suisse pourra réaliser des économies de droits de douane jusqu'à 100 millions de francs par an. Outre la libéralisation des échanges de biens et de services (notamment financiers), l'accord prévoit des dispositions sur la protection et la promotion des investissements directs, la protection de la propriété intellectuelle et l'accès sans discrimination aux marchés publics.

ots Originaltext: seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Ministre Christian Etter, seco, chef de la Task Force
AELE-Négociations pays tiers, tél. +41 31 324 08 62

Stefan Moser, seco, Circulation internationale des marchandises et
politique d'origine, tél. +41 31 322 24 09



Plus de communiques: Secrétariat d'Etat à l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: