Département fédéral des finances

Première enquête sur le plan suisse

    Neuchâtel (ots) - Les enseignants du domaine des professions de la santé. D'après l'enquête menée par l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans les milieux concernés, le corps enseignant des écoles offrant des formations professionnelles de base dans le domaine de la santé comptait en 1998 quelque 1800 personnes, occupant environ 1400 postes à plein temps et dispensant un enseignement à quelque 13'000 élèves. Ces enseignants se distinguent des collègues des gymnases ou des écoles professionnelles artisanales, industrielles et commerciales par leur profil, par leur organisation du travail ainsi que par des salaires généralement moins élevés.

    Le profil: solide formation de base suivie par une qualification pédagogique Pour la plupart des enseignants des écoles professionnelles du domaine de la santé, l'enseignement ne représente que la deuxième phase de la carrière professionnelle. Avant d'y débuter, 78% d'entre eux ont en effet achevé une formation de base et 12% une formation supérieure dans l'une des professions du domaine de la santé. Trois quarts des enseignants ont ensuite exercé cette profession pour une durée d'au moins cinq ans. La formation pédagogique ne commence souvent qu'après le début dans l'enseignement, en règle générale en cours d'emploi et après l'âge de 30 ans. 7% des enseignants ont achevé une formation pédagogique universitaire, 54% ont obtenu un diplôme et 19% un certificat pédagogique pour le domaine de la santé; 5% ont suivi une autre formation pédagogique. En septembre 1998, 15% des enseignants n'avaient achevé aucune formation pédagogique: soit ils étaient encore en formation, soit ils étaient des enseignants-assistants, catégorie pour laquelle aucune formation pédagogique n'est requise.

    L'organisation du travail: pas que des cours Dans le domaine de la santé, la prestation de travail prévue par les cahiers des charges des enseignants varie, selon les cantons, entre 40 et 43 heures par semaine pour un emploi à plein temps. L'enseignement théorique, pratique et clinique n'en constituant que 54%, elle comprend aussi l'ensemble des tâches de gestion, de planification, de soutien aux élèves et d'administration directement liées aux activités d'enseignement. Dans les écoles professionnelles artisanales, industrielles ou commerciales, un poste à plein temps correspond par contre à une prestation d'enseignement qui varie entre 21 et 28 leçons hebdomadaires et qui ne comprend que les cours, le travail de préparation demeurant à discrétion de l'enseignant particulier.

    Le corps enseignant: femmes nettement majoritaires La représentation féminine au sein du corps enseignant des écoles professionnelles du domaine de la santé (73%) est l'inverse de celle que l'on observe dans d'autres écoles professionnelles. Elle est par contre moins élevée dans les professions médico-techniques et thérapeutiques (64%) que dans les soins (75%). La représentation masculine est presque deux fois plus élevée chez les enseignants que chez les élèves. Le travail à temps partiel concerne 59% de l'ensemble des enseignants engagés (hommes: 40%; femmes: 66%). La part des enseignants de nationalité étrangère se situe à 17% (école obligatoire: 3%; autres écoles professionnelles: 4,5%; gymnases et écoles de culture générale: 7%). Ce taux s'explique en partie par la forte représentation étrangère au sein du personnel exerçant l'une des professions du domaine de la santé. Les salaires: généralement inférieurs à ceux en vigueur dans d'autres domaines de l'enseignement professionnel Les salaires bruts annuels perçus par les enseignants du domaine de la santé sont généralement inférieurs (jusqu'à 20% pour les enseignants diplômés) à ceux de leurs collègues des écoles professionnelles artisanales, industrielles et commerciales. Ils peuvent également varier fortement d'un canton à l'autre pour quasiment la même prestation d'enseignement, en fonction de la situation économique générale et des différents barèmes.

    L'enquête a été menée en septembre 1998 par l'OFS, en collaboration avec ARTES et LEVE, les deux associations régionales du personnel enseignant des écoles professionnelles du domaine de la santé. Elle concerne les formations professionnelles de base reconnues par la Croix Rouge suisse. Le questionnaire adressé aux écoles avait pour but de relever des informations sur les conditions cadre et de travail dans lesquelles l'enseignement se déroule; le questionnaire adressé aux personnes, celui de relever des informations sur la personne, l'emploi, la formation et les activités exercées.

ots originaltext: DFI Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:: Office fédéral de la statistique, Renseignements: Mauro Olgiati, OFS, Section de la formation scolaire et professionnelle, tél. +41 32 713 62 55 Commande de publications: tél. +41 32 713 60 60, fax +41 32 713 60 61, E-Mail: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch Nouvelle publication: OFS, Enseignants du domaine des professions de la santé, Neuchâtel 2000, No de commande: 393-0000, Prix: 11 francs Internet: www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Département fédéral des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: