Régie fédérale des alcools

Nouveau concept dans le domaine de la distillation

Moins de formalités pour les agriculteurs : contrôle simplifié

    Berne (ots) - En collaboration avec les associations et les
milieux concernés, la Régie fédérale des alcools (RFA) a élaboré une
nouvelle réglementation du contrôle des distilleries agricoles. Le
projet, connu dans la profession sous le nom de neoBRava, sera
appliqué dès le 1er juillet 2002.

    L'objectif principal de la nouvelle conception consiste à
simplifier les procédures administratives tant pour les producteurs
que pour la RFA. Cette simplification porte notamment sur les points
suivants:  

    - Le nombre de préposés des offices locaux de
        surveillance des distilleries est réduit
    - Des formulaires plus clairs et plus simples
    - Plus de transparence dans les dispositions qui
        régissent les quantités allouées en franchise d'impôt pour
        l'usage personnel
    - La collaboration avec l'Office fédéral de
        l'agriculture est intensifiée. L'OFAG fournit les
        principales données sur les exploitations agricoles.  

    Les modifications suivantes seront réalisées dans le cadre
de l'ordonnance relative à la loi sur l'alcool existante:  

    Octroi de la franchise d'impôt aux agriculteurs  

    Comme jusqu'ici, les agriculteurs pourront produire des spiritueux
en fran-chise d'impôt pour leur usage personnel. Les quantités
allouées seront déterminées selon des critères précis tels que
surface de l'exploitation, degré d'intensité des cultures, nombre de
personnes occupées et nombre d'arbres fruitiers hautetige.

    Selon la pratique en vigueur, les spiritueux des producteurs
agricoles  continueront à être imposés seulement lors de la vente ou
d'une cessation d'exploitation selon le régime de l'entreposage en
suspension d'impôt.  S'ils le souhaitent, les agriculteurs pourront
dénaturer, c'est-à-dire rendre impropres à la consommation, les
boissons distillées produites. A l'instar de l'éthanol industriel,
cette marchandise sera exempte de droits.  

    Dispositions régissant le contrôle et décomptes fiscaux  

    Les agriculteurs produisant annuellement moins de 100 litres
d'alcool pur  retirent directement auprès du distillateur à façon une
déclaration de production de spiritueux. Les agriculteurs disposant
d'un appareil à distiller retirent ce formulaire auprès du titulaire
de l'office de surveillance qui leur est attribué. Tous les
producteurs qui disposaient d'une réserve de boissons distillées à la
fin de l'exercice ou qui en ont produit ou fait produire recevront un
décompte final  vers la mi-août. Sur la base de ce récapitulatif, les
producteurs annonceront à la RFA les réserves de spiritueux au 1er
juillet ainsi que leurs ventes et leurs cessions. Ce formulaire
permettra d'établir le bordereau d'impôts pour les assujettis. Les
autres producteurs ne recevront pas de décompte final. Ce système
permet de supprimer la carte verte.

    Celui qui produit plus de cent litres d'alcool pur sera soumis aux mêmes procédures de contrôle que les producteurs professionnels.       Plombage des distilleries     Comme cela se pratique dans de nombreux pays, tous les appareils à distil-ler seront plombés à partir de juillet 2002. Lorsqu'un agriculteur souhaitera distiller de la marchandise, il s'adressera au préposé de l'office de surveillance qui viendra déplomber l'installation. Celui-ci lui remettra une «déclaration de production de spiritueux» et contrôlera les matières premières. Une fois la distillation achevée, l'appareil sera à nouveau plombé et la quantité de spiritueux produite enregistrée. La déclaration de production sera alors envoyée à la RFA.     Formation adéquate     Afin de permettre l'application du projet neoBRava selon des critères uniformes, la RFA s'efforce de former tous les collaborateurs directement concernés ainsi que les distillateurs à façon avant la mise en oeuvre. Les associations professionnelles seront informées lors de leurs réunions annuelles.       Quantités maximales accordées en franchise d'impôt     Surface: 1 à 5 ha = 5 litres à 100%     5 à10 ha = 10 litres à 100%     plus de 10 ha = 15 litres à 100%     Personnes: 2,5 litres à 100% par personne occupée sur     l'exploitation.     Maximum 15 litres à 100% par exploitation     Arbres haute-tige: 1 litre à 100% pour 10 arbres.     Maximum 15 litres à 100% par exploitation.

ots Originaltext: RFA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
RFA
Fritz Etter, responsable du domaine Distillerie,
production et imposition
tél.    +41 31 309 13 00
mobile +41 79 467 34 59
e-mail: Fritz.Etter@eav.admin.ch

Hans-Peter Jorns, responsable du projet neoBRava
tél.    +41 31 309 14 17
e-mail: Hans-Peter.Jorns@eav.admin.ch



Plus de communiques: Régie fédérale des alcools

Ces informations peuvent également vous intéresser: