Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Tendances conjoncturelles de l’automne 2003 : La conjoncture suisse poursuit son mouvement à la baisse

      Berne (ots) - La reprise de l'économie mondiale est très hésitante
et très inégale d'un pays à l'autre.

    La conjoncture américaine a gagné en dynamisme au 2ème trimestre 2003, les entreprises ayant notamment augmenté leurs investissements. Dans la zone euro, la tendance à la stagnation a persisté; le Royaume Uni a enregistré un taux de croissance zéro. La croissance s'est poursuivie à un rythme soutenu dans les pays émergents d'Asie, mais elle est restée faible au Japon. L’économie des pays d'Europe centrale et orientale poursuit son expansion, mais à un rythme moins soutenu. Dans la majeure partie des pays d’Amérique latine, la croissance de la production a ralenti.

    L'économie américaine va vraisemblablement jouer le rôle de moteur de la reprise économique en général. La politique monétaire et budgétaire expansive menée dans ce pays commence à porter ses fruits. Il ne faut néanmoins pas compter sur une forte reprise de la croissance, car les surinvestissements datant du dernier boom économique aux États-Unis et en Europe n'ont pas encore été absorbés. En outre, dans les pays de la zone euro, les impulsions provenant de l'économie extérieure vont être, dans un premier temps, atténuées du fait de l'appréciation de l'euro par rapport au dollar. À cela s'ajoutent l'inquiétude suscitée par le risque d'attentats terroristes et les incertitudes découlant des déséquilibres macroéconomiques de l'économie américaine notamment.

    En Suisse, la conjoncture continue de pâtir du report de la reprise mondiale. Le produit intérieur brut réel a enregistré un nouveau recul au 2ème trimestre 2003. Les effets de l’accroissement continu de la consommation privée et de la consommation publique sont notamment contrecarrés par la baisse des investissements en biens d'équipement et du volume des exportations. Dans l'industrie, le bâtiment ainsi que dans différentes grandes branches du secteur des services, la situation demeure morose.

    Il faut désormais s'attendre à un léger recul du produit intérieur brut réel pour 2003. La reprise est attendue pour 2004; il n’est pas exclu que la production s’inscrive déjà à la hausse avant la fin de 2003, à condition toutefois que la conjoncture se renforce dans la zone euro et que le cours du franc ne se consolide pas une nouvelle fois de façon substantielle.

Berne, le 4 septembre 2003

Secrétariat d'État à l'économie Communication / Information

Renseignements: Aymo Brunetti, tél. 031 322 21 40 Max Zumstein, tél. 031 322 21 17

Internet: http://www.seco.admin.ch/news/00131/index.html?lang=fr



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: