Helvetas

"L'Afghanistan a besoin d'une forte solidarité internationale"

    Bienne (ots) - L'Afghanistan a besoin de notre solidarité sur le chemin de la paix et de la démocratie. C'est le message qu'a fait passer la doctoresse engagée Sima Samar, directrice d'une ONG afghane, lors de l'Assemblée générale d'Helvetas à Bienne. La manifestation était centrée sur la reconstruction de l'Afghanistan, où Helvetas s'engage depuis l'année dernière. Un bilan annuel réjouissant a d'ailleurs été présenté, avec un volume élevé de dons.

    La 46ème Assemblée générale d'Helvetas a eu lieu le 21 juin 2003 avec 220 participants au Palais des Congrès de Bienne, sous la direction de son Président Peter H. Arbenz. Dans sa partie statutaire, elle a approuvé les comptes et le rapport annuel et procédé à une nouvelle nomination au Comité central.

    L'année passée, Helvetas a été engagée dans environ 150 projets. Quelques chiffres informent sur leur impact: 290'000 personnes ont obtenu un accès à l'eau potable, 140'000 paysans et conseillers agricoles ont suivi une formation continue, des arbres ont été plantés sur une surface équivalente à 20'000 terrains de football, 245'000 personnes ont assisté à des manifestations culturelles et à des animations. Helvetas a aussi intensifié ses efforts pour promouvoir le coton bio et son engagement s'est étendu à l'Afghanistan, à l'Ethiopie et au Burkina Faso. L'organisation de coopération au développement est aujourd'hui active dans 22 pays.

    Un volume de dons important en 2002

    Considérant la situation économique difficile, le dernier exercice a aussi été satisfaisant au niveau financier. Le montant des dons a pu être maintenu à un niveau élevé avec 9,3 millions de francs en 2002 - un chiffre qui n'a été dépassé jusqu'ici que durant l'année record 2001, où il a atteint 10 millions de francs. Le léger recul des dons est surtout à mettre sur le compte des contributions à caractère exceptionnel, qui ont été moins nombreuses. Les dépenses se sont élevées à un total de 47,6 millions de francs en 2002, avec un excédent de recettes de quelque 36'000 francs.

    L'Assemblée générale a nommé au Comité central la pédagogue Gabriella Bernasconi Walker, de Castel San Pietro, qui a une grande expérience de la coopération au développement, entre autres grâce à des engagements à l'étranger pour le Comité International de la Croix Rouge. Gabriella Bernasconi Walker remplace ainsi l'ancienne représentante du Tessin, Carla Agustoni, qui s'est retirée après six ans au Comité central.

    Un avenir incertain pour l'Afghanistan

    L'Assemblée générale s'est déroulée sous le thème "L'Afghanistan - un pays à reconstruire". L'année passée, Helvetas a lancé son nouveau programme en Afghanistan qui comprend des activités dans les domaines de la formation, de l'approvisionnement en eau ainsi que de l'agriculture et la sylviculture durables. Helvetas travaille avec l'Afghanistan-Hilfe Schaffhausen et l'organisation partenaire afghane Shuhada. Cette dernière a été fondée par la doctoresse Sima Samar, ancienne ministre de la condition féminine dans le gouvernement de transition et directrice actuelle de la Commission indépendante des droits humains dans ce pays.

    Lors de l'Assemblée générale, Sima Samar a fait le point sur la situation actuelle en Afghanistan. Après deux décennies de guerre, une année et demie après la chute des Talibans et une année avant les premières élections démocratiques, le pays se trouve aujourd'hui sur le chemin difficile et incertain de la paix et de la démocratie. Malgré l'importante aide internationale, la reconstruction se fait attendre, a constaté Sima Samar: "Les gens commencent déjà à perdre espoir."

    L'aide bilatérale doit augmenter

    A Bienne, Sima Samar a appelé la communauté internationale à renforcer les troupes de maintien de la paix en Afghanistan, à augmenter l'aide financière, à aider à poursuivre les violations des droits humains et à exercer une pression politique afin que les droits humains et les droits des femmes soient ancrés dans la nouvelle Constitution. Pour un avenir libre, "une forte solidarité internationale et un immense travail dans le pays même sont nécessaire", a dit Sima Samar.

    Esther Oettli, responsable du Département étranger d'Helvetas, a affirmé que les ONG jouent un rôle central dans la reconstruction de l'Afghanistan. Orientées sur la base, elles sont aussi des partenaires particulièrement importants de la coopération internationale au développement, d'autant plus que les structures étatiques doivent encore être créées. C'est pourquoi des efforts plus importants doivent être fournis dans la coopération bilatérale.

ots Originaltext: Helvetas
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Patrick Schmitt
Secrétaire romand
Tél. +41/21/323'33'73 oder +41/79/691 49 09



Ces informations peuvent également vous intéresser: