Bundesanwaltschaft BA

Soupçons d'escroquerie et blanchiment d'argent dans le cadre de contrats de multipropriété: le MPC enquête

      Berne (ots) - Berne, le 8 juillet 2003. Le Ministère public de la
Confédération mène en étroite collaboration avec la Police
judiciaire fédérale une enquête de police judiciaire basée sur des
soupçons d'escroquerie et de blanchiment d'argent dans le cadre de
contrats de multipropriété ou time-sharing. Un ressortissant
français a été arrêté à Zurich le 1er juillet dernier. Il se trouve
toujours en détention.

    Une enquête de police judiciaire a été ouverte le 9 avril dernier par le Ministère public de la Confédération contre plusieurs personnes de nationalités étrangères pour soupçons de blanchiment d'argent (art. 305bis CP) et d'escroquerie (art. 146 CP), éventuellement abus de confiance (art. 138 CP). La procédure a été déclenchée par une information du Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent (MROS) de l'Office fédéral de la police. L'affaire porte sur plus de 2 millions de francs suisses. Sur la base d'éléments supplémentaires apportés par une plainte d'une personne privée les autorités ont pu progresser dans leur enquête. Un ressortissant français a été arrêté le 1er juillet dernier à Zurich. Il est soupçonné d'escroquerie et de blanchiment dans le cadre de contrats qui portaient sur le revente de parts de multipropriété. Le prévenu aurait utilisé une société basée à Malaga (Espagne) et se serait fait payer des avances sur un compte d'une banque à Zurich. L'intéressé a été interrogé par les enquêteurs de la Police judiciaire fédérale et du Ministère public de la Confédération à Berne. Il se trouve toujours en détention préventive. L'arrestation a été confirmée par la Juge d'instruction fédérale.

La responsable de l'information: Andrea Sadecky, porte-parole suppléante du MPC, tél. 031 / 324 324 0



Ces informations peuvent également vous intéresser: