BAK Bundesamt fĂĽr Kultur

Pierre Michon dialogue avec Ivan Farron

    Berne (ots) - Pour la première fois en public en Suisse romande, lÂ’Ă©crivain français Pierre Michon dialoguera le 27 octobre 2005 Ă  20h15 avec Ivan Farron au MusĂ©e Jenisch de Vevey. La confĂ©rence est organisĂ©e par les Archives littĂ©raires suisses de la Bibliothèque nationale suisse. Les Archives littĂ©raires suisses organisent chaque annĂ©e en automne des confĂ©rences consacrĂ©es Ă  un auteur ou Ă  une thĂ©matique littĂ©raire. Cette annĂ©e, Ivan Farron, auteur dÂ’une thèse sur Michon, Ă©voquera avec lui son rapport Ă  quelques grands peintres dont les Âśuvres seront accrochĂ©es aux cimaises du musĂ©e. Pierre Michon est nĂ© le 28 mars 1945, aux Cards, dans la Creuse oĂą ses parents Ă©taient instituteurs. LycĂ©en Ă  GuĂ©ret, il Ă©tudie ensuite les Lettres Ă  lÂ’universitĂ© de Clermont-Ferrand (maĂ®trise sur le théâtre dÂ’Artaud). Son premier texte paraĂ®t lorsquÂ’il a 37 ans, après quelques annĂ©es consacrĂ©es aux Ă©tudes littĂ©raires et au théâtre. LÂ’Âśuvre de Pierre Michon sÂ’est confrontĂ©e dÂ’entrĂ©e de jeu Ă  la peinture. Dès les Vies minuscules, paru en 1984, la question picturale se lie Ă  celles de lÂ’Ă©criture, du tĂ©moignage. Pour un auteur prĂ©occupĂ© par la restitution de la « chair du monde » (Merleau-Ponty), Ă©crire sera avant tout donner Ă  voir. Mais la peinture appartient Ă©galement Ă  un fonds culturel commun, partagĂ© par lÂ’auteur et le lecteur. Convoquer Courbet pour dĂ©crire un enterrement de campagne, Renoir pour Ă©voquer un visage de jeune fille, voilĂ  qui rend dÂ’emblĂ©e la description très claire. Dans Vie de Joseph Roulin (1988), MaĂ®tres et Serviteurs (1990), Le Roi du Bois (1995), la lĂ©gende des grands peintres est revisitĂ©e Ă  travers dÂ’obscurs tĂ©moins : un abbĂ© de cour mĂ©lancolique, possible modèle du Gilles de Watteau, ou un receveur des postes arlĂ©sien peint par Van Gogh en bleu de Prusse. Des honteux appĂ©tits de gloire dÂ’un Goya Ă  la vision dÂ’une noble urinant dans la forĂŞt qui inspire le jeune Desiderii, ce sont aussi les mobiles de lÂ’art, la vocation des peintres (et, bien sĂ»r, des Ă©crivains) que ces fictions critiques, inlassablement, interrogent. Ivan Farron est chargĂ© de cours Ă  lÂ’UniversitĂ© de Saint-Gall. Il a publiĂ© aux Ă©ditions ZoĂ© Un Après-midi avec Wackernagel (roman, Prix Detan 1996) et sa thèse en 2004, Pierre Michon : la grâce par les Âśuvres, avec des photographies de GĂ©rard MacĂ©. _____________________________________________________________________ ____ Informations pour les mĂ©dias : www.snl.ch/espace_media StĂ©phanie CudrĂ©-Mauroux, conservatrice aux Archives littĂ©raires suisses tĂ©l. 031 323 23 55 stephanie.cudre-mauroux@slb.admin.ch Informations bibliographiques sur Pierre Michon: www.editions-verdier.fr/v2/auteur-michon.html



Plus de communiques: BAK Bundesamt fĂĽr Kultur

Ces informations peuvent également vous intéresser: