BAK Bundesamt für Kultur

BILAN 2003 DE L’AIDE LIÉE AU SUCCÈS

    Berne (ots) -

     Résultat record de 1 million d’entrées pour le cinéma suisse Définie et mise en pratique par l’Office fédéral de la culture (OFC), l’aide liée au succès, qui a pour objectif le soutien transsectoriel à la création cinématographique, a pu créditer ce printemps près de 4,8 millions de francs aux réalisateurs, aux distributeurs et aux entreprises de projection. L’année dernière, le cinéma suisse, coproductions internationales comprises, a enregistré un résultat record de 1 009 000 entrées (5,95% de part de marché). En comparaison avec l’année précédente (646 040 entrées, part de marché de 3,37%), cela correspond à une augmentation de près de 56%. Avec ses 529 500 entrées, la comédie « Achtung, Fertig, Charlie » de Mike Eschmann a pris une part déterminante à ce succès si réjouissant pour le cinéma suisse (troisième rang du classement général, derrière « Finding Nemo » et « Matrix reloaded »). Les documentaires: « Mais im Bundeshuus : le génie helvétique », ce polar au palais (fédéral), de Jean-Stéphane Bron (84 653 entrées), le film biographique « Elisabeth Kübler-Ross » (66 861 entrées), ont également marqué leur présence sur les écrans de Suisse. Le nombre de spectateurs venus assister aux courts-métrages précédant le grand film est en recul (100 000 pour 2002). Près de 64 000 spectateurs ont vu des courts-métrages suisses. En 2003, des films suisses ont été présentés dans 99% de tous les cinémas suisses.

    La présence sur le marché diffère selon les régions Il ne faut pas se voiler la face : ce résultat record pour le cinéma suisse est essentiellement dû à quelques films qui ont attiré à eux la plupart des spectateurs. Les dix films à connaître le plus de succès ont comptabilisé près de 85% des entrées. Mais les objectifs fixés à moyen terme (500 000 spectateurs en moyenne pour la période 2003-2005), auraient également pu être atteints indépendamment du triomphe de « Achtung, Fertig, Charlie ». Il faut d’autres succès publics semblables, dans les domaines de la fiction ou du documentaire, pour que soit assuré le positionnement stable du cinéma suisse sur le marché intérieur. Ce succès du cinéma suisse présente des différences selon les régions. Seul le documentaire « Mais im Bundeshuus-le génie helvétique » a connu une exploitation globale dans toutes les régions linguistiques. Dans les années à venir, il s’agira de veiller tout particulièrement à l’exploitation des films suisses en Romandie ; elle est certes en augmentation de près de 49% (65 000 specta-teurs en 2002, et 97 000 en 2003) ; mais comparés au nombre de spectateurs de cette région linguistique, ces chiffres restent au-dessous de la moyenne suisse.

    Crédits à la production et aux salles La maison de production SAGA Production (343 611 francs), et le distributeur Vega Distribution AG (269 516 francs) se sont distingués en obtenant le plus de crédits dans leurs catégories respectives. Commercio Movie AG de Zurich et ses salles d’art et d’essai est en première place des entreprises de projection (152 896 francs de crédits). Kult.kino AG à Bâle a présenté le plus grand nombre de films suisses (34) susceptibles de recevoir un sou-tien.

    Première prise en compte de l’écriture de scénarios, nouveaux coefficients linguistiques En 2003, et pour la première fois, des crédits ont pu être engagés en faveur de scénaristes. Michael Sauter et David Keller, les auteurs de « Achtung, Fertig, Charlie », ont obtenu le crédit le plus élevé accordé à un scénario, 56 160 francs. Sur requête, ce crédit peut être réinvesti dans de nouveaux projets. Autre nouveauté: la pondération supplémentaire des films suisses qui ont vocation de déborder les frontières linguistiques. Une première évaluation intermédiaire, l’année prochaine, montrera si cette mesure a porté ses effets. Seul le film « Mais im Bundeshuus-le génie helvétique » a été exploité de façon significative dans toutes les régions linguistiques. Informations supplémentaires au n°: 031 323 13 40; www.succes- cinema.ch).

OFFICE FÉDÉRAL DE LA CULTURE Communication

Renseignements: Laurent Steiert, responsable de l’aide liée au succès, Office fédéral de la culture, Tél: 031 3231340, E laurent.steiert@bak.admin.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: