Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

SFA : Trop de grandes bières dans l'assortiment

    Lausanne (ots) - Dans les gares, les voyageurs pressés trouvent un large choix de bières fraîches. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a fait le tour des grandes gares. Il en ressort que l'offre en bières dans des cannettes de 5 dl est très vaste. Qui veut boire moins en est pour ses frais. Ces nombreuses grandes bières constituent un mode de consommation problématique, particulièrement pour les jeunes. L'ISPA appelle le commerce de détail à promouvoir des contenants plus petits.

    L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a examiné l'assortiment de bières de magasins et de stands de restauration rapide dans les gares de Zurich, Bâle, Berne, Bienne, Fribourg, Genève et Lausanne. Les voyageurs pressés y trouvent presque dans tous les coins de la bière, boisson particulièrement prisée à la belle saison. A la gare de Zurich, il y a plus de trente points de vente. Qui veut boire une bière dans le train le soir après le travail a l'embarras du choix. De nombreuses marques de bière connues briguent les faveurs de la clientèle.

    Les observations de l'ISPA ne constituent pas une statistique représentative. Le fait que l'offre de bières en cannettes de 5 dl prédomine est toutefois frappant. Jusqu'à dix sortes s'offrent à un choix rapide. Fraîches, elles incitent à une consommation immédiate. Mais qui veut boire moins qu'un demi-litre a nettement moins de choix ou pratiquement pas de choix. La plupart des contenants de 3,3 dl ne sont en outre disponibles qu'en bouteilles de verre avec fermeture à capsule - ce qui est moins pratique.

    Les grands contenants influencent la façon de boire L'ISPA part du principe que la taille des unités de consommation est considérée comme une norme et qu'elle influence de ce fait le mode individuel de consommation. La grande offre de bières en cannettes de 5 dl suggère qu'il est normal de boire un demi-litre de bière à la fois. C'est particulièrement problématique pour les adolescents dès 16 ans et les jeunes adultes. Les jeunes n'ont encore que peu d'expérience avec l'alcool et ne devraient donc en consommer qu'avec prudence. Les spécialistes de la prévention ont établi une règle générale pour une consommation d'alcool à faible risque; pour les femmes adultes en bonne santé, avoir une consommation d'alcool à faible risque signifie boire un verre standard par jour. Cela correspond à la quantité habituellement servie dans un restaurant. Cela peut être un verre de bière (3 dl à environ 5%), un verre de vin ou un petit verre d'eau-de-vie. Les hommes adultes en bonne santé ne devraient pas boire plus de deux verres standards par jour.

    L'ISPA plaide pour de petits contenants La bière 'lager' la plus bue a une teneur en alcool d'environ 5%, mais dans les gares l'offre comprend aussi des bières fortes contenant jusqu'à plus de 11% vol. d'alcool. Boire chaque jour un demi-litre d'une bière aussi forte est nettement au-dessus de la limite, même pour les hommes.

    "Avec les grands contenants, les producteurs et les détaillants établissent un standard de consommation problématique", résume Sabine Dobler, spécialiste de la prévention à l'ISPA. L'ISPA appelle à promouvoir des contenants plus petits et à les placer en évidence dans les rayons. Tout le monde pourrait ainsi profiter d'une plus large offre de bières dans des contenants de taille raisonnable. La bière bénéficie d'une offre large et disponible en tout temps, et son prix la rend aussi largement accessible. C'est inquiétant du point de vue de la prévention; l'ISPA considère que les cannettes de bière d'un demi-litre ne sont pas seulement trop grandes, elles sont aussi trop bon marché. Elles coûtent souvent moins cher qu'un petit gobelet de café.

    L'ISPA en bref La protection de la santé est au centre des préoccupations de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'ISPA entend prévenir ou réduire les problèmes liés à la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. Il conçoit et met en place des projets de prévention et s'engage dans la politique de la santé et la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée, indépendante de tout parti politique, reconnue d'utilité publique.

    Vous trouverez ce communiqué de presse sur le site Internet de l'ISPA : http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél. : 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: