Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Alcopops et prémix: un boom dangereux

Lausanne (ots) - Selon la statistique établie par la Régie fédérale des alcools (RFA), la consommation de boissons alcooliques diluées - alcopops et prémix - a pris l'ascenseur de façon dramatique en 2001. S'inscrivant dans l'air du temps, ce type de produits suscite un engouement particulier chez les jeunes. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, tire la sonnette d'alarme contre ce qu'il considère comme un danger pour la santé et la sécurité de la jeunesse et exige une application rigoureuse des restrictions en matière de vente et un contrôle strict des prix. Les données statistiques récemment publiées par la Régie fédérale des alcools (RFA) mettent au jour une réalité inquiétante: en Suisse, la consommation de boissons alcooliques préconditionnées, alcopops et prémix, a été multipliée par vingt au cours de 2001, une augmentation démesurée qui reflète la tendance observée au niveau mondial. Ce sont avant tout les adolescents et les jeunes adultes qui sont séduits par les sodas additionnés d'alcool et autres boissons diluées à base de spiritueux, de vin ou de bière, et plus particulièrement les femmes et les jeunes filles, très réceptives à ce genre de produits "soft" et sucrés. L'analyse du marché explique le boom des alcopops et prémix par la recherche de nouveautés et de changements dans les biens de consommation, ainsi que par le souhait des consommateurs de disposer de produits préconditionnés; des conditions que les fameux prémix et autres alcopops, très tendance, satisfont à tous égards. Le revers de la médaille Aux yeux de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, les boissons alcooliques préconditionnées représentent un danger considérable pour les jeunes, tant en termes de santé que de sécurité. "Ces boissons, dont la teneur en alcool peut aller jusqu'à 5,6% vol., contiennent du sucre et du gaz carbonique qui favorisent le passage de l'alcool dans le sang et, partant, l'ivresse", précise Richard Müller, directeur de l'ISPA. Commercialisés dans des emballages dernier cri, ces produits prêts à consommer et doux au goût attirent les jeunes consommateurs, qui ne sont pas toujours conscients d'acheter de l'alcool. Des enquêtes réalisées par l'ISPA auprès des écolières et des écoliers de Suisse n'ont fait que confirmer le succès de ces boissons. Aussi la statistique 2001 de la RFA doit-elle constituer une incitation à appliquer à la lettre les dispositions de l'ordonnance sur les denrées alimentaires récemment révisée - qui imposent des restrictions en matière de commerce et de publicité - et, le cas échéant, à durcir le contrôle des prix. Pour l'ISPA, c'est la seule façon de freiner la consommation effrénée des prémix et des alcopops. ots Originaltext: ISPA Lausanne Internet: www.newsaktuell.ch Contact: ISPA Lausanne Secrétariat Prévention et information Tél. +41/21/321'29'76

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: