Bundesamt für Veterinärwesen

Unité ESB: trois ans d'activités pour un bilan positif

(ots) - Après trois ans de contrôles par l'Unité ESB, le constat est clair: l'application des mesures ESB dans la filière bovine s'est améliorée à tous les niveaux. La définition de standards précis, un contrôle uniforme et conséquent de toute la filière bovine et un conseil renforcé sur le terrain ont permis d'arriver à cette situation réjouissante. Ce bilan positif – publié aujourd'hui dans le troisième rapport annuel de l'Unité ESB – souligne le bien-fondé d'une telle structure de contrôle – structure unique en Suisse, mais qui pourrait servir d'exemple pour l'avenir. L'Unité ESB a été créée en 2001 pour améliorer l'application des mesures contre la maladie de la vache folle. C'est la première fois qu'une unité fédérale est mise sur pied pour superviser des contrôles qui incombent aux cantons. Après trois ans d'activités, la collaboration avec les cantons et la branche bovine est fructueuse. A chaque nouveau contrôle d'une entreprise, les résultats sont meilleurs. L'importance du conseil pratique fourni à chaque contrôle ne peut qu'être soulignée. Dans le détail en 2004, l'Unité ESB a contrôlé près de la totalité des producteurs et des importateurs d'aliments pour animaux, soit 495 entreprises pour quelque 1398 échantillons prélevés. Si en 2003, seul 0.3 pour cent des échantillons contenaient encore des traces de matériel d'origine animale interdit, en 2004, aucun échantillon n'a été contesté. Les contrôles dans les abattoirs ont doublé par rapport à l'année précédente et ont couvert pratiquement toute la Suisse. L'Unité ESB a constaté une nette amélioration: bien des lacunes constatées les années précédentes ont été comblées. Même constat dans les entreprises de découpe de la viande, de production de denrées alimentaires et de cosmétiques: la sensibilisation sur l'ESB entreprise les années passées a porté ses fruits. Si la situation générale est meilleure, des efforts sont encore nécessaires. Partout, il faut encore finaliser l'application des mesures dans ses moindres détails, que ce soit par exemple dans les abattoirs lors du retrait de la moelle épinière ou lors de l'autocontrôle. L'introduction de la nouvelle Ordonnance sur l'élimination des sous-produits animaux demandera en 2005 une attention toute particulière. Avec 3 cas d'ESB en 2004, l'année s'est achevée sur un bilan très positif. Dans ce contexte, il est primordial de ne pas relâcher ses efforts pour parvenir un jour à éradiquer la maladie de la vache folle en Suisse. Le rapport annuel 2004 de l'Unité ESB avec les résultats des contrôles dans le détail est publié sur la Toile sous www.unite- esb.ch. Unité ESB de la Confédération Service de presse et information Renseignements: Cathy Maret, Communication 031 324 04 42

Ces informations peuvent également vous intéresser: