Bundesamt fĂĽr Statistik

BFS: Science et technologie (S-T) en Suisse

      (ots) - Science et technologie (S-T) en Suisse

Le système suisse d’innovation en comparaison internationale

    En comparaison internationale, la Suisse se place dans le groupe de tĂŞte des pays les plus in-novants dÂ’Europe. Ce rĂ©sultat est dĂ» en grande partie au dynamisme des entreprises suisses dont les dĂ©penses de R-D (en % du PIB), les dĂ©penses dÂ’innovation (en % du chiffre dÂ’affaire) et le nombre de brevets dĂ©posĂ©s (par million dÂ’habitants) sont parmi les plus Ă©levĂ©s dÂ’Europe. En revanche, la comparaison dans le temps montre une tendance Ă  la baisse des principaux rĂ©sultats de la Suisse. LÂ’Office fĂ©dĂ©ral de la statistique (OFS) est associĂ© Ă  la dernière Ă©dition du «Tableau de bord europĂ©en de lÂ’innovation» (European Innovation Scoreboard 2004) qui dresse un Ă©tat des lieux des systèmes dÂ’innovation de lÂ’Union europĂ©enne (EU25) et de quelques pays associĂ©s dont les Etats-Unis, le Japon et la Suisse, au moyen dÂ’indicateurs internationaux. La Suisse active dans la crĂ©ation, la transmission et lÂ’application des connaissances Les points forts de la Suisse se concentrent dans les trois Ă©tapes centrales du processus dÂ’innovation: la crĂ©ation, la transmission et lÂ’application des connaissances. Les dĂ©penses de recherche et dĂ©veloppement (R-D) en permettant la crĂ©ation de connaissances, sont souvent Ă  la base de lÂ’innovation technologique. En % du PIB, les dĂ©penses intĂ©rieures brutes de R-D du secteur privĂ© suisse se situent parmi les plus Ă©levĂ©es dÂ’Europe (1,9%, alors que la moy-enne europĂ©enne est de 1,27 %). La Suisse se place Ă©galement dans le peloton de tĂŞte en ce qui concerne le nombre de brevets dĂ©posĂ©s par million dÂ’habitants. Elle devance les Etats- Unis, leader mondial dans ce domaine et prend la première place, si seul le nombre de brevets dĂ©posĂ©s Ă  lÂ’Office europĂ©en des brevets est pris en compte (460 brevets par millions dÂ’habitants). En ce qui concerne la transmission et lÂ’application des connaissances, les entreprises suisses res-tent parmi les plus innovantes dÂ’Europe. Le taux dÂ’entreprises innovantes en Suisse (54,8%) posi-tionne notre pays en tĂŞte du classement europĂ©en. Les entreprises nationales atteignent ce rĂ©sultat entre autres, grâce Ă  un bon niveau de coopĂ©ration. 10,4% dÂ’entre elles coopèrent avec dÂ’autres en-treprises ou avec des organismes publics de recherche contre 7,1% en moyenne pour les entrepri-ses europĂ©ennes. Les entreprises suisses consacrent aussi une part relativement importante de leur chiffre dÂ’affaires Ă  lÂ’innovation (3,5%) ce qui les placent au-dessus de la moyenne europĂ©enne (2,15%).

    On entend par innovation, un processus aboutissant Ă  la mise au point dÂ’un produit plus performant ou dÂ’une mĂ©thode de production notablement amĂ©liorĂ©e. LÂ’innovation peut faire intervenir des changements affectant –sĂ©parĂ©ment ou simultanĂ©ment- les matĂ©riels, les ressources humaines ou les mĂ©thodes de travail. PĂ©nurie suisse de personnel hautement qualifiĂ© et timide financement de lÂ’innovation en Suisse par le capital risque La Suisse a plus de mal Ă  se distinguer dans lÂ’Ă©tape initiale du processus dÂ’innovation, la forma-tion des ressources humaines, et dans lÂ’Ă©tape finale, le financement de lÂ’innovation. Un personnel instruit et hautement qualifiĂ© est considĂ©rĂ© comme lÂ’un des moteurs de «lÂ’Ă©conomie de la connaissance». En Suisse, 26,9% de la population active a achevĂ© une formation tertiaire et 7,2‰ de la population de 20-29 ans a obtenu un diplĂ´me en sciences exactes et naturelles ou en sciences de lÂ’ingĂ©nieur. Ces deux derniers rĂ©sultats, bien que proches de la moyenne europĂ©enne (respectivement 21,2% et 11,5‰), sont loin des rĂ©sultats des leaders (respectivement les Etats-Unis: 38,1% et lÂ’Irlande: 20,5‰) et mettent en Ă©vidence la pĂ©nurie naissante de personnel haute-ment qualifiĂ© sur le marchĂ© suisse du travail. La Suisse compense pourtant en partie cette faiblesse avec un haut pourcentage de personnes qui suivent une formation continue (24,8%). Le soutien financier de lÂ’innovation par le capital risque est encore timide en Suisse et la part destinĂ©e aux entreprises de haute technologie est lÂ’une des plus faibles dÂ’Europe. Par contre, (en % du PIB), le capital risque investi en Suisse pour le dĂ©marrage des start ups est relativement impor-tant (0,039%): la Suisse se trouve après les pays nordiques dans le peloton de tĂŞte des pays euro- pĂ©ens. La position de la Suisse en matière dÂ’innovation sÂ’est dĂ©tĂ©riorĂ©e au cours des annĂ©es nonante Si les indicateurs de performance confirment la position de la Suisse dans le peloton de tĂŞte des pays les plus innovants, les indicateurs tendanciels qui mesurent le % de variation des rĂ©sultats, au cours des 4 dernières annĂ©es, montrent que les performances de la Suisse dans ce domaine ont di-minuĂ©. Plusieurs indicateurs sont en perte de vitesse et montrent que dans le secteur industriel en particulier, une certaine dĂ©tĂ©rioration sÂ’est manifestĂ©e. Les Etats-Unis et le Japon restent les leaders Les Etats-Unis et le Japon qui ont Ă©galement participĂ© Ă  ce benchmarking obtiennent des rĂ©sultats supĂ©rieurs Ă  la moyenne europĂ©enne pour presque tous les indicateurs pour lesquels leurs donnĂ©es sont comparables. Cependant, pris isolĂ©ment, certains pays europĂ©ens, dont la Suisse, devancent parfois les deux leaders mondiaux.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Elisabeth Pastor, OFS, section Systèmes d’éducation, science et technologie, tél. : 032 713 62 99, e-mail: elisabeth.pastor@bfs.admin.ch Nouvelles parutions: EIS 2004, http://www.trendchart.org

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez dÂ’autres informations et publications sous forme Ă©lectronique sur le site Internet de lÂ’OFS Ă  lÂ’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt fĂĽr Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: