Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Empêcher les chocs consécutifs: le TCS initie le freinage multicollision

Bern (ots) - Une voiture restant en mouvement après une première collision peut subir des chocs supplémentaires dangereux, malgré les bons résultats obtenus lors des crash-test Euro NCAP. Pour empêcher ces impacts suivant la première collision, le TCS et d'autres clubs d'automobilistes ont initié le freinage multicollision. L'industrie a réagi et les premières voitures neuves équipées de ce système arrivent sur le marché.

Depuis plus de 20 ans le TCS effectue des crash-tests indépendants, contribuant ainsi à accroître la sécurité routière. Les premiers essais ont eu lieu en 1988 avec un test de collision frontale impliquant six petites voitures. Depuis, le club de la mobilité n'a cessé d'envoyer des impulsions utiles aux constructeurs et au législateur, dans le but d'améliorer la sécurité des véhicules.

Le freinage multicollision peut sauver des vies

Pour éviter des collisions dites secondaires, le TCS a lancé un concept de sécurité grâce auquel le gonflement de l'airbag est automatiquement suivi d'un freinage d'urgence. Ce dernier est déclenché après la collision par les capteurs de l'airbag et de l'ESP et stoppe le véhicule resté en mouvement après le premier choc. Réagissant à cette proposition du TCS, les constructeurs automobiles viennent d'introduire le système de freinage multicollision. Par exemple, les derniers modèles d'Audi, de BMW ou de Volkswagen en sont équipés.

Le danger des collisions secondaires

Cela fait plusieurs années que le TCS met en garde contre le danger des impacts suivant une première collision. Une partie seulement de l'énergie cinétique étant détruite lors d'une collision frontale avec un recouvrement latéral de moins de 30%, la vitesse résiduelle peut provoquer des chocs supplémentaires, par exemple avec des véhicules venant en sens contraire.

Euro NCAP améliore la sécurité

La sécurité des voitures neuves n'a cessé de progresser depuis l'introduction des crash-tests Euro NCAP en 1997 (à noter que ces tests ne sont pas obligatoires pour les constructeurs). Représentant la Suisse dans cette organisation, le TCS rend compte régulièrement des derniers résultats de ces essais qui se déclinent en quatre disciplines: protection des occupants adultes, protection des piétons, protection des enfants assis à l'arrière et équipement de sécurité prévenant un accident. La somme des résultats partiels donne une mention finale s'échelonnant entre une et cinq étoiles, donc entre "insuffisant" et "excellent". Bien que les exigences de ces essais soient renforcées d'année en année, les voitures modernes sont parfaitement à la hauteur en termes de protection des occupants: sur les 19 modèles testés en 2012, tous - à l'exception de la Dacia Lodgy - ont décroché cinq étoiles, donc la mention maximale.

Contact:

Moreno Volpi, porte-parole du TCS, 058 827 27 16, 078 707 71 28,
moreno.volpi@tcs.ch

Les photos du TCS sont sur Flickr -
www.flickr.com/photos/touring_club/collections.
Les vidéos du TCS sont sur Youtube - www.youtube.com/tcs.

Les résultats complets de l'analyse peuvent être téléchargés sur
www.pressetcs.ch.



Plus de communiques: Touring Club Schweiz/Suisse/Svizzero - TCS

Ces informations peuvent également vous intéresser: