DEZA

2ème Conférence de Macolin sur le sport et le développement : point culminant international de l’Année du sport

    Berne (ots) - Berne, le 8 novembre 2005

    Embargo le 8 novembre 2005 à 15:00 heures.

    Près de quatre cents décideurs et praticiens des milieux du sport, de la politique, des organisations multilatérales, de l’économie, des ONG, de la science et des médias venus de plus de soixante pays vont se rencontrer du 4 au 6 décembre pour la 2ème Conférence de Macolin sur le sport et le développement. Cette manifestation marque le point culminant et le terme de l’Année internationale du sport et de l’éducation physique 2005 instituée par l’ONU.

    « L’Année internationale du sport a lancé une dynamique positive dans le monde entier. La 2ème Conférence de Macolin est l’occasion pour tous les acteurs impliqués d’en tirer le bilan, de présenter des projets concrets et d’évaluer les expériences faites » a expliqué Adolf Ogi, Sous-secrétaire général des Nations Unies et Conseiller spécial de Kofi Annan pour le sport au service du développement et de la paix, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Berne. En même temps, des orientations importantes pour l’avenir doivent se décider à Macolin : « Il s’agit de rassembler les forces et les acteurs impliqués, et les inciter à s’engager sur une vision commune, sur des objectifs communs et sur un agenda commun pour l’avenir. », a déclaré Adolf Ogi. On s’assurera ainsi que le sport continue à faire rayonner son immense potentiel au service de la paix et du développement au-delà de l’Année du sport, et qu’il poursuivra son épanouissement.

    La 2ème Conférence de Macolin sera ouverte le 4 décembre 2005 par Samuel Schmid, Président de la Confédération. À côté d’Adolf Ogi, les autres organisateurs et responsables en sont l’Office fédéral du sport (OFSPO) et la Direction du développement et de la coopération (DDC). La 2ème Conférence est la suite donnée à la première conférence internationale sur le sport et le développement qui s’est tenue en 2003, à Macolin également. La Déclaration de Macolin adoptée à cette occasion et ses recommandations servent aujourd’hui encore dans le monde entier de fil conducteur pour les activités en relation avec le sport et le développement.

    Grand intérêt au plan international La conférence suscite un grand intérêt partout dans le monde. De nombreux représentants de haut niveau venus de plus de soixante pays et de tous les secteurs de la société ont d’ores et déjà annoncé leur participation. À côté de vedettes du sport telles que le multiple vainqueur de Wimbledon Boris Becker, la coureuse de fond kényane Tegla Loroupe, le multiple médaillé olympique de patinage de vitesse Johann Olav Koss ou de la sauteuse de haies et première médaillée olympique musulmane Nawal El-Moutawakel, de nombreux ministres seront présents, dont le ministre russe des sports et ancienne star du hockey sur glace Vyacheslav Fetisov. Les principales organisations sportives internationales seront également représentées au plus haut niveau, ainsi que l’Union européenne et l’ONU auxquels se joindront des représentants de la science et des médias. De nombreux représentants et représentantes des organisations non gouvernementales actives dans les domaines du sport et du développement seront aussi à Macolin.

    Le programme de la conférence prévoit des séances plénières avec allocutions, ainsi que des débats et des ateliers sur des thèmes sélectionnés. Une particularité de cette manifestation sera la « place du marché » : plus de trente organisations y présenteront des projets concrets et des initiatives tirées de la pratique. Deux documents pointant vers l’avenir, le « Magglingen Call to Action 2005 » et la « Roadmap 2006+ », seront élaborés dans le contexte de la conférence. Ils trouveront notamment leur place dans le rapport sur l’Année internationale du sport et de l’éducation physique 2005 que le Conseiller spécial Adolf Ogi prévoit de présenter à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU au printemps 2006.

    Tirer parti avec conséquence de la force positive du sport, aux plans international et national Selon Walter Fust, Directeur de la DDC, le rôle du sport a longtemps été sous-estimé dans la coopération au développement. Toutefois, au cours de ces dernières années, il y a eu une prise de conscience accrue des possibilités qu’il offre, et ceci de la part de tous les acteurs impliqués. « C’est notamment grâce aux infatigables efforts de conviction de l’ancien Conseiller fédéral Adolf Ogi que le sport occupe maintenant une place de choix dans l’agenda de la politique du développement », a précisé Walter Fust. « Nous reconnaissons maintenant que le sport peut encourager le développement de la personnalité des enfants, des jeunes et des adultes, et aussi promouvoir le développement social, culturel et économique entre groupes tout en favorisant les échanges pacifiques entre cultures différentes. » De son côté, la DDC a réalisé dans ses pays prioritaires une quarantaine de projets pendant l’année. Sous le titre « Le sport au service du développement et de la paix », elle a aussi élaboré une publication qui évalue les expériences faites à ce jour et donne un aperçu de l’état actuel du débat sur ce sujet.

    Matthias Remund, Directeur de l’OFSPO, a souligné l’important potentiel social du sport : « La force d'intégration du sport s’exerce aussi en Suisse, jour après jour, que ce soit au sein des associations, à l’école ou dans la pratique sportive libre », a-t- il déclaré. La contribution du sport au développement personnel et social de chacun, quel que soit son âge, ne saurait être surestimée. La Suisse s’est activement engagée pour l’Année internationale du sport, consciente de ses valeurs positives. « Nous avons appliqué la résolution de l’ONU, en Suisse également. Sous la devise « Plus de mouvement ! », de nombreuses actions ont été lancées dans le but de réaliser les objectifs de la résolution, à savoir la promotion de l’éducation, de la santé, du développement et de la paix. » Le bilan est éminemment positif : les cantons, les communes, les écoles et les associations ont profité de l’Année internationale du sport pour lancer de nouvelles activités afin de promouvoir le sport et le mouvement.

    Large acceptation par la communauté des peuples C’est en adoptant deux résolutions que l’Assemblée générale de l’ONU a souligné encore une fois la semaine dernière l’importance du sport pour le développement et la paix. L’une de ces résolutions invite les gouvernements, les organisations sportives et l’économie privée à intensifier leur collaboration afin de promouvoir les activités sportives au service de la paix et du développement. L’autre résolution appelle la communauté internationale à respecter un cessez-le-feu dans le monde entier pendant les Jeux olympiques d’hiver 2006 à Turin.

Contacts avec les médias et informations complémentaires : Daniele Waldburger Téléphone : +41 (43) 444 48 20 – Télécopie : +41 (43) 444 48 29 Courriel : media@magglingen2005.org Site Internet de la conférence : www.magglingen2005.org

Pour de plus amples informations sur les activités suisses pendant l’année internationale du sport : http://www.sport2005.ch/content.cfm?rub=0



Plus de communiques: DEZA

Ces informations peuvent également vous intéresser: