Tous
Abonner
Abonner Avenir Suisse

08.05.2019 – 07:00

Avenir Suisse

Nouvelle publication d'Avenir Suisse: «Le dynamisme unique de l'Arc lémanique»

Un document

Zurich (ots)

Dans les années 1990, les cantons de Genève et de Vaud comptaient parmi les lanternes rouges de l'économie suisse. Aujourd'hui, ils se caractérisent au contraire par une économie diversifiée, résiliente et tournée vers l'international. Avec son analyse de l'Arc lémanique, Avenir Suisse veut attirer l'attention sur un essor parfois encore méconnu outre-Sarine, tout en évoquant les défis auxquels la région doit faire face.

Au cours des deux dernières décennies, l'Arc lémanique a fait preuve d'un fort dynamisme sur le plan économique comme sur les questions de société.

   1. Les hautes écoles de la région, par exemple, se sont 
      développées de manière impressionnante. Les Universités de 
      Genève et de Lausanne, ainsi que l'EPFL, regroupent 28 % de 
      tous les étudiants suisses. Mieux, l'Arc lémanique attire à lui
      seul 34 % du total de fonds de recherche externes et 43 % des 
      fonds alloués par l'Union européenne aux institutions suisses. 
      L'EPFL est spécialement attractive à l'international, avec près
      de 50 % de ses étudiants ayant suivi une formation antérieure à
      l'étranger. A titre de comparaison, l'ETHZ n'en comptabilise 
      que 33 %.
   2. Le financement des start-up est un autre signe de dynamisme 
      économique. Entre 2013 et 2017, la moitié du capital de jeunes 
      pousses (venture capital) investi en Suisse l'a été dans la 
      région lémanique, contre un quart dans la région zurichoise. Le
      développement économique est également porté par la présence 
      d'institutions réputées, comme le Cern, le Wyss Center ou le 
      Campus Biotech ainsi que par celle de multiples entreprises 
      multinationales, par exemple dans le secteur pharmaceutique, 
      dans le sillage desquelles de nombreuses PME ont pu 
      s'implanter.
   3. Fait peu connu par le grand public, Genève n'abrite pas 
      seulement des organisations internationales, mais est également
      un haut lieu du commerce international de matières premières. 
      Cinq des dix premières entreprises suisses en termes de chiffre
      d'affaires ont leur siège à Genève et sont issues de ce 
      secteur. Environ la moitié du commerce mondial de café et de 
      sucre et le tiers du commerce de pétrole, de céréales et 
      d'oléagineux sont effectués depuis la région.
   4. La culture est également le reflet de la vitalité de la région.
      30 % des quelque 200 festivals de musiques existants en Suisse 
      ont lieu sur les rives du Léman. Les festivals étant largement 
      autofinancés en Suisse, cet état de fait démontre le dynamisme 
      et la force de l'initiative privée de la région.
   5. Cette dernière est également en avance en matière de démocratie
      directe et d'implication de la population locale. Au niveau 
      communal, les étrangers ont le droit de voter et d'élire ainsi 
      que, selon les lieux, le droit d'être élus. Ces droits ne sont 
      reconnus que dans peu de cantons du pays. 

Ces succès ne doivent toutefois pas faire oublier certains problèmes persistants.

   1. Le taux d'exploitation du potentiel fiscal de la région est le 
      plus haut de Suisse. Alors que ce dernier a servi à réduire la 
      dette dans le canton de Vaud, 37 000 francs de dette par 
      habitant pèsent encore sur le canton de Genève. A Bâle-Ville, 
      deuxième canton le plus grevé, la dette par habitant est plus 
      basse de 10 000 francs. De plus, le degré de couverture des 
      caisses de pension cantonales est faible (61 % pour Genève et 
      73 % pour Vaud), ce qui représente une dette implicite pour les
      générations suivantes.
   2. Le marché immobilier et la politique du transport constituent 
      également deux pierres d'achoppement notoires. Dans ces deux 
      domaines, seules des approches libérales peuvent contribuer à 
      une amélioration durable. 

Les exemples cantonaux et les recommandations de ce nouvel «avenir spécial» le montrent : le fédéralisme suisse constitue un laboratoire d'apprentissage extrêmement performant qui met en concurrence les meilleures idées, et dans lequel tous les participants peuvent bénéficier des différentes expériences. Dans cette optique, l'Arc lémanique est une source d'inspiration pour toute la Suisse.

Contact:

+++ Pour plus d'informations +++

https://www.avenir-suisse.ch/

Peter Grünenfelder (+41 79 458 08 63,
peter.gruenenfelder@avenir-suisse.ch)

Jérôme Cosandey (+41 79 82 82 787, jerome.cosandey@avenir-suisse.ch)