Tous
Suivre
Abonner swissstaffing - Verband der Personaldienstleister der Schweiz

25.04.2019 – 09:00

swissstaffing - Verband der Personaldienstleister der Schweiz

Un emploi fixe pour un travailleur temporaire sur deux

2 Documents

Dübendorf (ots)

Le travail temporaire est un sujet de discussion controversé pour lequel chacun y va de sa propre opinion. Deux enquêtes représentatives menées par gfs-zürich pour le compte de swissstaffing apportent de nouveaux éléments dans le débat: un travailleur temporaire sur deux décroche un contrat dans les 24 mois après le début de sa première mission. Et plus de la moitié des anciens travailleurs temporaires qui ont un emploi fixe sont embauchés dans une entreprise dans laquelle ils avaient effectué une mission temporaire.

Fin 2018, gfs-zürich a mené deux enquêtes approfondies pour le compte de swissstaffing, auxquelles ont participé d'une part 4153 personnes qui avaient travaillé à titre temporaire en 2017 après avoir fait appel à un prestataire de services de l'emploi, et d'autre part, 687 entreprises avec et sans personnel temporaire. swissstaffing a publié les premiers résultats dans le white paper «Travail temporaire, entre intégration sur le marché du travail et pénurie de main-d'oeuvre».

Fonction d'intégration

Les entreprises ont généralement recours au travail temporaire dans le but de couvrir des besoins en personnel à court terme: c'est le cas pour 82% d'entre elles. Pour les personnes sans emploi, le travail temporaire est un moyen de reprendre le chemin de la vie active. La concurrence pour un poste vacant est d'autant plus limitée que la phase d'appel d'offres est courte, et, pour 42% des entreprises, les obstacles liés à un emploi temporaire sont moins importants que ceux pour un poste fixe. «Une fois intégrés dans l'entreprise, les travailleurs temporaires peuvent convaincre par leurs compétences et leur personnalité - c'est un pas important dans leur parcours pour revenir sur le marché du travail», explique Myra Fischer-Rosinger, directrice de swissstaffing. Les chiffres le confirment: 58% des travailleurs qualifiés et 53% des travailleurs auxiliaires trouvent un emploi fixe dans les 24 mois après avoir commencé leurs recherches.

Pénurie de main-d'oeuvre spécialisée

La combinaison de flexibilité, de savoir-faire en matière de recrutement et de gestion du personnel contribue à accroître la part de travailleurs qualifiés. 48% des travailleurs temporaires interrogés sont qualifiés. Un pourcentage qui passe à 57% lorsque l'on inclut les universitaires et les cadres. Les prestataires de services de l'emploi constituent un appui précieux pour les services internes de RH. Compte tenu de la pénurie généralisée de main-d'oeuvre, recruter des travailleurs non qualifiés est devenu tout aussi difficile (43% selon l'enquête).

Avenir du secteur

Le secteur du travail temporaire connaît actuellement deux évolutions. Tout d'abord, les entreprises de travail temporaire jouent le rôle de prestataires complets de services de l'emploi et, en tant que telles, assument une pleine fonction de RH pour toute une partie du personnel. Ensuite, de plus en plus de plateformes comme Coople et Adia voient le jour et proposent des missions courtes, parfois de quelques heures, dans le cadre du travail temporaire. Ces entreprises parviennent ainsi à allier la flexibilité et la sécurité sociale du travail temporaire. «Les exigences élevées en matière de signature numérique dans la location de services représentent l'un des plus grands défis pour les nouveaux modèles économiques», selon Marius Osterfeld, économiste chez swissstaffing. «Cependant, les plateformes d'emploi et la gestion des RH sont des domaines d'activité qui recèlent un énorme potentiel de croissance future pour le secteur du travail temporaire.»

L'intégralité du white paper «Travail temporaire, entre intégration sur le marché du travail et pénurie de main-d'oeuvre» est disponible au téléchargement http://ots.ch/tMvTW1

Contact:

Marius Osterfeld, économiste
Tél.: 044 388 95 40 / 079 930 45 25
marius.osterfeld@swissstaffing.ch

Blandina Werren, responsable de la communication
Tél.: 044 388 95 35
blandina.werren@swissstaffing.ch

www.swissstaffing.ch
www.le-travail-temporaire.ch