swiTT swiss technology transfer ass.

L'association swiTT publie son rapport sur le transfert de technologies en 2005

Les institutions publiques suisses d'enseignement et de recherche coopèrent intensément avec l'économie

    Berne (ots) - Les institutions de recherche suisses ont des rapports intenses avec l'économie, et le transfert de technologies est bien développé dans l'ensemble. C'est ce qu'indiquent les résultats d'une enquête de l'association suisse des professionnels du transfert de technologies (swiTT) et publiés ces jours. Le niveau de développement et l'organisation de la coopération avec l'économie varient cependant beaucoup d'une institution à l'autre.

    L'interaction entre les institutions publiques d'enseignement et de recherche et les acteurs de l'économie suisse est un facteur essentiel pour la compétitivité des entreprises ainsi que pour l'exploitation du potentiel d'innovation de l'économie nationale dans son ensemble. En même temps, ces relations avec le monde de l'économie ont également un impact positif sur l'attrait et la compétitivité des institutions elles-mêmes.

    Nombre d'observateurs ont exprimé leur avis par le passé à propos de la situation en Suisse dans ce domaine avec souvent des conclusions contradictoires, bien qu'on ne dispose encore que de très peu de données fiables. L'association swiTT a donc décidé de remédier à cette carence et entend effectuer une enquête annuelle dans ce domaine. La première enquête, dont les résultats sont à présent disponibles, porte sur l'année 2005.

    Recueil des données

    Huit universités, les deux EPF, sept hautes écoles spécialisées et deux instituts de recherche du domaine des EPF ont fourni des données dans le cadre de l'enquête. Les réponses reflètent les grandes différences d'organisation parmi les institutions participantes. Même si les données, notamment celles des hautes écoles spécialisées, présentent encore des lacunes, les résultats n'en fournissent pas moins un bon aperçu de la situation du transfert de technologies en Suisse.

    Résultats

    Le rapport indique qu'en 2005, les institutions participantes ont réalisé un grand nombre de projets de recherche et de développement conjointement avec des partenaires de l'économie. Plus de 2300 nouveaux projets ont été cités, avec, le plus souvent, un objectif d'innovation technologique qui intéresse l'entreprise partenaire. Parmi les partenaires de projets, les petites et moyennes entreprises (PME) représentent plus de 30% pour les universités et les EPF et plus de 50% pour les hautes écoles spécialisées.

    Sur le plan de la commercialisation de résultats de recherche, plus de 360 nouvelles inventions ont été annoncées en 2005, et plus de 1000 dossiers de brevet étaient actifs fin 2005. Près de 300 nouveaux accords de licence ont été conclus, en majorité avec des PME, et il y avait fin 2005 plus de 800 dossiers actifs de licence. En 2005, 41 entreprises spin-offs fondées sur la base d'une technologie d'une institution de recherche publique ont vu le jour. Au total, les institutions ont annoncé, pour les années 2000 à 2005, la création de près de 280 nouvelles entreprises.

    Offres de technologies sur www.swiTT.ch

    Afin de promouvoir la coopération entre les institutions publiques de recherche et l'économie, l'association swiTT propose en exclusivité sur son site www.switt.ch une liste régulièrement mise à jour d'offres de technologies du secteur public de la recherche, susceptibles de poser les bases d'une collaboration ou du développement de nouveaux produits avec une entreprise partenaire.

Le rapport complet en anglais sur l'enquête peut être téléchargé sur le site www.switt.ch

Contact:
Claudia Fesch
Directrice swiTT
c/o Tetracon GmbH
Rubeggweg 2
5600 Lenzburg
Tél.:                +41/62/534'46'90
Courriel:         claudia.fesch@switt.ch
Site Internet: www.switt.ch
Gabriel Clerc
Président swiTT
EPFL-SRI, CM-2
Station 10
1015 Lausanne
Tél.:                +41/21/693'35'82
Courriel:         gabriel.clerc@switt.ch



Plus de communiques: swiTT swiss technology transfer ass.

Ces informations peuvent également vous intéresser: