Tous
Abonner Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

16.05.2019 – 08:55

Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

Nouveau test d'infarctus du myocarde rapide et très fiable
Prix de la recherche 2019 de la Fondation Suisse de Cardiologie

Berne (ots)

En cas d'infarctus du myocarde, les médecins doivent agir très rapidement. Mais pour cela, il faut être sûr qu'il s'agit bien d'un infarctus. Comme l'a démontré le docteur Raphael Twerenbold à l'Hôpital universitaire de Bâle, un nouveau test sanguin sensible fournit dans de nombreux cas une certitude en l'espace d'une heure. Pour ses travaux de recherche, il reçoit aujourd'hui à Zurich le Prix de la recherche 2019 de la Fondation Suisse de Cardiologie.

Aux urgences, une patiente se plaint de nausées et d'une forte sensation de pression dans la poitrine. Les médecins urgentistes soupçonnent un infarctus du myocarde. Mais chez la plupart des patient-e-s, il ne suffit pas de la description de la douleur et d'un ECG pour en être sûr: il faut aussi faire une analyse de sang pour doser un marqueur présent dans le muscle cardiaque, par exemple la troponine. Or les tests de dosage de la troponine disponibles jusqu'à présent prenaient jusqu'à six heures pour exclure de manière fiable un infarctus du myocarde. Cela voulait dire une longue période d'incertitude pour le patient, les médecins et le personnel soignant du service des urgences.

Nouveaux tests, résultats rapides

Lors d'un infarctus du myocarde, des tissus du muscle cardiaque meurent (nécrose). De ce fait, des protéines myocardiques passent dans le sang, entre autres la troponine, un élément du muscle cardiaque. De nouveau tests de dosage de la troponine extrêmement sensibles mettent en évidence avec fiabilité une hausse, même minime, de la troponine que l'on ne pouvait pas mesurer jusqu'à présent. Cela améliore considérablement le diagnostic précoce de l'infarctus du myocarde. Sur cette base, le groupe de recherche mené par les cardiologues Dr Raphael Twerenbold et Pr Christian Müller de l'Hôpital universitaire de Bâle a développé un algorithme qui détermine en seulement une heure, chez trois quarts des patients sur lesquels un infarctus du myocarde est suspecté, s'il s'agit bien d'un infarctus ou non.

Des doutes existaient cependant au sujet de la capacité du test rapide à donner un résultat fiable également chez les patients qui arrivent aux urgences avec des symptômes qui viennent de commencer. Dans une vaste étude, Raphael Twerenbold a maintenant démontré que le test rapide fournit des résultats très fiables et sûrs chez tous les patients. Les données de 4368 patient-e-s ont été analysées. L'étude était coordonnée par l'institut de recherche cardio-vasculaire de l'Hôpital universitaire de Bâle (CRIB).

Plus de sécurité, meilleur traitement

«Les tests rapides nous aident considérablement. Ils nous permettent d'exclure ou confirmer un infarctus du myocarde beaucoup plus vite que par le passé», explique Raphael Twerenbold. Ceci présente plusieurs avantages: les patients restent moins longtemps dans l'incertitude et une bonne partie des patients qui n'ont pas d'infarctus peuvent rentrer chez eux sans long délai d'attente. Les médecins peuvent entamer plus rapidement le traitement de l'infarctus, par exemple par des anticoagulants et un examen par cathéter cardiaque.

Ces résultats confortent les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) qui préconise le test de dosage de la troponine hautement sensible en combinaison avec l'algorithme d'une heure. «La vaste étude de Raphael Twerenbold a éliminé les doutes et nous aide à améliorer le diagnostic de l'infarctus du myocarde», dit le professeur Thomas F. Lüscher, président de la Commission Recherche de la Fondation Suisse de Cardiologie. Raphael Twerenbold reçoit aujourd'hui à Zurich le Prix de la recherche de la Fondation Suisse de Cardiologie doté de 20'000 francs.

Des photos du lauréat et le communiqué aux médias sont disponibles sous www.swissheart.ch/medias

Contact:

Peter Ferloni, Responsable communication
Fondation Suisse de Cardiologie
Téléphone 031 388 80 85
ferloni@swissheart.ch

Plus de communiques: Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia