Tous Actualités
Suivre
Abonner PwC Schweiz

01.09.2020 – 07:29

PwC Schweiz

Équipementiers automobiles en période de crise : recul jusqu'à -24 % des chiffres d'affaires en 2020 du fait du COVID-19

Un document

- En 2019 déjà, les fournisseurs mondiaux ont enregistré un recul des chiffres d’affaires de 29 milliards d’euros.
- L’équipementier suisse Garrett Motion rejoint pour la première fois le top 15 des équipementiers DACH.
- Position toujours dominante des équipementiers allemands dans la région DACH et part du marché mondial de 25 %.
- La crise, facteur aggravant des problèmes structurels de coûts de nombreux équipementiers. 

Zurich, le 1 septembre 2020 – Après des années marquées par une croissance stable, les principaux équipementiers mondiaux du secteur automobile ont enregistré en 2019 une baisse de 3 % de leurs chiffres d’affaires tandis que les constructeurs automobiles voyaient leurs volumes progresser de 3 % sur la même période. Au total, les volumes des ventes des équipementiers mondiaux ont atteint 893 milliards d’euros en 2019, contre 922 milliards en 2018, comme le révèle l’étude sur les équipementiers menée par Strategy&, l’entité conseil en stratégie de PwC. Garrett Motion permet de nouveau à une entreprise basée en Suisse d’intégrer le top 15 des équipementiers dans la région DACH. En effet, son chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros en 2019 lui assure une 14e place au classement. Un classement toujours largement dominé dans la région DACH par les équipementiers allemands, malgré un léger recul des chiffres d’affaires à 223 milliards d’euros en 2019 contre 225 milliards en 2018. La part du marché mondial des équipementiers allemands a cependant légèrement augmenté de 24 % (2018) à 25 % ; l’Europe (hors Allemagne) comptabilise quant à elle 18 %. Selon les différents scénarios sur l’évolution de la crise du COVID-19 et ses répercussions sur l’industrie automobile, les experts tablent sur un recul des chiffres d’affaires des équipementiers globaux entre 13 % (scénario clément) et 24 % (scénario pessimiste).

La crise actuelle agit en révélateur des problèmes structurels en matière de coûts de l’industrie des équipementiers. Ainsi, la part bénéficiaire du chiffre d’affaires est passée en Allemagne de 6,3 % en 2018 à 2,6 % en 2019. Si les autres régions ont également enregistré des pertes, elles ont cependant pu conserver un niveau de marge élevé (Europe hors Allemagne : 7,4 % ; Amérique du Nord et du Sud : 5,0 % ; Asie : 4,8 %). Parallèlement, la part des coûts de revient dans le chiffre d’affaires a augmenté en Europe de 78,9 % à 79,9 % (Allemagne : 80,2 %). La part des frais généraux administratifs et de commercialisation (FGAC) dans le chiffre d’affaires a reculé de 6,3 % en 2019, soit la valeur la plus basse à l’échelle mondiale, alors que l’Allemagne occupe la première place du classement avec 11,4 %.

« Après plusieurs années marquées par une croissance continue de l’industrie des équipementiers, le besoin de restructuration de nombreuses entreprises devient clairement visible. Certaines accusent même à présent un retard de plusieurs années. L’excellence en termes de gestion des coûts est aujourd’hui plus que jamais une nécessité première afin d’une part d’augmenter les marges, mais également pour accroître à nouveau une compétitivité des prix des acteurs suisses du secteur des sous-traitants en recul au cours des dernières années », explique Andreas Schlegel, expert en automobile et directeur au sein de Strategy& Suisse. Dans le document attaché ci-dessous, on peut y voir, sous forme de tableau, les top 15 des équipementiers automobiles dans la région DACH.

Malgré une structure des coûts tendue, les équipementiers européens ont connu une nouvelle hausse de leur allocation R&D (part des dépenses en recherche et développement dans le chiffre d’affaires). Entre 2016 et 2019, ils ont ainsi dépensé en moyenne 503 milliards d’euros pour des projets de R&D et ainsi investi 4,0 % de leur chiffre d’affaires (Allemagne : 5,9 % ; Amérique du Nord et du Sud : 3,0 %; Asie 3,9 %). Malgré des investissements élevés, les équipementiers européens ne sont pas toujours parvenus à transformer leurs projets de recherche en opérations chiffrées et n’ont ainsi pas pu atteindre en 2019 les objectifs de vente rapportés aux projets R&D.

« L’innovation reste bien entendu un facteur de différenciation majeur pour les acteurs du secteur et ne peut être considérée comme une fin en soi. Les entreprises se doivent d’examiner de manière critique les projets R&D par rapport au potentiel de chiffre d’affaires, et d’éliminer les fardeaux inutiles. Une rétrospective des dix dernières années nous montre qu’il est possible d’accroître les marges en Europe malgré des dépenses en recherche et développement réduites », complète Henning Rennert, auteur de l’étude et associé chez Strategy& Allemagne.

Vous trouverez les résultats complets de l’étude sur les équipementiers automobiles sur : https://www.strategyand.pwc.com/de/de/studie/2020/zuliefererindustrie.html

Méthode appliquée

83 équipementiers internationaux majeurs ont été examinés dans le cadre de l’étude. L’analyse a pris en compte les indicateurs financiers des entreprises (ratios du bilan, chiffres-clés du compte de résultat fiscal, et des indicateurs complémentaires tels que les taux de dépense en R&D). La période prise en compte pour l’étude s’étend de 2010 à 2020, avec un accent particulier sur les exercices 2018 et 2019.

À propos de Strategy&
Strategy& est l’entité mondiale de conseil en stratégie de PwC. Nous élaborons
des stratégies d’affaires individuelles pour des entreprises de premier plan
international sur la base de leurs capacités concurrentielles spécifiques. Nous
sommes la seule entité de conseil en stratégie qui fasse partie d’un réseau
mondial de services professionnels. Nous conjuguons expertise et technologie
pour concevoir une stratégie qui peut être mise en œuvre de manière efficace.
Pour nous, « Strategy, made real » signifie faire avancer la mutation
numérique, façonner l’avenir et concrétiser nos visions. 3000 conseillers en
stratégie et plus de 276 000 collaborateurs de PwC répartis dans 157 pays
offrent des prestations de services de qualité spécifiques aux secteurs
d’activité dans les domaines de l’audit, du conseil fiscal et du conseil en
entreprise. Informations complémentaires sur www.strategyand.pwc.com/ch.