Tous
Abonner scienceindustries

25.05.2018 – 13:11

scienceindustries

Initiative populaire « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Quels aliments pourra-t-on encore acheter en Suisse ?

Zurich (ots)

L'utilisation de tout pesticide de synthèse dans la production agricole, la transformation des produits agricoles et l'entretien du territoire est interdite. Voilà ce qu'exige cette nouvelle initiative populaire fédérale. Le groupe d'industrie Agrar la dénonce vigoureusement.

Sans produits phytosanitaires de synthèse, il ne serait plus possible de maintenir un approvisionnement sûr de la Suisse en denrées alimentaires, comme le prescrit notre Constitution fédérale. L'initiative va plus loin encore. Elle veut interdire l'importation a` des fins commerciales de denrées alimentaires contenant des pesticides de synthèse ou pour la production desquelles des pesticides de synthèse ont été utilisés. Une telle interdiction limiterait considérablement le choix des denrées disponibles en Suisse et pousserait les prix à la hausse. « En cas d'acceptation de l'initiative, on peut se demander quel produit alimentaire pourrait encore être acheter en Suisse et si les auteurs de l'initiative sont bien conscients de cela », souligne Anna Bozzi, responsable du dossier.

Les produits phytosanitaires "de synthèse" comportent-ils par définition plus de risques ?

Pour l'évaluation d'un risque, il est absolument indifférent de savoir, sur le plan scientifique, si la substance étudiée est naturelle ou produite en laboratoire. L'élément déterminant est sa spécificité toxicologique. Pour la production bio on autorise aussi le recours à des insecticides "naturels" qui sont pourtant classés dangereux pour les abeilles et qui sont soumis à des restrictions comparables à celles des produits de synthèse autorisés dans l'agriculture conventionnelle. De plus, il est presque impossible de distinguer les produits phytosanitaires "synthétiques" de leurs équivalents "naturels". Aujourd'hui, seul un très petit nombre de substances sont encore prélevées directement dans le milieu naturel. Même les produits phytosanitaires autorisés pour les cultures bio sont issus de processus de fabrication industriels modernes. Eux aussi contiennent des additifs et des adjuvants pouvant être considérés comme synthétiques.

Un agriculture moderne et efficace a besoin de produits phytosanitaires

Tant il est vrai que tout végétal peut être affecté par une maladie ou un ravageur. A l'instar des médicaments pour les humains et les animaux, les produits phytosanitaires sont utilisés pour maintenir les cultures en bonne santé, les empêcher d'être dévorées par des insectes, des attaques cryptogamiques ou des mauvaises herbes. Les produits phytosanitaires garantissent donc les récoltes en volume et en qualité. Les bénéficiaires en sont les consommateurs, grâce d'une part à une production d'une haute qualité constante, avec des pommes sans vers ni tavelures, des salades sans limaçons, des patates qui ne moisissent pas en quelques jours, etc., et d'autre part à l'élimination des risques de contamination dangereuse, par exemple par les mycotoxines (de champignons) ou des herbes toxiques récoltées en même temps que les végétaux comestibles.

En toute logique, le groupe d'industrie Agrar ne peut donc que rejeter l'initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ».

Contact:

Marcel Sennhauser, responsable Communication
marcel.sennhauser@scienceindustries.ch
Tel. +41 44 368 17 44

Anna Bozzi, responsable du dossier
anna.bozzi@scienceindustries.ch
Tel. +41 44 368 17 64