PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

18.03.2021 – 12:09

VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

Après la tragédie du « Karim Allah », QUATRE PATTES est à Carthagène pour dénoncer le tranport d'animaux vivants

Après la tragédie du « Karim Allah », QUATRE PATTES est à Carthagène pour dénoncer le tranport d'animaux vivants
  • Informations
  • Download

Après la tragédie du « Karim Allah », les transports en provenance d’Espagne se poursuivent

QUATRE PATTES est à Carthagène et répertorie les horribles agissements

Zurich, le 18 mars 2021 – Une semaine après l’abattage des 895 bovins du « Karim Allah », les transports d’animaux vivants en provenance d’Espagne se poursuivent sans relâche. Au cours des cinq prochaines semaines, il est prévu que 40’000 agneaux et 3’000 veaux quittent définitivement les côtes espagnoles pour rejoindre l’Arabie saoudite, la Jordanie et l’Algérie. Une équipe de l’organisation mondiale de protection des animaux QUATRE PATTES, qui se trouve au port de Carthagène pour répertorier le ballet des camions transportant des jeunes bovins et des moutons, révèle une cruauté sans précédent. QUATRE PATTES exige l’interdiction d’exporter des animaux vivants en dehors de l’UE, l’interdiction des transports sur de longues distances de plus de huit heures et l’interdiction du transport d’animaux vivants par voie maritime.

Martina Stephany, directrice du département des animaux de rente et de la nutrition chez QUATRE PATTES déclare : « Dans le système déficient du transport des animaux, ces derniers sont toujours les perdants, ils sont traités davantage comme objets que comme êtres dotés de sensibilité. Ce sont surtout des moutons, des chèvres ainsi que des taurillons issus de l’industrie laitière qui sont emmenés par bateau à l’étranger en tant qu’animaux de boucherie pour finir abattus et vendus par des entreprises peu scrupuleuses. » Selon le Dr Martina Stephany, le bénéfice de la vente des animaux ne se fait pas exclusivement au détriment des animaux. Les êtres humains et l'environnement souffrent également des défaillances du système du transport des animaux vivants, car le réchauffement climatique et la propagation rapide des pandémies sont étroitement liés à l'élevage intensif.

Après les terribles événements qui ont eu lieu la semaine dernière, c’est le deuxième jour déjà que des cargaisons d’animaux vivants quittent la zone côtière espagnole à bord de navires bétaillers. Quelques heures plus tard, les navires ne se trouvent déjà plus dans l’espace européen. Selon les dispositions légales, le règlement de l’UE doit être respecté jusqu’à la destination finale, mais il n’y a aucun contrôle. Cela signifie que les animaux évoluent de fait dans un vide juridique pendant des jours, des semaines, voire des mois. Les conséquences en sont des transports où les animaux sont exposés à des températures excessives dans les soutes, souffrent d’un espace trop restreint et de l’absence de soins vétérinaires en cas de maladie ou de blessures. Si un animal meurt pendant le trajet, il est jeté par-dessus bord. Au mieux, un animal termine son voyage après quelques jours. Dans le cas du « Karim Allah », le calvaire a duré près de trois mois. Un autre cas tragique a été celui du navire bétailler « Queen Hind » en 2019. Lorsque ce navire a chaviré, plus de 14’000 jeunes moutons se sont noyés dans d’affreuses souffrances au large des côtes roumaines. En attendant, l'« Elbeik », sur les mers depuis la mi-décembre de l'année dernière, erre toujours dans les eaux espagnoles. On ignore quand et où ce navire de transport battant pavillon togolais pourra accoster.

Au sujet de QUATRE PATTES

QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler, l'organisation plaide pour un monde où les Hommes traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins, les orangs-outans et les éléphants – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans douze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch/

----------

Photos

Une sélection d'images relatives à ce communiqué est disponible à : https://four-paws.canto.global/b/RQMHL

L'utilisation des photos est gratuite. Elle ne peuvent être utilisées que pour les rapports portant sur ce communiqué de presse. Pour ce rapport uniquement, une licence simple (non exclusive, non transférable) et incessible est accordée. Une réutilisation future des photos n'est autorisée qu'avec l'accord écrit préalable de QUATRE PATTES.

Le droit autrichien est appliqué sans ses normes de référence, le lieu de compétence juridictionnelle est Vienne.

Contact Médias :

Sylvie Jetzer
Communication Suisse
QUATRE PATTES
Enzianweg 4
8048 Zurich
043 311 80 90