PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner SVV Schweiz. Versicherungsverband

04.02.2021 – 10:15

SVV Schweiz. Versicherungsverband

Le secteur suisse de l'assurance fait preuve de stabilité

Zurich (ots)

La pandémie du coronavirus a pesé lourdement sur les assureurs privés. En Suisse, le secteur de l'assurance a versé au total près d'un milliard de francs d'indemnisations pendant cette année hors normes du fait des pertes subies par les assurés dans le contexte du corona. En affaires non-vie, l'évolution des primes a poursuivi sa légère progression entamée les années précédentes. À l'inverse, les affaires vie se sont inscrites en recul à la suite de la sortie d'AXA de l'assurance complète LPP.

À cause de la pandémie, les assureurs directs ont versé rien qu'en Suisse près d'un milliard de francs d'indemnisations aux entreprises et aux particuliers. Ce nombre repose sur des estimations de l'ASA. Les prestations des assurances pertes d'exploitation arrivent en tête, suivies par celles des assurances voyages, protection juridique et crédit, également fortement touchées. Du fait de ces paiements pour sinistres, les assureurs privés ont enregistré un recul de leurs bénéfices au cours du premier semestre 2020. " En raison de la pandémie du coronavirus, l'année 2020 s'est avérée une année extrêmement difficile pour les assureurs privés suisses aussi ", déclare Thomas Helbling, directeur de l'Association Suisse d'Assurances ASA. " Au regard de ces circonstances exceptionnelles, nous pouvons néanmoins être satisfaits de l'évolution du secteur de l'assurance. Grâce à son modèle économique durable et à sa solide dotation en fonds propres, il contribue à la stabilité de l'économie et de la société dans notre pays - y compris en ces temps de pandémie ", ajoute Helbling.

Légère croissance des primes en affaires non-vie

D'après les estimations de l'Association Suisse d'Assurances ASA, les affaires d'assurance non-vie, assurances accident et maladie complémentaires comprises, enregistrent en 2020 une croissance de 1,4 pour cent par rapport à l'année précédente. Les primes poursuivent ainsi leur léger mouvement haussier entamé les années précédentes.

-  +3,1 pour cent en assurance incendie, événements naturels et dommages matériels. Du fait de la croissance économiques des dernières années, les valeurs assurées se sont également appréciées en 2020, ce qui s'est traduit par une hausse du volume des primes. 
-  +2,0 pour cent dans les autres assurances de choses. Il s'agit notamment des assurances de protection juridique, crédit et cautionnement. Après un recul de la demande à la suite du confinement lié à la pandémie du coronavirus au premier semestre 2020, les pertes ont pu être compensées au second semestre. 
-  +2,0 pour cent en assurance de personnes sous l'effet de la hausse des coûts de la santé et d'une demande toujours croissante. 
-  0 pour cent en assurance de la responsabilité civile professionnelle et générale. Les années précédentes, les recettes de primes n'ont pratiquement pas bougé. 
-  -0,5 pour cent en assurance des véhicules à moteur. Alors que le volume des primes en assurance casco s'est légèrement affermi, une demande plus faible et des tarifs en baisse en assurance de la responsabilité civile automobile se traduisent par un léger recul des recettes de primes.  

Recul du volume des primes en affaires vie

En affaires vie, l'ASA s'attend à un recul du volume des primes de -17,7 pour cent par rapport à l'année précédente. Ce phénomène s'explique principalement par la sortie d'AXA de l'assurance complète en vie collective au début de l'année 2019 : contrairement à cette année-là, le volume nettement plus faible pour cette raison des primes périodiques en 2020 n'a pas été compensé par un volume de primes uniques extraordinairement relevé provenant de reprises de contrat. En outre, la faiblesse persistante des taux d'intérêt et les exigences réglementaires élevées ont pesé lourdement sur les affaires vie.

-  -23,2 pour cent en vie collective. Après que la sortie d'AXA des affaires d'assurance complète en 2019 s'était traduite par un volume de primes périodiques nettement plus faible, la réorientation de cette compagnie se manifeste en 2020 dans un recul important attendu des primes uniques. En revanche, les recettes dans le domaine des primes périodiques ne se sont que légèrement contractées par rapport à l'année précédente. Primes périodiques et primes uniques devraient se stabiliser à ce niveau. 
-  -0,4 pour cent en vie individuelle. Par rapport à l'année précédente, le volume de primes n'a pratiquement pas changé. Les assurances vie liées à des fonds, surtout, enregistrent une forte croissance par rapport à l'année précédente. Il s'agit de solutions où le client participe au risque de placement tout en profitant de rendements supérieurs en cas de bonne évolution en Bourse. À l'opposé, les assurances-vie classiques demeurent peu attractives en raison de la faiblesse persistante des taux d'intérêt.  

Amélioration des conditions en affaires de réassurance

Les renouvellements de contrats survenus récemment et au cours de l'année 2020 permettent d'envisager des perspectives de marché positives sur la base de l'expérience acquise en matière de réassurance. L'incertitude quant à l'évolution des sinistres liés à la pandémie du coronavirus s'est entre-temps dissipée - et les conditions contractuelles se sont améliorées dans les principales branches d'assurance. Par ailleurs, l'ASA s'attend à une hausse de la demande de réassurances ces prochaines années du fait d'une volonté de prendre des risques qui change. Eu égard à la complexité des affaires de réassurance, il est encore impossible de formuler une estimation quantitative quant à l'évolution du volume des primes au cours de l'année écoulée.

Contact:

Sabine Alder, sabine.alder@svv.ch, T: +41 44 208 28 20

Kontaktdaten anzeigen

Contact:

Sabine Alder, sabine.alder@svv.ch, T: +41 44 208 28 20

Plus de actualités: SVV Schweiz. Versicherungsverband
Plus de actualités: SVV Schweiz. Versicherungsverband