PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner comparis.ch AG

02.11.2020 – 00:32

comparis.ch AG

Communiqué de presse : L'essor de la télémédecine retombe après le confinement

Communiqué de presse : L'essor de la télémédecine retombe après le confinement
  • Informations
  • Download

Un document

Communiqué de presse

Analyse Comparis sur le comportement de recherche en assurance maladie

L’essor de la télémédecine retombe après le confinement

L’essor qu’a connu la télémédecine durant le confinement n’entraîne pas une hausse de la demande en modèles Telmed des caisses maladie. Cette demande est même légèrement en baisse chez les jeunes. Tels sont les résultats d’une analyse des recherches effectuées sur le comparateur comparis.ch. Les modèles HMO et du médecin de famille continuent, quant à eux, de progresser au détriment de l’assurance de base standard. Par ailleurs, malgré la probabilité accrue de recourir à des soins médicaux en raison du coronavirus, la tendance à opter pour la franchise maximale reste intacte.

Zurich, le 2 novembre 2020 – L’essor de l’utilisation des services Telmed* pendant le confinement ne parvient pas à se maintenir durablement lors du changement de caisse maladie pour 2021. L’analyse des recherches effectuées sur le comparateur d’assurances maladie comparis.ch montre une stagnation de la demande en modèles Telmed par rapport à l’année précédente. Du 1er au 15 octobre, seuls 20,6 % des plus de 25 ans et 19,6 % des 18-25 ans ont cherché des produits d’assurance incluant un centre d’appel médical comme premier interlocuteur en cas de problèmes de santé.

Baisse de la demande en modèles Telmed chez les digital natives

Par rapport à la même période de l’année dernière, la recherche de modèles Telmed a connu une baisse de 0,5 point de pourcentage chez les digital natives (personnes âgées de moins de 25 ans). Cette baisse est de 0,1 point de pourcentage chez les adultes.

« Pendant la crise du coronavirus, ce sont plutôt les personnes âgées qui ont profité de la téléconsultation médicale. L’effet ne semble pas être durable. Par ailleurs, les digital natives n’ont apparemment pas encore remarqué les nombreux avantages qu’offre la télémédecine par consultations vidéo par rapport à la consultation téléphonique », observe Felix Schneuwly, expert Assurance maladie de Comparis.

Le modèle HMO rattrape son retard

Le modèle HMO a, quant à lui, rattrapé son retard. Depuis 2017, la popularité des produits d’assurance incluant un cabinet de groupe comme premier lieu de traitement a connu la plus forte hausse, à savoir 2,8 points de pourcentage, faisant ainsi passer ces produits à 20 % du volume des recherches chez les plus de 25 ans alors que chez les jeunes adultes ces modèles ont progressé de 2,2 points de pourcentage à 19,5 % des comparatifs.

« Le cabinet médical individuel est un modèle en voie de disparition. Les jeunes médecins souhaitent travailler dans des cabinets de groupe en compagnie d’autres professionnels de santé. Les centres médicaux ambulatoires gagnent également en popularité auprès des patients », souligne F. Schneuwly.

Le médecin de famille reste le modèle préféré

En 2021, le modèle préféré reste celui du médecin de famille qui permet de s’adresser en premier lieu à son propre médecin de famille en cas de problèmes de santé. Quelque 36,4 % des recherches d’adultes portent sur ces produits, soit une hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport à l’année dernière. Depuis 2017, le volume de recherches sur ce segment a cependant connu une baisse de 1,8 %.

Cette année, 36 % des jeunes adultes ont cherché une assurance médecin de famille, soit également une augmentation de 0,4 point de pourcentage. Depuis 2017, on constate toutefois également une baisse de la demande (- 2,2 %) dans cette tranche d’âge. Comme l’explique F. Schneuwly, « Le modèle du médecin de famille jouit de la bonne réputation de ces praticiens. Pourtant, dans ces modèles, les médecins de famille des caisses maladie travaillent toujours plus souvent dans des centres médicaux ambulatoires ».

Le modèle standard continue de décliner

Le modèle standard continue de décliner avec une part de 23,1 % des recherches effectuées par les adultes, soit une baisse de 0,6 point de pourcentage par rapport à l’année précédente. Depuis 2017, le volume de recherches a diminué de 2,2 points de pourcentage. Cette année, encore 24,8 % des jeunes de moins de 25 ans ont recherché un modèle standard. Cela représente une baisse de 0,4 point de pourcentage par rapport à l’année dernière et de 0,7 point par rapport à 2017.

La franchise maximale l’emporte malgré le coronavirus

Malgré la pandémie de coronavirus et le fait qu’elle accroit la probabilité de recourir à des soins médicaux, davantage d’utilisateurs de Comparis à la recherche d’une assurance maladie avantageuse ont opté pour la franchise maximale par rapport à l’année précédente. Cela représente 52,3 % des plus de 25 ans, soit 2,2 points de pourcentage de plus qu’en 2019 et 9,4 points de plus qu’en 2017. Chez les jeunes adultes, la part s’élève à 51,2 % (soit une baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport à 2019 et une hausse de 5,7 points de pourcentage par rapport à 2017). La plupart des assurés choisissent donc le niveau de franchise le plus élevé, soit 2500 francs.

30,8 % des personnes âgées et 29,9 % des moins de 25 ans choisissent la franchise minimale de 300 francs. Les autres tranches d’âge recherchent des niveaux de franchise moyens avec une baisse constante de la demande.

« Les niveaux de franchise moyens ne sont généralement pas intéressants. Toute personne qui prévoit de débourser jusqu’à 2000 francs de frais médicaux l’année suivante devrait opter pour la franchise maximale. Ceux qui sont susceptibles de devoir dépenser plus devraient choisir la franchise minimale », conseille F. Schneuwly.

Méthode

Plus de 1,5 million de comparatifs d’assurances maladie effectués du 1er au 15 octobre sur le comparateur comparis.ch ont été analysés pour les années 2017 à 2020.

*Analyse Comparis La télémédecine explose

Pour plus d’informations
Felix Schneuwly
Expert Assurance maladie 
Téléphone : 079 600 19 12
Courriel : media@comparis.ch
comparis.ch


À propos de comparis.ch
Avec plus de 100 millions de visites par an, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et les prestations des caisses maladie, des assurances, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, elle contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Fondée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, l’entreprise compte aujourd’hui quelques 180 collaborateurs à Zurich.