auto-schweiz / auto-suisse

Objectif annuel du marché automobile en point de mire

Grafique: marché automobile au cours des 12 mois écoulés / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100003597 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/auto-schweiz / auto-suisse"
Grafique: marché automobile au cours des 12 mois écoulés / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100003597 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/auto-schweiz / auto-suisse"

Berne (ots) - Après trois trimestres, le marché des voitures de tourisme neuves en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein fait route vers la fin de l'année. Au cours des neuf premiers mois, 225 286 nouvelles voitures ont été immatriculées dans les deux pays. Malgré un léger recul de 6197 véhicules ou de 2,7 % par rapport à la même période de l'année précédente, le marché se trouve sur la bonne voie. L'importante barre des 300 000 nouvelles immatriculations devrait aussi être franchie en 2018 selon auto-suisse. Les deux derniers mois de l'année notamment seront déterminants pour dépasser ce niveau pour la huitième année consécutive.

Cette année, nous pouvons une fois de plus constater que l'année automobile ressemble plutôt à un marathon qu'à un sprint. Les 20 409 immatriculations (-4111, -16,8 % par rapport au même mois 2017) ne font certes pas de septembre une étape pleinement réussie. Depuis le début du mois passé, seules les voitures de tourisme homologuées selon les nouvelles normes sur les gaz d'échappement Euro 6c ou 6d (-TEMP) peuvent être importées en Suisse. L'introduction du cycle d'essai plus réaliste WLTP engendre en outre un travail nettement plus important de la part des constructeurs, ce qui se traduit par des retards au niveau de certaines réceptions par type. Or, rien ne change pour la course 2018 dans son ensemble et pour les prévisions d'auto-suisse, souligne le porte-parole, Christoph Wolnik: «Nous sommes absolument convaincus de pouvoir atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés malgré le passage au cycle WLTP. Le quatrième trimestre, en particulier les mois de novembre et de décembre, ont déjà joué un rôle important les ans derniers. Il en ira de même cette année.»

En ce mois de septembre écoulé, une évolution très réjouissante concerne la part des propulsions alternatives. Se montant à 9,2 %, ce taux correspond au meilleur résultat mensuel de tous les temps et se situe également clairement au-dessus de celui atteint en septembre 2017 (7,4 %). 1330 ou 6,5 % des voitures de tourisme, soit presque une voiture neuve sur quinze, étaient équipées d'une transmission hybride avec moteur à combustion et moteur électrique, et 2,6 % étaient des véhicules à batterie électrique. «La diversité des modèles ainsi que la demande des propulsions alternatives augmentent lentement mais sûrement», analyse Christoph Wolnik. «Avec notre objectif 10/20, nous voulons atteindre jusqu'en 2020 une part de marché de 10 % de voitures électriques et hybrides plug-in, qui - de concert avec les autres hybrides et les voitures à gaz et à hydrogène - jouront un rôle essentiel quant à la réalisation des objectifs de CO2.» Le mois de septembre présente donc un petit avant-goût de l'évolution attendue au cours des années à venir, conclut Wolnik.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.

Informations supplémentaires:

Christoph Wolnik, porte-parole
T 079 882 99 13
c.wolnik@auto-schweiz.ch



Plus de communiques: auto-schweiz / auto-suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: