Tous
Abonner
Abonner Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

28.02.2019 – 08:00

Schweizerischer Nationalfonds / Fonds national suisse

Les petites et moyennes villes sont plus innovantes qu'imaginé

Bern (ots)

La politique s'intéresse de plus en plus aux villes de petite et moyenne taille. Un projet soutenu par le Fonds national suisse analyse leur fonction et leur importance en Suisse. Il conclut que la politique nationale et la planification urbaine sous-estiment encore leur potentiel.

Pendant longtemps, la politique et la recherche se sont exclusivement intéressées aux grandes villes. Une étude menée par la professeure de géographie économique Heike Mayer et le professeur de sciences politiques Fritz Sager a analysé les petites et moyennes villes (PMV) de Suisse, dans le cadre d'un projet interdisciplinaire soutenu par le Fonds national suisse.

L'équipe a d'abord classé 152 villes comptant jusqu'à 50 000 habitants dans sept catégories (*), en se basant sur des banques de données existantes. Elle a constaté que les PMV sont très hétérogènes dans leur spécialisation économique. «C'est une surprise, également en comparaison internationale», souligne Heike Mayer.

Des interviews avec des responsables politiques locaux ont par ailleurs révélé que la politique locale peut avoir une influence très positive sur le développement des PMV, ajoute la collaboratrice scientifique Rahel Meili, (**). Elle regrette toutefois le manque de connaissance sur la façon dont on peut développer une ville de manière stratégique: «Souvent, le développement s'opère sur la base de caractéristiques qui sont déjà présentes et il s'avère plus réactif qu'actif.» Heike Mayer souligne: «La politique nationale n'a en revanche toujours pas trouvé de réponse à apporter à l'hétérogénéité des PMV et les met toutes dans le même panier.»

Les entreprises novatrices constituent un autre facteur déterminant dans les PMV, et ont fait également l'objet d'analyses par l'équipe de l'Université de Berne (***). Heike Mayer se dit avoir été particulièrement surprise par le fait que «malgré l'attractivité de sites d'implantation moins chers à l'étranger, ces entreprises restent sur place et développent des stratégies pour exploiter les particularités des PMV.»

Répartition dans sept catégories

Pour répartir les petites et moyennes villes dans différentes catégories, l'équipe dirigée par Heike Mayer s'est appuyée sur des données existantes de l'Office fédéral de la statistique. Elle a choisi dix variables et a pu identifier de nouveaux groupes à l'aide d'une analyse par partitionnement de données. Par exemple, Ittigen près de Berne fait partie des «Prospering Residential Economy Towns» qui se développent particulièrement bien au vu du nombre d'emplois à plein temps et de celui d'habitants. Une explication: la Confédération a délocalisé de nombreuses entités administratives à Ittigen. De nouveaux emplois ont ainsi été créés et la ville est devenue très attractive pour les pendulaires.

Les «Business Hub Towns» telles que la ville aéroportuaire de Kloten accueillent de nombreux sièges de grandes entreprises, et le nombre d'emplois à plein temps augmente sensiblement aussi. Par contre, les «High Tech Towns» comme Uzwil (SG), caractérisées par une industrie de haute technologie spécialisée, affichent une croissance du taux d'emploi et de la population inférieure à la moyenne. La donne change lorsque ces villes se trouvent dans de grandes régions métropolitaines.

Les PMV peuvent se situer dans la même région, tout en présentant des caractéristiques économiques très différentes. La région ne détermine pas la typologie, mais exerce une certaine influence: plus sa croissance globale est importante, plus les différentes PMV se développent aussi.

Stratégies politiques locales

La façon dont les stratégies politiques locales exploitent les ressources disponibles est par ailleurs un facteur déterminant pour la performance économique des villes. Wädenswil (ZH) par exemple, qui dispose d'une haute école spécialisée depuis 1970, poursuit son développement de façon ciblée en tant que ville de formation et de recherche depuis plusieurs années. En tant que ville militaire, Thoune en revanche a toujours été très dépendante d'investissements externes et s'efforce aujourd'hui de diversifier son économie.

Avec son collègue politologue David Kaufmann, Rahel Meili s'est rendue sur place pour mener des interviews qualitatives avec des femmes et hommes politiques. Leur étude a démontré que c'est principalement grâce à l'aménagement du territoire que les petites villes situées dans la région métropolitaine zurichoise peuvent influencer leur structure économique. En effet, l'aménagement du territoire constitue «le moteur de l'évolution de la population et du marché du travail.» C'est pourquoi même des villes résidentielles traditionnelles comme Bülach réfléchissent à leur propre attractivité. Rahel Meili commente: «Je n'ai rencontré aucune PMV qui se considère comme une pure ville-dortoir.» L'équipe de recherche recommande dès lors d'accorder davantage d'attention aux PMV dans les projets nationaux comme le Projet de territoire Suisse.

Les entreprises, moteurs de l'innovation

Heike Mayer a été particulièrement surprise de constater que les entreprises dans les PMV sont beaucoup plus diversifiées et inventives qu'on ne le pensait jusqu'ici. Ayant besoin d'un grand nombre de collaboratrices et collaborateurs différents, elles attirent des personnes d'autres régions et pays dans les petites villes. Ces entreprises savent en outre exploiter les avantages de ces villes, par exemple leur petite taille: «Dans les clubs, au supermarché ou au détour d'autres rencontres, des personnes de tout niveau hiérarchique échangent. En outre, l'administration municipale est très accessible. L'innovation naît aussi dans les petites et moyennes villes», souligne Heike Mayer.

L'équipe de recherche conclut de ses visites d'entreprises que la structure sociale dans les PMV et les échanges fréquents créent un sentiment d'identité et d'appartenance communautaire marqué à l'échelon local.

Nouvelle perspective ouverte par la recherche

Selon Heike Mayer, les résultats de l'étude de terrain menée dans les PMV doivent être analysés à la lumière des développements internationaux. Jusqu'ici, les représentations des villes dans la politique et la recherche étaient surtout marquées par le regard posé sur les grandes villes. «Après tout, les chercheuses et chercheurs éminents sont basés à Toronto, à Los Angeles et à New York.» Le fait que les PMV soient les propres acteurs de leur diversité grâce à une approche stratégique et peuvent ainsi générer une dynamique et une performance économiques est une notion nouvelle et captivante pour la géographie économique. «En Europe, la politique et la recherche découvrent les petites villes depuis 2015 environ, note Heike Mayer. Cela est probablement dû au fait que d'une part, la vie dans les grandes villes devient trop chère, alors que d'autre part, les PMV sont aujourd'hui bien desservies et attrayantes.»

(*) R. Meili et H. Mayer: Small and medium-sized towns in Switzerland: economic heterogeneity, socioeconomic performance and linkages. Erdkunde (2017). DOI: 10.3112/erdkunde.2017.04.04. Lien: https://www.erdkunde.uni-bonn.de/archive/2017/small-and-medium-sized-towns-in-switzerland-economic-heterogeneity-socioeconomic-performance-and-linkages

(**) D. Kaufmann et R. Meili: Leaves in the wind? The impact of local policies on the economic specialization of small and medium-sized towns in metropolitan regions. European Planning Studies (2018). DOI: 10.1080/09654313.2018.1535576. Lien: https://www.researchgate.net/publication/328461548_Leaves_in_the_wind_Local_policies_of_small_and_medium-sized_towns_in_metropolitan_regions

(***) R. Meili et R. Shearmur: Diverse diversities - Open innovation in small towns and rural areas. Growth & Change (accepted).

Le texte de ce communiqué de presse, une image à télécharger et de plus amples informations sont disponibles sur le site Internet du Fonds national suisse: http://www.snf.ch/fr/pointrecherche/newsroom/Pages/news_190228_medienmitteilung_les_petites_et_moyennes_villes_sont_plus_innovantes_qu_imagine.aspx

Contact:

Prof. Heike Mayer
Institut de géographie
Université de Berne
+41 31 631 88 86
E-mail: heike.mayer@giub.unibe.ch