PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Tous Actualités
Suivre
Abonner Interpharma

03.02.2021 – 10:00

Interpharma

Le marché du médicament enregistre une légère croissance de +2.9%

Bâle, Zoug et Rotkreuz (ots)

En 2020, le marché suisse des médicaments représentait un volume de 6.33 milliards de francs (aux prix de fabrique), soit une légère croissance de 2.9% par rapport à l'année 2019. Le chiffre d'affaires des médicaments protégés par un brevet et pris en charge par les caisses-maladie est en hausse: +4,6% par rapport à 2019. Les trois quarts des emballages remis au patient et remboursés par sa caisse-maladie sont un médicament dont le brevet est arrivé à échéance.

En 2020, le volume des médicaments vendus en Suisse était de 6.33 milliards de francs. IQVIA (un prestataire mondial d'informations, de technologies novatrices et de services dans le domaine de la santé) relève chaque mois les données auprès des entreprises pharmaceutiques, des grossistes, des fournisseurs des médecins et des pharmacies en ligne. D'après cette enquête, malgré des innovations importantes, le marché suisse des médicaments n'a enregistré en 2020 qu'une faible croissance en valeur: +2.9%. Le volume du marché des médicaments a diminué par rapport à 2019 (-1.8%) et se monte à 183 millions d'emballages vendus. En 2020, le marché pris en charge par les caisses affiche un chiffre d'affaires de 5.42 milliards de francs et une croissance de 4.3% par rapport à l'année précédente. En termes d'emballages vendus, le volume du marché pris en charge par les caisses stagne à 127.3 millions de francs (-0.1%).

Croissance du marché du médicament ralentie par les baisses de prix

L'industrie pharmaceutique est le seul domaine du système de santé soumis par la loi à des contrôles de prix réguliers des médicaments par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Depuis 2012, les baisses de prix des médicaments ordonnées par l'OFSP ont abouti, année après année, à des économies de plus d'un milliard de francs. En 2020, elles ont contenu la croissance du marché pharmaceutique à hauteur de -2.4%. D'après l'OFSP, la vague actuelle de réexamen des prix des médicaments pris en charge par les caisses a permis d'économiser à nouveau 60 millions de francs. Les prix de plus de 300 médicaments, dont en gastroentérologie, hormonothérapie et oncologie, ont baissé de 11% en moyenne. Le réexamen des prix pour l'année 2020 n'est pas encore achevé et l'OFSP va continuer à fixer des baisses de prix.

Ernst Niemack, directeur de vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse, déclare à ce sujet: "Nous sommes clairement favorables à un accroissement de l'efficience dans le système de santé. Le but est une prise en charge de haute qualité à un prix équitable. Nous sommes convaincus que se concentrer uniquement sur la maîtrise des coûts renferme le risque de négliger la qualité et surtout la prise en charge. Les victimes en sont les patientes et patients. C'est inacceptable en toute circonstance et d'autant plus dans la période de crise sanitaire actuelle. En comparaison internationale, l'état de santé de notre population est à un haut niveau, l'accès au système de santé est assuré. C'est un bien précieux qu'il ne faut en aucun cas mettre en danger."

Fort taux de substitution par des génériques sur le marché pris en charge par les caisses: 59.3%

En 2020, le chiffre d'affaires des génériques était de 753.6 millions de francs, soit 1.2% supérieur à l'année précédente. En termes d'emballages vendus, le taux de substitution par des génériques sur le marché pris en charge par les caisses se monte en Suisse à 59.3%. Le taux de substitution exprime la part des génériques au sein du marché des médicaments dont le brevet a expiré et pour lesquels il existe un générique concurrent. Les médicaments protégés par un brevet représentaient 48% du chiffre d'affaires réalisé sur le marché pris en charge par les caisses.

L'arrivée à échéance de brevets dynamise la croissance des biosimilaires

Par rapport à 2019, les biosimilaires affichent une hausse substantielle du chiffre d'affaires: 67.6 millions de francs en 2020, soit +53.6%. De même, les produits de référence, c'est-à-dire les biomédicaments dont les brevets ont expiré et qui ont au moins un biosimilaire concurrent, ont affiché un chiffre d'affaires de 339.9 millions de francs, un accroissement de 58.7%. La raison de cette forte croissance est l'arrivée à échéance des brevets de nombreux biomédicaments, ce qui a permis le développement de biosimilaires moins onéreux. Les biosimilaires et leurs produits de référence enregistrent en 2020 une part en valeur de 7.5% du marché pris en charge par les caisses.

Les nouveaux traitements innovants contribuent à la croissance de l'ensemble du marché

De nouveaux traitements innovants dans le domaine du cancer et des maladies auto-immunes ont contribué de manière significative à la croissance du marché du médicament en 2020. De même que l'année précédente, ce sont les médicaments contre le cancer qui ont enregistré la plus forte croissance en valeur (+11.1% par rapport à 2019).

Comme on le voit dans la lutte actuelle contre la pandémie, des médicaments innovants sont indispensables pour combattre les nouvelles maladies. À cet égard, René Buholzer, directeur d'Interpharma, souligne: "La pandémie de coronavirus a ébranlé notre vie économique et sociale. Dans le monde entier, l'industrie pharmaceutique fait des efforts sans précédent pour gérer la crise. C'est ce qui a permis d'avoir déjà deux vaccins autorisés en Suisse contre la COVID-19 qui ont immédiatement été mis à la disposition de la population. Malheureusement, s'il peut sembler aller de soi dans le cas des vaccins contre la COVID-19, cet accès rapide est une exception. En effet, en Suisse, les patientes et patients doivent parfois attendre des mois qu'un traitement soit admis au remboursement. Nous demandons que les malades aient accès à tous les médicaments dès le jour de leur autorisation de mise sur le marché par Swissmedic."

Contact:

Samuel Lanz, responsable de la communication d'Interpharma 079 766 38 86

Cécile Rivière, responsable Suisse romande d'Interpharma 079 800 25 91

Liliane Scherer, responsable Politique & Communication de vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse 076 779 57 22

Kontaktdaten anzeigen

Contact:

Samuel Lanz, responsable de la communication d'Interpharma 079 766 38 86

Cécile Rivière, responsable Suisse romande d'Interpharma 079 800 25 91

Liliane Scherer, responsable Politique & Communication de vips, Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse 076 779 57 22

Plus de actualités: Interpharma
Plus de actualités: Interpharma