Administration fédérale des douanes (AFD

Effectifs du Cgfr: le Conseil fédéral veut attendre le rapport Usis

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral reconnaît la contribution du Corps des gardes-frontière (Cgfr) à la sécurité intérieure de la Suisse. Il a pris cette position dans sa séance de vendredi dernier, en réponse à une lettre du Conseil d'Etat du canton de Zurich. Celui-ci avait invité le Conseil fédéral à revaloriser le Cgfr et à accroître ses effectifs. Cependant, le gouvernement fédéral veut attendre les résultats du projet USIS avant de procéder à une éventuelle augmentation des effectifs du Cgfr.

    La requête du Conseil d'Etat du canton de Zurich avait été exprimée dans une lettre adressée au Conseil fédéral le 11 juillet 2001. Au vu de l'augmentation de la criminalité transfrontalière, le gouvernement zurichois demandait une revalorisation du Corps des gardes-frontière et un accroissement de ses effectifs.

    Dans sa réponse, le Conseil fédéral relève que les demandes de postes supplémentaires dans le domaine de la sécurité sont variées et importantes. Dans la vue d'ensemble 2001 relative aux ressources dans le domaine de la sécurité, ce ne sont pas moins de 750 postes qui sont réclamés pour les 2 à 3 prochaines années. Lors de l'examen des demandes de personnel de l'ensemble de l'Administration fédérale, ce sont celles émanant du DFJP (augmentation de l'efficacité et mise en oeuvre de conventions relatives à l'entraide judiciaire) qui ont la priorité.

    Cela s'applique également aux incontestables besoins supplémentaires du Cgfr. Dans le cadre du projet USIS (réexamen du système de sécurité intérieure de la Suisse), la question est posée de savoir si la répartition des tâches  à l'échelon fédéral d'une part et entre la Confédération et les cantons d'autre part - est toujours judicieuse. Cela vaut également pour le domaine de la frontière. Les propositions de solutions ne seront disponibles qu'en novembre. C'est pourquoi le Conseil fédéral entend réserver sa décision.

    Tant que la position du Cgfr dans le concept de sécurité de la Suisse ne sera pas définie, il ne faut pas compter sur une augmentation de ses effectifs, cela malgré l'aggravation du contexte. Le Conseil fédéral va cependant suivre l'évolution avec toute l'attention requise.  

ots Originaltext: AFD
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Hanspeter Wüthrich, chef du Cgfr, Direction générale des douanes
(DGD), mobile +41 79 456 47 59

Peter Fässler, chef de la section Personnel, cdmt central du Cgfr,
tél. +41 31 322 77 59

Département fédéral des finances DFF
Communication
CH-3003 Berne
Tél. +41 (0)31 322 60 33
Fax +41 (0)31 323 38 52
E-mail: info@gs-efd.admin.ch
Internet: http://www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Administration fédérale des douanes (AFD

Ces informations peuvent également vous intéresser: