Ces informations peuvent également vous intéresser:

La Banque Alternative Suisse a de nouveau connu une année fructueuse

Olten (ots) - La Banque Alternative Suisse SA a bouclé l'année 2018 sur un bon résultat : un bénéfice ...

Thomas Heiniger sera président de la Croix-Rouge suisse

Bern (ots) - Du nouveau à la tête de la Croix-Rouge suisse: le Conseil de la Croix-Rouge a désigné le ...

Globus inaugure Globus Men à Lausanne et surprend avec une mode signée Fred Segal

Zürich (ots) - Le magasin de mode masculine Globus Men, qui vient d'ouvrir ses portes, propose de ...

12.01.2017 – 12:27

Fondation Terre des hommes

Le froid met 75'700 réfugiés en situation de détresse dans les Balkans

Le froid met 75'700 réfugiés en situation de détresse dans les Balkans
  • Informations
  • Download

Un document

Lausanne (ots)

De nombreux enfants doivent affronter les températures glaciales

Une vague de froid atteignant -27° s'étend ces jours sur l'Europe de l'Est. Les premières victimes de ces températures sont les réfugiés qui cherchent à rejoindre l'Europe occidentale par la route des Balkans. Pour échapper aux contrôles frontaliers et policiers, ils ont recours à des passeurs qui les abandonnent parfois en route. Ils empruntent des chemins de traverse, à l'écart des villes et villages. Ces conditions d'errance les exposent à des risques élevés d'hypothermie et de famine. Cela est plus particulièrement vrai pour les familles, ralenties dans leur progression par les enfants.

«Les réfugiés cherchent un endroit sûr, mais les conditions pour s'y rendre deviennent de plus en plus difficiles du fait du durcissement des politiques d'accueil des pays de transit et du froid glacial. La plupart des réfugiés ne s'attendaient pas à de telles conditions. Ils se réfugient dans des grottes ou des friches industrielles dans lesquelles les conditions de vie sont inhumaines, hors de toute ressource alimentaire, sanitaire ou médicale», explique Camille Tournebize, du bureau de Terre des hommes à Budapest. «L'espoir de rejoindre des proches plus au nord l'emporte sur les risques encourus.»

On dénombre plus de 75'700 personnes en détresse dans la région des Balkans, dont près d'un tiers d'enfants. Les gouvernements et les ONG leur recommandent de se rendre dans les centres d'accueil, mais la plupart sont complets. Les jeunes garçons qui voyagent seuls y sont souvent refoulés. Terre des hommes considère comme inacceptable de laisser les enfants sans aide et protection adéquates, même lorsqu'ils vivent en dehors des lieux officiels.

Présente dans les Balkans depuis 2015, Terre des hommes a créé un espace dédié aux enfants et aux mères dans le centre de Belgrade avec leur partenaire local, Novi Sad Humanitarian Centre (NSHC). Cet espace permet de distribuer aux familles des produits de première nécessité, des articles sanitaires et des fournitures pour bébés et de repérer les personnes nécessitant une aide d'urgence, dont les femmes enceintes. Au cours des deux dernières semaines, environ 260 enfants et plus de 200 femmes y ont trouvé un soutien.

Contact:

Ivana Goretta, chargée des relations médias pour la Suisse romande,
ivana.goretta@tdh.ch, + 41 58 611 06 38

Tous
Abonner Fondation Terre des hommes
  • Version imprimable
  • Version PDF

Lieux dans ce communiqué

Sujets abordés dans ce communiqué