Bundesamt für Statistik

Les chiffres d’affaires du commerce de détail en juin 2005

      (ots) - Les chiffres d’affaires du commerce de détail en juin 2005

La plus forte hausse depuis le début de l’année : +2,7%

    Selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d'affaires nominaux du commerce de détail (sans les véhicules à moteur, les carburants et les combustibles) ont augmenté de 2,7% en juin 2005 par rapport à juin 2004. Ces deux mois comptaient le même nombre de jours de vente. Cela correspond à une augmentation de 3,2% en termes réels (corrigée de l’inflation). Les chiffres d’affaires nominaux avaient reculé de 0,7% en mai 2005 et progressé de 7,3% en juin 2004 par rapport au même mois de l’année précédente. Au premier semestre 2005 les chiffres d’affaires nominaux ont progressé de 0,5%, surtout grâce aux résultats du deuxième trimestre (+1,5%). En termes réels, cela correspond à une hausse de 0,6% pour le premier semestre et de 1,8% pour le deuxième trimestre 2005. Evolution positive dans la majorité des groupes de marchandises En juin 2005 les trois groupes principaux ont enregistré des hausses de leurs chiffres d’affaires nominaux. La plus forte augmentation a été réalisée par le groupe « vêtements, chaussures » (+3,5%), suivi par « alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs », avec une hausse de 2,9%, et par l’ « l’ensemble des autres groupes » (+2,3%). Les chiffres d’affaires nominaux ont notamment progressé dans les groupes « effets personnels » (+10%), et « tabac et articles pour fumeurs » (+6,7%), dont l’évolution réelle (corrigée de l’inflation) reste malgré cela toujours négative (-5,3%). En termes nominaux, seuls trois groupes sur onze ont vu leur chiffre d’affaires diminuer. Le groupe « culture » a enregistré la baisse la plus importante (-6,4%), suivi par l’« électronique de divertissement et de bureau », dont le chiffre d’affaires a reculé de 4,9%. Quant au groupe « do-it-yourself, loisirs », son évolution négative a été bien plus faible (-0,2%). Hausse dans presque toutes les branches économiques … A l’exception de la réparation d’articles personnels et domestiques (-11,6%) et, en bien moindre mesure, du commerce de détail de produits pharmaceutiques, médicaux et de beauté (-0,9%) et du commerce de détail hors magasin (-0,4%), toutes les autres branches économiques ont enregistré des augmentations de leurs chiffres d’affaires nominaux. Ce mois-ci, c’est le commerce de détail spécialisé qui s’est porté le mieux. En effet, les hausses les plus conséquentes ont été enregistrées par les commerces de détail en magasin spécialisé de produits alimentaires, boissons et tabac (+8,3%), et par les autres commerces de détail en magasin spécialisé (+4,7%). ... et dans toutes les catégories de taille des entreprises Considérant les entreprises selon leur taille, en juin 2005 ce sont les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps) qui ont enregistré l’évolution la plus positive, avec une hausse de leur chiffre d’affaires nominal de 4,3%. Une fois n’est pas coutume, la catégorie des grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps) a enregistré la plus faible hausse par catégorie de taille, soit +1,9%. Quant à la catégorie des moyennes entreprises (15 à 45 emplois à plein temps), elle a enregistré une hausse de 3,1%. Des chiffres d’affaires en légère hausse dans le premier semestre 2005 En termes nominaux, grâce surtout aux résultats constatés au deuxième trimestre 2005 et, plus particulièrement, à ceux de juin, les chiffres d’affaires du premier semestre 2005 ont pu enregistrer une hausse, bien que légère (+0,5%), par rapport à la même période de l’année précédente. Cette augmentation est le résultat d’évolutions contrastées enregistrées dans les trois groupes principaux. En effet, le groupe « alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs » a évolué de façon légèrement négative, avec une baisse de 0,6%, tandis que les groupes « vêtements, chaussures » et « l’ensemble des autres groupes » ont obtenu d’assez bons résultats (+1,7% et + 0,2% respectivement). Les évolutions en termes réels sont très semblables à celles en termes nominaux, sauf en ce qui concerne « l’ensemble des autres groupes », dont la légère augmentation nominale se reflète en une baisse réelle du chiffre d’affaires (-1,7%), conséquence de la hausse du niveau des prix dans les secteurs concernés.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Fabia Ndiaye-Laini, OFS, section Statistiques monétaires des entreprises, tél. : 032 713 61 69

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: