Eidg. Finanz Departement (EFD)

EFD: Légère hausse de la part des femmes dans l’administration - représentation adéquate des groupes linguistiques

      Berne (ots) - 10 déc 2004 (DFF) Depuis 1999, la proportion des
femmes travaillant au sein de l’administration fédérale s’est accrue
de 5,4 %, passant à 28,7 % en janvier 2004. Cette information est
tirée du rapport concernant la réalisation de l’égalité des chances
entre femmes et hommes dans l’administration fédérale, dont le
Conseil fédéral a pris aujourd’hui connaissance, parallèlement aux
rapports sur le développement des cadres et le plurilinguisme. Le
rapport sur le plurilinguisme indique que les quatre langues
nationales sont adéquatement représentées dans l’administration
fédérale.

    Le 18 octobre 2000, après avoir pris connaissance du dernier rapport détaillé sur l’état des lieux en matière d’égalité des chances dans l’administration fédérale, le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral des finances (Office fédéral du personnel) de présenter régulièrement un rapport sur l’évolution des principaux indicateurs relatifs à la réalisation de l’égalité des chances. Parallèlement, il a demandé à tous les départements et à la Chancellerie fédérale d’accroître de 5 % jusqu’en 2003 la proportion des femmes occupant un poste de cadre (classes de salaire de 24 à 38).

    Il ressort du rapport rédigé par l’Office fédéral du personnel que les départements sont parvenus à relever de 5,4 % la proportion des femmes durant la période considérée (2000 à 2003). Comme auparavant, la proportion de femmes est toutefois la plus forte dans les classes de salaire les plus basses. La part des femmes dans les classes de salaire 24 à 29 augmente certes de 12,5 à 20,2 %, mais dans les classes de salaire 30 à 38, elle ne passe que de 6,5 à 8,1 %. Par conséquent, l’objectif d’un relèvement de 5 % n’a pas été atteint en ce qui concerne les fonctions supérieures.

    Le rapport demande par conséquent aux décideurs de tout mettre en œuvre pour que l’objectif d'une représentation paritaire soit réalisé dans tous les domaines d’activités et à tous les niveaux. Compte tenu de la faible proportion des femmes dans les fonctions supérieures, à savoir les classes de salaire 30 à 38, une attention particulière devra être vouée à ce problème.

    L’Office fédéral du personnel, en collaboration avec des représentants des départements, organisera désormais des séminaires destinés à informer sur la situation actuelle en matière d’égalité des chances (ainsi qu’en matière de plurilinguisme et de développement des cadres par le biais des rapports à ce sujet). Des exemples choisis seront donnés afin de permettre à d’autres offices de développer leurs propres idées et projets en la matière. L’objectif visé est de faire progresser efficacement la mise en œuvre de l’égalité des chances entre femmes et hommes. La réalisation de cet objectif devra toutefois tenir compte des nouvelles conditions liées au programme d’abandon de tâches et au programme d’allégement budgétaire 2004.

Rapport sur le plurilinguisme

    La répartition, selon le groupe linguistique, des collaborateurs et collaboratrices de l’administration fédérale correspond presque exactement aux proportions respectives des différents groupes linguistiques au sein de la population suisse, proportions qui n’ont que peu changé au fil des ans. Le rapport sur le plurilinguisme, dont le Conseil fédéral vient également de prendre connaissance, indique par ailleurs que les objectifs visés par le gouvernement en la matière sont actuellement en majeure partie atteints. Le rapport précise toutefois, sur la base des résultats de l’enquête 2004 auprès du personnel, que la satisfaction au travail des personnes ayant le français ou l’italien comme langue maternelle ou de travail est moins élevée que celle de leurs collègues germanophones. Les résultats de l’enquête ne permettent pas encore d’indiquer les raisons exactes de cette situation. Celles-ci devront être mises en évidence grâce à des analyses effectuées ultérieurement.

Rapport sur le développement des cadres

    Le Conseil fédéral vient également de prendre connaissance du rapport sur la situation actuelle en matière de développement des cadres dans l’administration fédérale, rapport selon lequel l’instrument le plus souvent utilisé pour le développement des cadres est la formation et le perfectionnement au sein de l’administration ou à l’extérieur de celle-ci. Ainsi, 76 % des cadres suivent des cours de formation ou de perfectionnement. De l’avis des supérieurs hiérarchiques, l’apprentissage sur le lieu de travail est particulièrement efficace, c’est-à-dire lorsque de nouvelles tâches sont confiées aux cadres.

Renseignements pour journalistes: Egalité des chances: Jean-Claude Grossrieder, OFPER, tél.: 031 322 62 82 Plurilinguisme et développement des cadres : Daniel Hirsbrunner, OFPER, tél.: 031 322 85 54

Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne http://www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Eidg. Finanz Departement (EFD)

Ces informations peuvent également vous intéresser: