PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz mehr verpassen.

25.11.2021 – 08:00

VIER PFOTEN - Stiftung für Tierschutz

Journée mondiale contre le foie gras

Journée mondiale contre le foie gras
  • Bild-Infos
  • Download

Ein Dokument

Journée mondiale contre le foie gras : pourriez-vous avaler douze kilos de spaghetti ?

QUATRE PATTES revient sur les réalités du gavage.

Zurich, le 25 novembre 2021 – A l’occasion de la Journée mondiale contre le foie gras, l’organisation de protection des animaux QUATRE PATTES lance sa campagne « Le gavage est cruel. Stop foie gras » pour convaincre la population suisse de renoncer à la consommation de ce met indissociable de la souffrance animale.

Dans les faits, avant d’être abattus, les canards sont gavés pendant deux semaines. Cela signifie que deux fois par jour et en l’espace de trois secondes, jusqu’à 1kg de purée de maïs leur est introduit de force dans l’œsophage. A titre de comparaison, ces quantités administrées équivaudraient à 12kg de spaghetti par jour pour l’être humain. Sa production est interdite en Suisse depuis plus de 40 ans : à quand l’interdiction d’importation ?

600'000 oiseaux torturés pour le marché suisse

Les Suisses sont de gros consommateurs de foie gras. Chaque année, environ 200 tonnes sont importées sur le territoire, ce qui correspond à 600'000 canards et oies torturés au nom de la gastronomie. La réalité de sa production est bien connue, pourtant la consommation ne diminue pas. Il est donc important de rappeler aux gens la souffrance subie par les animaux lors du gavage et que la filière inclut non seulement le foie gras, mais également le magret et le confit de canard.

Des alternatives sans souffrance animale

Cette situation n’est pas irrémédiable. Pour Livie Kundert, responsable de la campagne contre le foie gras chez QUATRE PATTES Suisse : « En renonçant au foie gras, vous contribuez à faire changer les choses. Si toutefois vous voulez le garder au menu, il existe des alternatives respectueuses des animaux à base d’ingrédients végétaux. Et si vous souhaitez continuer à manger des produits provenant d’oies ou de canards, assurez-vous que l’animal n’est pas gavé et qu’il est élevé dans des conditions respectant ses besoins naturels, notamment en plein air et avec accès à l’eau. »

Au parlement, deux interventions avec un objectif : plus de bien-être animal

Le combat se poursuit également au niveau politique. En premier lieu, la Motion Haab qui a été déposée en mars 2020 au Conseil national. Elle demande l'interdiction de l'importation du foie gras car sa production est cruelle envers les animaux. Le temps presse, la motion n’est pas au programme de la prochaine session d’hiver et si elle n’est pas traitée au printemps 2022, elle sera malheureusement échue.

Deuxièmement, le Conseil fédéral examine l’amélioration de la déclaration de produits obtenus selon des méthodes de production s’écartant du droit suisse. Le gavage étant interdit sur sol helvétique, les marchandises, tel que le foie gras, devraient être soumises à une déclaration obligatoire. Cette nouvelle transparence permettrait aux consommatrices et consommateurs de choisir des produits en toute connaissance.

Un tour de Romandie

Cette année, à l’approche des fêtes de fin d’année, une équipe de l’organisation de protection des animaux sera dans les villes de Romandie pour aller à la rencontre de la population afin de la convaincre de renoncer à cette tradition dépassée. Le tour commencera à Lausanne le 25 novembre et se poursuivra dans plusieurs villes romandes.

La campagne se poursuivra de façon virtuelle grâce à des spots dans l’espace publique et sur les réseaux sociaux. Le gavage y sera représenté sous une forme abstraite afin de provoquer la réflexion : le message ne sera pas transmis par des images chocs, mais par une représentation visuelle éclatante. Un ballon portant l'inscription « Le gavage est cruel » se gonfle à l'extrême jusqu'à ce qu'il finisse par éclater, révélant l'appel à l'action : « Stop foie gras ».

Pour en savoir plus sur la campagne, consultez notre site internet.

Au sujet de QUATRE PATTES
QUATRE PATTES est l’organisation mondiale de protection des animaux sous influence humaine directe, qui révèle leurs souffrances, sauve les animaux en détresse et les protège. Fondée en 1988 à Vienne par Heli Dungler et des amis, l'organisation plaide pour un monde où les humaines traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Les campagnes et projets durables se concentrent sur les chiens et chats errants ainsi que sur les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages – tels que les ours, les grands félins et les orangs-outans – vivant dans de mauvaises conditions de détention ainsi que dans les zones de catastrophe et de conflit. Avec des bureaux en Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Kosovo, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse, Thaïlande, Ukraine, USA et Vietnam ainsi que des refuges pour animaux en détresse dans onze pays, QUATRE PATTES fournit une aide rapide et des solutions durables. La Fondation est en outre un partenaire d'Arosa Terre des Ours, le premier refuge en Suisse qui offre aux ours sauvés de mauvaises conditions de détention un environnement adapté à l’espèce. www.quatre-pattes.ch

----------

  Photos 

Copyright: voir métadata

L'utilisation des photos et des vidéos est gratuite. Elle ne peuvent être utilisées que pour les rapports portant sur ce communiqué de presse. Pour ce rapport uniquement, une licence simple (non exclusive, non transférable) et incessible est accordée. Une réutilisation future des photos et des vidéos n'est autorisée qu'avec l'accord écrit préalable de QUATRE PATTES.

Le droit autrichien est appliqué sans ses normes de référence, le lieu de compétence juridictionnelle est Vienne.

Contact Médias 
Sylvie Jetzer
Communication Suisse
QUATRE PATTES
Enzianweg 4
8048 Zurich
043 311 80 90
sylvie.jetzer@vier-pfoten.orgsylvie.jetzer@vier-pfoten.org"/>
www.quatre-pattes.ch