Alle Meldungen
Abonnieren Sie alle Meldungen von SWI swissinfo.ch

07.06.2019 – 10:23

SWI swissinfo.ch

L'art doit-il être masculin pour être exposé dans les musées suisses?

L'art doit-il être masculin pour être exposé dans les musées suisses?
  • Bild-Infos
  • Download

Berne (ots)

Dans les musées les plus visités de Suisse, 13,6 % seulement des oeuvres exposées sont celles d'artistes féminines. SWI swissinfo.ch (SWI) et la Radio Télévision Suisse (RTS) ont mené conjointement des recherches sur le sujet. Conclusion: en matière d'égalité des genres, la scène artistique suisse a encore beaucoup à faire.

En 1989 déjà, le groupement d'artistes new yorkais Guerilla Girls posait la question suivante: «Une femme doit-elle être nue pour avoir sa place au musée?» - une question qui reste d'actualité en 2019. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: dans les musées suisses, moins d'une oeuvre exposée sur trois est signée par une femme. SWI et la RTS ont demandé à 125 musées de 23 cantons quelle était la provenance des oeuvres qu'ils proposent. Les journalistes Céline Stegmüller et Alexandra Kohler (toutes deux de SWI), ainsi qu'Elodie Botteron et le journaliste Dimitri Zufferey (tous deux de la RTS) ont recensé pour la première fois le nombre d'oeuvres d'art créées par des artistes féminines présentées au public suisse dans des expositions individuelles ou collectives. 80 musées ont répondu à l'appel, soit un taux de réponse de plus de 60 %. Les résultats sont donc pleinement représentatifs.

Un net déséquilibre

L'analyse des résultats montre que 26 % seulement des expositions individuelles organisées entre 2008 et 2018 étaient consacrées à des artistes féminines. Avec 31 %, les expositions collectives font à peine mieux. Au total, seuls huit musées ont dédié plus d'expositions individuelles à des artistes femmes qu'à des hommes. Et les plus grands musées ne sont pas les meilleurs élèves: les dix musées d'art les plus populaires n'exposent que 13,6 % d'oeuvres attribuées à des femmes.

SWI publie ce jour les résultats de cette grande enquête, une interview réalisée dans ce cadre avec la directrice du Musée d'art de Lucerne, Fanni Fetzer, ainsi qu'une vidéo Nouvo dans les médias sociaux. Pour sa part, la RTS diffuse un reportage consacré à la question dans son édition du «19h30». Ces contenus montrent bien à quel point, de nos jours, la visibilité des artistes féminines reste faible dans les musées suisses - un déséquilibre dont ont bien conscience de nombreux curateurs d'exposition, qui mettent tout en oeuvre pour le corriger.

Comment expliquer cet écart?

L'écart que l'on observe encore et toujours n'est pas le seul fait des curateurs, mais aussi celui des femmes elles-mêmes, qui ne sont apparues sur la scène artistique que tardivement. L'accès aux ateliers de formation créative leur a par exemple été longtemps refusé. Jusqu'au XXe siècle, seuls les hommes pouvaient suivre des formations artistiques professionnelles quand les femmes pouvaient tout au plus créer dans leur environnement privé et encore... quand elles en avaient les moyens.

La directrice du Musée d'art de Lucerne, Fanni Fetzer, est très engagée dans la promotion des artistes féminines: «Jusque dans les années 70 ou 80, il y avait tout simplement plus d'artistes masculins que féminins. Mais nous autres curateurs devrions veiller à l'équilibre des genres dans les expositions contemporaines».

Des actions concrètes

Aujourd'hui, on compte presque autant d'artistes des deux genres. Nina Zimmer, directrice du Musée des Beaux-Arts de Berne, s'efforce d'exposer autant d'artistes femmes que d'artistes hommes. Elle souhaite d'ailleurs empreindre son programme de toute la diversité de la société: «Nous nous efforçons d'acheter des oeuvres de femmes pour notre collection - et nous avons du retard à rattraper.» En 2019, elle expose deux artistes de manière individuelle, un homme et une femme: Johannes Itten et Miriam Cahn.

Aujourd'hui, les artistes femmes se mettent en scène avec de plus en plus d'assurance, comme on peut l'observer à la Biennale de Venise 2019. Mais si les curateurs, hommes ou femmes, font leur possible pour l'équilibre des genres, les oeuvres de femmes restent sous-représentées. La Tate Britain a d'ailleurs réagi à cet état de fait en organisant l'exposition «60 Years»: depuis le mois d'avril, le plus grand musée d'art de Londres expose exclusivement des oeuvres d'artistes féminines britanniques.

Liens:

Les musées suisses exposent peu d'artistes femmes: http://ots.ch/hw0t94

«Les musées suisses doivent devenir plus féminins», interview avec Fanni Fetzer: http://ots.ch/gjx3Y5

Contact:


Larissa M. Bieler, directrice et rédactrice en chef SWI swissinfo.ch,
larissa.bieler@swissinfo.ch, 031 350 91 15