Jacobs Foundation

Lancement du programme national Paysages éducatifs en Suisse

Zurich (ots) - -

-La Fondation Jacobs met à disposition 4 millions de CHF pour promouvoir la première phase du programme

- Les trois premiers cantons participants ont signé des accords de collaboration

Le programme Paysages éducatifs en Suisse, une initiative nationale proposée par la Fondation Jacobs, est officiellement lancé. Dans sa première phase, ce programme reçoit une dotation de quatre millions de francs par le Conseil de la Fondation Jacobs. Les trois cantons de Bâle-Ville, de Fribourg et de Zurich ont d'ores et déjà signé les accords de collaboration qui leur assurent une participation à la première phase du programme. Grâce au programme Paysages éducatifs en Suisse, la Fondation Jacobs entend promouvoir la collaboration entre les différentes instances des domaines scolaire et extra- scolaire. Le but est d'offrir aux enfants et aux adolescents les mêmes chances de recevoir une formation à la fois complète et de qualité, dans un cadre dépassant celui de la scolarité. Pour y parvenir, il s'agit de trouver le bon équilibre et la délimitation des tâches entre les différents acteurs assumant un rôle pédagogique, à savoir les associations, les parents et les écoles. En 2014, la Fondation Jacobs prévoit de passer à la deuxième phase du programme en l'étendant à cinq autres cantons.

«La société suisse, en raison de l'influence que les migrations exercent sur elle, sera de plus en plus complexe et devra faire un effort pour obtenir l'égalité des chances dans la formation. Dans ce contexte, la formation extra-scolaire joue un rôle toujours plus important», affirme Johann Christian Jacobs, président du Conseil de la Fondation Jacobs. «Avec la coopération des cantons et des communes, nous souhaitons apporter une aide au développement d'innovations dans le système éducatif suisse, et ainsi contribuer à l'augmentation permanente des chances pour les enfants et les adolescents au niveau de leur formation et de leur développement, autant dans le cadre scolaire qu'en dehors de l'école.»

La formation: un enjeu dépassant le cadre scolaire

Au sens large, la formation comprend non seulement les acquis scolaires comme la lecture, l'écriture, le calcul et autres aptitudes cognitives, mais elle inclut également l'apprentissage de compétences sociales et affectives, afin que les enfants et les adolescents puissent trouver leur place dans la vie sociale et professionnelle. Compte tenu de notre société, caractérisée par l'hétérogénéité culturelle et par la diversité des formes familiales, l'école ne saurait assumer ce rôle à elle seule. Le programme Paysages éducatifs en Suisse, que la Fondation Jacobs a mis en place, répond au besoin de mettre en réseau les acteurs de l'éducation.

«Si l'on veut que les enfants et les adolescents puissent se développer de manière optimale, il est primordial de mettre en réseau les différents acteurs de l'éducation. Nous saluons donc cet ambitieux programme Paysages éducatifs en Suisse», explique Ludwig Gärtner, vice-directeur de l'OFAS. «Lorsque l'enfant est au centre des préoccupations, il est impératif qu'une collaboration s'instaure entre les parents, le système éducatif ainsi que les institutions spécialisées pour l'enfance et l'adolescence.»

Paysages éducatifs locaux et le programme Paysages éducatifs en Suisse

Des paysages éducatifs peuvent par exemple prendre forme lorsque des jardins d'enfants et des écoles collaborent systématiquement avec les parents et les institutions d'accueil de jour au service des familles (mamans de jour, crèches, foyers, etc.), afin de faciliter la transition entre le jardin d'enfants et l'école. Dans le cadre du programme Paysages éducatifs en Suisse, trois communes par canton auront la possibilité de construire de tels paysages éducatifs et de bénéficier d'un soutien systématique s'étendant sur plus de quatre ans.

Le programme Paysages éducatifs en Suisse sera évalué et accompagné sur le plan scientifique par l'institut pour le management et l'économie de formation (IBB) de la haute école de pédagogie de Zoug. Ce programme est piloté par un comité national composé de représentants de la Confédération, des cantons ainsi que d'associations d'enseignants et de la jeunesse. Les membres de ce comité de pilotage national sont: Hans Ambühl, secrétaire général de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), Emilie Graff, directrice de la politique sociale du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ), Ludwig Gärtner, directeur suppléant de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), Margrit Hanselmann, secrétaire générale de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS), Beat Zemp, président du Lehrerverband L-CH ainsi que, pour la Fondation Jacobs, Ernst Buschor, membre du Conseil de fondation et Bernd Ebersold, directeur exécutif.

A propos de la Fondation Jacobs

La Fondation Jacobs déploie ses activités dans le monde entier en faveur du développement des enfants et des adolescents. Créée par l'entrepreneur Klaus J. Jacobs à Zurich en 1988, la Fondation Jacobs soutient des projets de recherche, des institutions scientifiques et des programmes d'action au moyen d'un budget annuel de quelque 35 millions de francs. Dans ses activités, la Fondation Jacobs est particulièrement attachée à l'excellence scientifique et aux expressions concrètes qui l'accompagnent. Son soutien à l'Université Jacobs de Brême a valeur d'exemple pour les initiatives privées de promotion scientifique en Europe.

Contact:

Alexandra Güntzer
Responsable Communication Jacobs Foundation
Seefeldquai 17 Case postale
8034 Zurich-Suisse
E-Mail: alexandra.guentzer@jacobsfoundation.org
Tél.: +41/44/388'61'06
Fax: +41/44/388'61'37
Mobile: +41/79/821'74'29



Plus de communiques: Jacobs Foundation

Ces informations peuvent également vous intéresser: