Journées biennoises de la communication

La 6e édition des Journées biennoises de la communication mêle technologie et pertinence des contenus

    Bienne (ots) - Les Journées biennoises de la communication se sont achevées vendredi après-midi sur un nouveau succès. Près de 650 participants ont suivi les exposés de nombreux acteurs de la branche des télécommunications. Les orateurs présents ont discuté des nouvelles formes d'application des technologies numériques et de la qualité des contenus diffusés.

    Cette 6e édition a été ouverte par le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, la commissaire européenne Viviane Reding (dans un message vidéo) et le président des Journées biennoises de la communication Marc Furrer. Moritz Leuenberger a souligné en particulier le fait que la responsabilité de la sélection des informations incombe désormais aux consommateurs et que la qualité des contenus demeure un important critère dans le choix des médias.

    "La guerre des plateformes TV"

    Didier Divorne (allo.ch) et Richard Eisler (Comparis) ont présenté une évaluation critique des offres numériques de télévision de Cablecom, Swisscom et Zattoo TV, en mettant l'accent sur les forces et les faiblesses de ces trois acteurs. Les deux orateurs ont salué la flexibilité dans l'aménagement des programmes et le grand choix des émissions. Par contre, ils ont vertement critiqué la stratégie qui oblige les clients à acquérir le décodeur du diffuseur. Au cours de la table ronde qui a suivi, Rudolf Fischer (Cablecom) et Christian Petit (Swisscom) ont répondu à cette critique. Christian Petit, responsable de la division Clients privés de Swisscom a expliqué que ces appareils étaient indispensables aux consommateurs pour qu'ils puissent recevoir les services annexes stockés dans les décodeurs. Zattoo TV, qui peut être captée via l'internet, appartient à une autre catégorie de télévision numérique. Le principal inconvénient de l'accès gratuit est l'impossibilité de pouvoir garantir une transmission de qualité.

    Le DVB-H se profile comme un concurrent supplémentaire dans la bataille que se livrent les plateformes TV numériques. La télévision numérique portable deviendra réalité en Suisse lors du Championnat européen de football 2008 (Euro 08). Des événements majeurs comme celui-ci encouragent l'utilisation à grande échelle de nouvelles technologies, a notamment expliqué Martin Kallen, directeur opérationnel de l'Euro 2008. La popularité de la télévision portable dépend des contenus diffusés et des facilités d'utilisation des terminaux. La meilleure recette de succès: mélanger contenus existants et émissions conçues spécifiquement pour le DVB-H. Telle est du moins la conclusion à laquelle sont arrivés Alexandra Reich, COO Sunrise, Giovanni Conti, directeur de Swisscom Broadcast, Bruno Bucher, directeur de Mobile TV, Harri Mannistö, directeur de la division Multimédias de Nokia et Markus Ruoss, expert en technologies, lors de la table ronde consacrée au DVB-H.

    La qualité s'imposera

    Les contenus générés par les utilisateurs eux-mêmes, comme les blogs ou les encyclopédies libres, deviennent par leur diffusion rapide des contrepoids aux médias traditionnels, a affirmé Miriam Meckel de la Haute Ecole de Saint-Gall. Les blogs abordent d'autres sujets que les médias et contribuent à enrichir les contenus. Selon David Pogue du New York Times, les blogueurs devraient idéalement rédiger leurs textes en tenant compte des critères de qualité journalistiques.

    Les nouvelles formes de publication n'évincent pas le journalisme traditionnel, mais le complètent et l'enrichissent. Sylvia Egli von Matt de l'école suisse de journalisme MAZ a expliqué que le mélange croissant entre les différentes formes de médias à l'ère de l'internet conduit à une mutation du journalisme. Tant Gilles Marchand (TSR) que Beat Lauber (NZZ-Gruppe) ont relevé que le défi pour leurs entreprises était d'alimenter plusieurs canaux de diffusion avec des contenus identiques dans le format adapté au média. Ainsi, l'utilisateur pourrait consommer les contenus quand et où il le souhaite. Le défi, pour les journalistes, est d'être en mesure de produire de manière artisanale pour différentes plateformes.

    Vous trouverez plus d'informations sur le contenu des exposés sur le site internet des Journées biennoises de la communication: www.comdays.ch. Des résumés des différentes interventions sont publiés sur le blog des Journées biennoises de la communication: http://www.comdays.ch/fr/blogs.html

ots Originaltext: Journées biennoises de la communication
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Andreas Sutter, conseil de Fondation
Journées biennoises de la communication              
Mobile :  +41/79/356'19'10
Internet: www.comdays.ch



Plus de communiques: Journées biennoises de la communication

Ces informations peuvent également vous intéresser: