Stiftung Forschung 3R

25 ans de Fondation Recherches 3R: Dans l'intérêt et pour le bien-être des animaux de laboratoire

Zurich (ots) - Cela fait 25 ans que la Fondation Recherches 3R soutient la recherche de meilleures méthodes ou d'alternatives à l'expérimentation animale. À l'occasion de cet anniversaire, la fondation a organisé, en coopération avec la Société Suisse pour la Science des Animaux de Laboratoire, un séminaire de formation pour les chercheurs.

Quelque 500 scientifiques se sont réunis au Technopark de Zurich les 19 et 20 novembre 2012 pour cette manifestation. Plus de 40 intervenants originaires d'Europe, des États-Unis et de Suisse étaient invités. Les progrès actuels dans le domaine 3R ont été présentés dans les sessions organisées par la fondation. 3R signifie Replace (remplacement), Reduce (réduction) et Refine (réforme, amélioration) des expériences sur animaux.

Fort heureusement, le concept 3R est de plus en plus pris en compte dans la recherche. D'après la Statistique suisse des expériences sur animaux, le nombre total d'animaux utilisés a régulièrement diminué, passant de près de deux millions en 1983 à 662 128 en 2011, soit un recul de plus de 60% pendant cette période. Les chercheurs ont à coeur d'améliorer les méthodes employées et d'élaborer des méthodes de substitution. Depuis la création de la fondation, son soutien financier a permis de réaliser 130 projets sur environ 350 requêtes déposées. Les méthodes améliorées ont permis de diminuer les contraintes pour les animaux de laboratoire. D'autres projets ont développé des méthodes de substitution, contri-buant ainsi à réduire le nombre d'expériences sur animaux.

L'IRM pour les rats

La tomographie par émission de positons permet aujourd'hui d'observer les organes d'animaux à plusieurs reprises, sans intervention chirurgicale. Le nombre d'animaux nécessaires s'en trouve réduit de jusqu'à 90% et les résultats sont plus pertinents qu'avec les anciennes méthodes d'expérimentation.

Il y a une dizaine d'années, les experts de la fondation ont saisi le potentiel des méthodes d'imagerie médicale (IRM). Celles-ci leur semblaient prometteuses pour faire avancer les principes 3R. Le projet de Nicolau Beckmann «Observer les rats par tomographie par émission de positons» fut alors lancé. Son équipe de recherche travaille à l'Institute for BioMedical Research de Novartis à Bâle. Jus-qu'alors, cette méthode n'était utilisée que pour des observations dans le corps humain. L'utilisation faite par Nicolau Beckmann a fourni de nouveaux résultats importants pour la recherche sur l'animal

Un exemple réussi de partenariat public-privé

La fondation est une réalisation commune, au sein de laquelle coopèrent des groupes d'intérêt des autorités, de l'industrie, de la science et de la protection des animaux. Par le biais de projets con-crets, ils contribuent ensemble à améliorer le bien-être des animaux. Les fonds utilisés pour soutenir la recherche proviennent à parts égales de l'Office vétérinaire fédéral et d'Interpharma, l'Association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche.

Des portraits d'autres projets de recherche ayant abouti peuvent être téléchargés: http://www.forschung3r.ch/fr/news/index.html

Le détail de tous les résultats de recherche sont à la disposition de la communauté scientifiques sous forme de publications et sur Internet: http://www.forschung3r.ch/fr/projects/index.html

Contact:

Pr Peter Maier
Fondation Recherches 3R
Mobile: +41/79/365'84'31


Ces informations peuvent également vous intéresser: