PwC

Marché hospitalier suisse en mutation

Zurich (ots) - L'augmentation du nombre de cas et la baisse des prix requièrent des mesures génératrices d'efficience. Aussi les responsables hospitaliers voient-ils dans la stabilité de la rentabilité une mission clé. La tendance est toujours au dévelop-pement des soins ambulatoires - 90 % des hôpitaux entendent renforcer cette activité-là. Les exigences des patients vont changer, tout comme les formes de collaboration entre prestataires de services. Tels sont les résultats de la «CEO Survey Marché hospitalier suisse 2017» de PwC Suisse, pour laquelle les direc-teurs de 252 cliniques ont été interrogés.

La «CEO Survey Marché hospitalier suisse 2017» de PwC Suisse révèle que la dynamique du secteur de la santé est passée à la vitesse supérieure. Les hôpitaux axés résolument sur leurs processus et les attentes des patients, ouverts aux nouveaux modèles d'affaires et d'exploitation et disposés à explorer des voies iné-dites avec des entreprises étrangères au secteur marqueront désormais de leur em-preinte le marché de la santé.

Le secteur de la santé en mutation

Le progrès technologique et le caractère hétérogène et croissant des attentes des pa-tients précipitent les développements et les mutations au sein du secteur hospitalier. L'évolution actuelle, où l'on observe un transfert des soins stationnaires vers les soins ambulatoires, est considérée à cet égard comme l'une des trois tendances les plus in-fluentes. 90 % des directeurs d'établissements hospitaliers envisagent de mettre en place des centres ambulatoires ou de racheter des cabinets médicaux pour influer de fond en comble sur les structures de soins en Suisse. En outre, le patient sera de plus en plus au coeur de leurs préoccupations. Philip Sommer, responsable Advisory Healthcare chez PwC Suisse: «Les hôpitaux prendront des initiatives pour répondre aux attentes croissantes des patients en termes de transparence, d'implication, de confort et de ré-duction des temps d'attente».

Le défi : une rentabilité stable

Les participants au sondage s'attendent certes à une croissance continue du nombre de cas - 4,5 % en ambulatoire et env. 2,0 % en stationnaire - mais aussi à une baisse des tarifs de quelque 1 % par an. D'où une pression accrue à la rentabilité. Les mesures de regain d'efficience ont donc toujours la cote et la stabilité des marges bénéficiaires de-meure l'un des défis majeurs à relever pour les directrices et directeurs d'établissements hospitaliers. Ces gains d'efficience s'imposent également en raison de la pénurie de compétences: les CEO craignent que le volume croissant de patients ne puisse être maîtrisé qu'au prix d'une croissance inversement proportionnelle de leur per-sonnel. Aussi sera-t-il essentiel de purger les processus, de les repenser et de leur assu-rer une assistance technologique afin de pouvoir soigner le mieux possible plus de pa-tients pour un même effectif du personnel.

Contact:

Philip Sommer, responsable Advisory Healthcare, PwC Suisse
ch.linkedin.com/in/philipsommer
philip.sommer@ch.pwc.com

Brigitte Bieri, Senior Manager, Deals Health Services, PwC Suisse
ch.linkedin.com/in/brigittebieri
brigitte.bieri@ch.pwc.com

Claudia Sauter, Head of PR & Communications, PwC Suisse
ch.linkedin.com/in/claudiasauter
claudia.sauter@ch.pwc.com


Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: