PwC

PwC reste leader du marché

Zurich (ots) - - Renforcement de la position sur le marché de l'audit et du conseil juridique et fiscal - Solutions interdisciplinaires pour le conseil économique - Investissements élevés consacrés à la formation et au perfectionnement professionnel PricewaterhouseCoopers (PwC), leader des entreprises d'audit et de conseil en Suisse, a clôturé l'exercice 2008/09, le 30 juin 2009, avec un chiffre d'affaires brut de CHF 705 millions (-1%) et un chiffre d'affaires net de CHF 618 millions (+ 1%). Elle conserve ainsi clairement sa position de numéro un du secteur, dans un environnement économique pourtant difficile. PwC entend consolider encore sa position dans toutes les divisions et progresser dans de nouveaux secteurs de croissance. La diversité de son offre et son interconnexion lui permettent de proposer des prestations intégrées, qui créent rapidement de la valeur ajoutée pour le client - en particulier dans l'environnement actuel en pleine récession. L'année dernière, PwC a une nouvelle fois investi 11% de son chiffre d'affaires dans la formation et le perfectionnement professionnel de son personnel. Forte de ses collaborateurs issus de 58 pays et aux curriculums variés, elle mise sur la diversité. Parmi les jeunes diplômés en sciences économiques, PwC est pour la 11ème fois consécutive l'employeur le plus prisé de la branche. Le produit d'honoraires brut de PricewaterhouseCoopers Suisse se monte à CHF 705 millions pour l'exercice 2008/09, dont CHF 382 millions (54%) reviennent à la division Audit, CHF 224 millions (32%) au Conseil juridique et fiscal et CHF 99 millions (14%) au Conseil économique. Son produit d'honoraires net s'élève à CHF 618 millions pour l'exercice écoulé (Audit CHF 352 millions, Conseil juridique et fiscal CHF 179 millions et Conseil économique CHF 87 millions). PwC n'a pas non plus été épargnée par la crise économique. Elle a toutefois créé 91 nouveaux emplois en Suisse pendant l'exercice sous revue. «Nous poursuivons systématiquement notre stratégie. Nous voulons étendre encore notre position de leader sur le marché, car notre objectif est de nous démarquer par la qualité de nos prestations, de pratiquer un suivi actif des relations clientèle, de comprendre précisément les besoins individuels des clients et de leur présenter les solutions idoines. Nous atteindrons ce but avec des collaborateurs motivés qui font des besoins des clients la priorité de leur activité. Bien entendu, nous orientons nos entretiens avec nos clients et nos solutions en tenant compte de la situation défavorable du marché. Parallèlement, nous identifions, sur la base d'analyses de marché, les secteurs de nos activités-clés qui recèlent le plus fort potentiel de croissance à moyen et à long terme», explique Markus Neuhaus, CEO de PricewaterhouseCoopers Suisse. Au cours de l'exercice écoulé, PwC a suivi plus de 12'400 clients, dont 7'400 PME et particuliers. Cela signifie que 5'000 grandes entreprises et leurs succursales font partie de sa clientèle. 103 desentreprises cotées à la SIX Swiss Exchange ont confié à PwC un mandat de réviseur externe. La division Audit de PwC conserve ainsi 41% du segment des entreprises cotées en bourse. PricewaterhouseCoopers emploie 2709 collaborateurs dans ses 15 bureaux suisses. 58 nationalités y sont ainsi représentées, même si la plus grande partie de ses employés sont des citoyens suisses (74%). L'âge moyen des collaborateurs de PwC est de 34 ans; 40% des employés sont des femmes. Le service du personnel de PwC Suisse a obtenu au printemps le «Swiss HR Award 2009». Les auditeurs créent de la valeur ajoutée Au cours de l'exercice écoulé, la division Audit a réalisé un produit d'honoraires brut de CHF 382 millions. Elle a augmenté son chiffre d'affaires de 3% et contribué ainsi à hauteur de 54% au chiffre d'affaires brut de l'entreprise (net: CHF 352 millions, +3%). Hans Wey déclare à ce sujet: «L'importance de la responsabilité des conseils d'administration pour la supervision de l'entreprise se révèle tout particulièrement en période de crise. Aujourd'hui, ils doivent souvent prendre des décisions dans une extrême urgence. Ils apprécient alors le soutien de l'organe de révision, qui leur apporte davantage d'assurance et une vue indépendante sur leur entreprise. De même, bien des dirigeants d'entreprises souhaitent que l'auditeur émette une appréciation indépendante sur la manière dont le département des finances a interprété les normes comptables et sur l'exploitation correcte des marges de manoeuvre.» Les clients profitent d'idées et d'éléments précieux tirés de la révision de PwC et améliorent ainsi la qualité de leur reporting. Du fait des prescriptions légales relatives au système de contrôle interne (SCI), la vérification des systèmes et des processus constitue actuellement l'un des éléments-clés d'une révision efficace et efficiente. Elle permet aux entreprises d'optimiser leur organisation du travail et de réduire leurs coûts. Leader du conseil fiscal en Suisse Pendant l'exercice sous revue, la division Conseil juridique et fiscal a augmenté son produit d'honoraires brut de 4%, le portant à CHF 224 millions (net: CHF 179 millions, +3%). «PwC a réalisé la plus forte pénétration du marché en Suisse et a acquis la réputation de première société de conseil fiscal», se réjouit Markus Neuhaus. Cette appréciation est confirmée par les données du «Global Tax Monitor», enquête indépendante réalisée auprès des responsables des finances et des responsables fiscaux de grandes et moyennes entreprises suisses. PwC a également reçu une nouvelle fois en 2009 la distinction de «Best Tax Firm of Switzerland» de la part de la revue londonienne de renom «International Tax Review». Le conseil en stratégie fiscale et en risques fiscaux a rencontré un écho très positif l'an dernier. PwC a également informé de nombreux hommes d'affaires étrangers sur les avantages de la Suisse et aidé bon nombre d'entreprises à s'y installer, ce qui est réjouissant pour la place économique suisse. Conseil - Des résultats rapides et des solutions globales sont demandés En raison de la crise économique, le produit d'honoraires brut de la division Conseil économique a chuté de 22% au cours du dernier exercice et ressort à CHF 99 millions (net: CHF 87 millions, -8%). Néanmoins, dans cet environnement récessif, PwC a profité du fait qu'elle est la plus grande entreprise de conseil de Suisse. De nombreuses entreprises doivent agir dans l'urgence sur le plan opérationnel et ont besoin de résultats rapides. Une approche stratégique en matière de gestion des coûts et la garantie des liquidités constituent des priorités. Il est déterminant d'ajuster rapidement le modèle d'affaires pour que l'entreprise puisse faire face à la concurrence sur le long terme. Alors qu'une partie des entreprises doit se préparer à des restructurations massives, d'autres, dont les secteurs sont moins affectés par la crise ou qui s'étaient particulièrement bien préparées, sont à la recherche d'acquisitions qui leur permettront de compléter leur portefeuille etde renforcer à l'avenir leur position sur le marché. Forte de ses vastes domaines de compétence et de son expérience, PwC est en mesure de répondre rapidement et efficacement à toutes les questions individuelles, souvent très différentes. «Les clients nous répètent souvent que les prestataires de niche ne résolvent souvent que des problèmes partiels. Or, ce qu'ils veulent, ce sont des solutions globales et intégrées, génératrices d'une plus-value claire et reposant sur des bonnes pratiques avérées. Ici encore, la taille et la base de clients solide de PwC se révèlent être des avantages immédiats pour chaque client», explique Markus Neuhaus. Les enquêtes indépendantes confirment elles aussi la compétence de PwC en matière de conseil: dans son premier classement des sociétés de consulting, la revue économique «Bilan» place le Conseil économique de PwC en deuxième position, après le Boston Consulting Group mais avant McKinsey. Markus Neuhaus résume ainsi l'approche de conseil de PwC: «PwC développe des stratégies de solution. Mais surtout, elle réussit à les mettre en oeuvre, de concert avec le client.» ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Claudia Sauter Communications Senior Manager E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com

Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: