GastroSuisse

Mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse Le modèle selon les groupes professionnels est le plus axé sur la pratique

Zurich (ots) - GastroSuisse soutient le modèle des groupes professionnels que l'Union patronale suisse et la Direction de l'économie publique du canton de Zurich ont présenté aujourd'hui à Zurich. Il représente une solution proche de la pratique pour la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse.

«Le fait que le modèle se fonde sur les professions et pas sur les branches satisfait non seulement aux besoins de l'hôtellerie-restauration, mais aussi de l'économie entière», explique Casimir Platzer, président de GastroSuisse. Pour l'hôtellerie-restauration, il est vital que les futures modalités de la politique d'immigration prennent en compte les besoins spécifiques en main-d'oeuvre. Une évaluation selon les branches n'est pas judicieuse dans ce cas puisque, dans le cadre d'une même branche, certaines professions manquent de main-d'oeuvre alors que d'autres non. En revanche, l'orientation vers les professions permet une meilleure différenciation.

Un indicateur développé par l'Office de l'économie et du travail du canton de Zurich permet de reconnaître la gravité du manque de main-d'oeuvre dans 97 professions. Sur cette base, on peut canaliser les personnes actives étrangères vers les professions souffrant de manque de main-d'oeuvre, et pour les professions sans manque, appliquer une préférence nationale modérée. GastroSuisse salue cette approche, qui propose une mesure de contrôle jusqu'ici la plus proche du terrain et qui devrait en outre agir de manière limitée dans le temps et selon les régions.

«GastroSuisse soutient la préférence nationale, déclare Casimir Platzer. Pour autant que la main-d'oeuvre nécessaire soit disponible, il est toujours plus simple pour les employeurs de recruter à l'intérieur du pays. Il est néanmoins crucial pour nous que l'accès à la main-d'oeuvre, lorsqu'elle manque sur le marché de l'emploi en Suisse, ne soit pas compliqué». Le manque de main-d'oeuvre est un gros problème pour l'hôtellerie-restauration.

GastroSuisse est la Fédération de l'Hôtellerie et de la Restauration en Suisse. La plus grande Fédération patronale de l'hôtellerie-restauration compte quelque 20 000 établissements membres (dont environ 2500 hôtels). L'hôtellerie-restauration suisse avec ses quelque 29 000 établissements fait partie des principaux employeurs du pays.

Contact:

Casimir Platzer, président de GastroSuisse
Téléphone 044 377 53 53, communication@gastrosuisse.ch



Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: