Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Addiction Suisse Journée mondiale sans tabac le 31 mai: des paquets neutres comme signal fort

Lausanne (ots) - Le taux de fumeurs stagne en Suisse, alors qu'il est en baisse dans la plupart des pays industrialisés. Chaque année, la cigarette continue ainsi à faire 9500 victimes. Alors que les restrictions publicitaires sont vivement combattues chez nous, d'autres pays ont déjà fait un pas de plus en introduisant des paquets de cigarettes neutres. Ceux-ci sont au coeur de la Journée mondiale sans tabac 2016, organisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Expériences positives en Australie

Avec 12,8%, la part des fumeurs quotidiens a atteint un niveau historiquement bas en Australie. En l'espace de 20 ans, elle a diminué de moitié grâce à des mesures(1) telles que des restaurants sans fumée, des hausses d'impôts, des avertissements sanitaires visuels sur les paquets de cigarettes et une interdiction générale de la publicité. Depuis 2012, les produits du tabac sont en outre vendus dans des emballages neutres.

Les paquets standardisés sont destinés à montrer que les produits du tabac ne sont pas des biens de consommation ordinaires, mais des produits aux conséquences néfastes pour la santé. Ils donnent ainsi un signal important à la société. D'après un rapport du gouvernement australien(2), l'introduction des paquets neutres est un succès.

Les sondages effectués révèlent que les jeunes, beaucoup plus sensibles à l'image, voient depuis l'introduction des paquets neutres les cigarettes sous un angle moins favorable(3) et estiment leur nocivité de manière plus réaliste(4). Bon nombre d'entre eux trouvent que la cigarette apporte moins de plaisir depuis que l'emballage est d'un brun triste uniforme avec des mises en garde illustrées. Le nombre de personnes souhaitant arrêter de fumer(5) a également augmenté, et les centres d'aide à la désaccoutumance tabagique connaissent une plus grande affluence(6).

De plus, les craintes de l'industrie du tabac ne se sont pas vérifiées: il n'y a pas eu de hausse des importations ou de la production illicite de cigarettes(7), et la moins grande identification à une marque n'a pas entraîné une ruée sur les cigarettes les moins chères et, par là même, une hausse de la consommation due à une chute des prix(8) des produits consommés.

D'autres pays prêts à franchir le pas

A la fin de l'an dernier, une cour arbitrale a rejeté une plainte de l'industrie de la cigarette contre l'Australie. Très récemment, la cour de justice de l'Union européenne a également classé une plainte contre la directive de l'UE qui ouvre la porte aux emballages standardisés dans les pays membres.

En Europe, plusieurs Parlements se sont déjà prononcés en faveur des paquets neutres. C'est notamment le cas en France, en Grande-Bretagne et, en Irlande. Suite au rejet des dernières plaintes en suspens, seuls des emballages neutres peuvent ainsi être mis sur les marchés en France et en Grande-Bretagne depuis le 20 mai 2016. Un délai allant de quelques mois à une année est toutefois prévu pour permettre d'écouler les paquets déjà produits.

Dans l'intervalle, l'idée a séduit d'autres pays(9): en Nouvelle-Zélande, le Parlement débat actuellement d'une loi ad hoc qui devrait être adoptée cette année encore. Dans des pays comme le Canada, Singapour, la Malaisie, la Suède, la Norvège, la Finlande, la Hongrie, la Turquie et l'Afrique du Sud, les gouvernements ont dévoilé publiquement des plans en vue de l'introduction du conditionnement neutre.

Et la Suisse? Le Conseil fédéral a déjà rejeté les paquets neutres en 2014. Dans sa version actuelle, le projet de loi sur les produits du tabac mentionne uniquement l'âge légal de remise, fixé à 18 ans, ainsi que quelques interdictions publicitaires. Mais de puissants groupes d'intérêt s'élèvent déjà contre ces dernières. Si la Suisse ne met pas en place des mesures en vue d'interdire ou restreindre la publicité comme pratiquement tous les pays industrialisés l'ont fait depuis longtemps, le taux de fumeurs continuera à stagner et notre pays se classera encore moins bien(10) en comparaison internationale. L'Australie a pratiquement diminué de moitié son taux de fumeurs en vingt ans, ce qui montre que les mesures sont efficaces. Pourquoi ne pas s'en inspirer en Suisse?

Cahier pédagogique pour la prévention du tabagisme pour les enseignant-e-s du degré secondaire

En collaboration avec l'Association suisse pour la prévention du tabagisme, Addiction Suisse a retravaillé et réédité le cahier pédagogique «Culture et produits du tabac, stratégies de l'industrie du tabac »(11). Ce cahier comprend des suggestions d'animations et permet un regard critique sur les produits du tabac et les stratégies marketing de l'industrie.

(1)www.health.gov.au/internet/main/publishing.nsf/Content/tobacco-kff (2)www.health.gov.au/internet/main/publishing.nsf/Content/tobacco-kff (3)http://tobaccocontrol.bmj.com/content/24/Suppl_2/ii17 (4)http://tobaccocontrol.bmj.com/content/24/Suppl_2/ii42 (5)www.health.gov.au/internet/main/publishing.nsf/Content/tobacco-kff (6)www.mja.com.au/journal/2014/200/1/association-between-tobacco-plain-packaging-and-quitline-calls-population-based?0=ip_login_no_cache%3Dbb60e035818eaa3baa6525c47f4b7dd5 (7)http://tobaccocontrol.bmj.com/content/24/Suppl_2/ii76 (8)http://tobaccocontrol.bmj.com/content/24/Suppl_2/ii66 (9)www.cancer.ca/~/media/cancer.ca/CW/for media/Media releases/2016/plain-packaging-overview---2016-01-11.pdf?la=en (10)www2.compareyourcountry.org/health?cr=oecd&cr1=oecd&lg=de&page=1 (11)shop.addictionsuisse.ch/fr/substances-et-comportements/53-cahier-tabac-n3-culture-et-produits-du-tabac-strategies-de-l-industrie-du-tabac.html

La fondation Addiction Suisse est un centre de compétences national dans le domaine des addictions et centre collaborateur de l'OMS. Elle est active dans la recherche, conçoit des projets de prévention et s'engage pour une politique de santé. Le but de la fondation est de prévenir ou d'atténuer les problèmes issus de la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives ou liés aux jeux de hasard et à l'usage de l'internet. Plus de 200 000 personnes soutiennent notre ONG.

Pour en savoir plus sur Addiction Suisse: www.addictionsuisse.ch

Autres communiqués de presse: http://www.addictionsuisse.ch/actualites/communiques-de-presse/

Contact:

Corine Kibora
Porte-parole
ckibora@addictionsuisse.ch
tél.: 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: