Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Accords salariaux dans l'industrie des machines - Les employés se réjouissent de l'augmentation des salaires réels, mais ils auraient dû toucher plus

    Zürich (ots) - Le 29 juin 2007, les Employés Suisse avaient revendiqué des augmentations de salaire variables pour l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux. Ils avaient demandé 2% d'augmentation pour le salaire réel et 1,5% de participation aux résultats. Aujourd'hui, ils se réjouissent: les salaires réels croissent dans la plupart des entreprises - mais les employés ne reçoivent pas partout l'augmentation globale à laquelle ils auraient droit.

    Les revendications des Employés Suisse pour l'industrie MEM se calculaient selon la formule suivante: 2% d'augmentation du salaire réel + 1,5% participation aux résultats + inflation. Ils attendaient des entreprises qui ne traversent pas une période de crise une compensation de l'inflation (estimée à 0,7% par l'Office de la statistique) et une augmentation du salaire réel de 2%. Cela correspondrait à une hausse de 2,7%. De plus, dans les entreprises se portant bien - ce qui est le cas pour presque toutes avec la conjoncture actuelle -, ils proposaient une participation raisonnable aux résultats.

    Compte tenu de ces distinctions, on peut noter que diverses entreprises ont plus ou moins satisfait les revendications des Employés Suisse. Leica Geosystems par exemple octroie une augmentation de 3% de la masse salariale (1,5% pour tous 1,5% individuel) et Schlatter une hausse de 3,15% (le taux le plus fort communiqué aux Employés Suisse jusqu'à présent). Les deux sociétés prévoient en outre une participation aux résultats sous forme de bonus. Les salaires augmenteront dans le même ordre de grandeur dans d'autres entreprises de renom actives dans l'industrie MEM: un signe positif à l'attention des employés. Enfin, après trois années d'abondance, leurs salaires - et pas uniquement ceux des managers - augmentent nettement. Toutefois, on ne peut absolument pas parler d'un retournement de tendance, comme la revendique les Employés Suisse depuis des années. L'évolution appropriée serait de geler ou de faire baisser les salaires des cadres tout en augmentant ceux des employés!

    Malgré les bons résultats escomptés, de nombreuses entreprises restent modestes et n'offrent que 2 à 2,5% d'augmentation de salaire. Du point de vue des Employés Suisse, ce taux est inférieur à ce que les employés de ces sociétés seraient en droit d'attendre. Le moment serait vraiment venu de faire participer les collaborateurs et collaboratrices au succès de l'entreprise - sous forme de nettes augmentations du salaire réel et pas simplement avec de modestes hausses.

    Chiffres de quelques entreprises en pour-cent de leur masse salariale : Buss AG : 2,1% Leica Geosystems : 3,0% Schlatter :3,15% Siemens : 2.1%

    Les Employés Suisse sont l'organisation des employés la plus importante des branches MEM (industrie des machines, des équipements électriques et des métaux) et Chimie/Pharmacie. Environ 25 000 employés y adhèrent. Les Employés Suisse sont nés de la fusion des deux associations Employés affiliés VSAM (MEM, fondée en 1918) et VSAC (Chimie, fondée en 1993).

Contact: Hansjörg Schmid, responsable de la communication, Employés Suisse, Tél. 044 360 11 21, Portable 076 443 40 40



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: