Discours Suisse

Discours Suisse: Politique énergétique en Suisse alémanique - Les Zurichois sont moins anti-nucléaires que les Bâlois

Encadré 2

    Zurich (ats) Les habitants des cantons abritant des centrales nucléaires sont plus favorables à cette forme d'énergie que le reste de la population. Par ailleurs, les Zurichois sont moins anti-nucléaires que les Bâlois ou les Genevois.

    Selon un sondage publié en mars dernier par swissnuclear, les Argoviens, Soleurois et Bernois (sans l'Oberland bernois) sont 40% à estimer que le nucléaire est "plutôt écologique". Quelque 45% pensent que les centrales atomiques contribuent à la protection du climat.

    Dans le reste de la Suisse, on obtient des taux d'environ 30 et 35% seulement. Il n'y a pratiquement aucune différence entre les régions de plaine (ZH/LU/ZG/FR/BS/BL/SH/AR/AI/SG/VD/NE/GE/JU) et de montagne (UR/OW/NW/SZ/GL/GR/VS/Oberland bernois).

    S'il leur fallait voter sur la construction d'une nouvelle centrale nucléaire en remplacement d'une ancienne, 50% des sondés argoviens, soleurois et bernois diraient "plutôt oui" et 45% "plutôt non". En plaine, seuls 42% se prononceraient pour et 52% contre. Les populations de montagne sont plus partagées, avec 46% de "oui" et 48% de "non".

    Zurichois moins critiques

    Une autre étude encore à paraître et dont l'ATS s'est procuré une copie révèle des différences intéressantes entre les Zurichois et le reste du pays. Ainsi, les habitants du canton de Zurich sont seulement 47% à juger élevés les risques liés au nucléaire, tandis qu'on atteint un taux de 56% pour l'ensemble de la Suisse (53% pour la Suisse alémanique).

    La population de la ville de Zurich est également moins critique par rapport à celle d'autres grandes villes. Moins de la moitié des sondés pensent que l'énergie atomique est dangereuse.

    A Bâle, Berne, Genève et Lausanne, ils sont quelque 65% à partager cet avis. Pour l'ensemble du pays, la barrière de rösti existe bel et bien, avec un taux de 52% outre-Sarine et de 66% en Suisse romande (69% au Tessin).

    Villes anti-nucléaires

    S'agissant de la construction d'une nouvelle centrale, le canton de Zurich s'aligne plus ou moins sur le reste de la Suisse: 46% des sondés disent "non" (48% en Suisse et 45% Outre-Sarine). Plus anti-nucléaire, la ville (51% contre) ne manifeste toutefois pas l'opposition de Bâle et Berne (62% contre) ou de Genève et Lausanne (65% contre).

    Ces résultats sont tirés d'un vaste rapport sur la perception des risques écologiques et des attitudes à l'égard de l'environnement en Suisse et dans le canton et la ville de Zurich.

    Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich ont interrogé 3369 personnes entre novembre 2006 et mars 2007 -dont 367 à Zurich et 442 dans le reste du canton.

ots Originaltext: Discours Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Discours Suisse
c/o FORUM HELVETICUM
Case postale
5600 Lenzbourg 1
Tel.:    +41/62/888'01'25
Fax:      +41/62/888'01'01
E-Mail: info@forum-helveticum.ch



Plus de communiques: Discours Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: