SEC Suisse

sec suisse: Accord salarial avec la Coop

    Neuchâtel/Zurich (ots) - Après d'intenses négociations salariales avec Coop, la Société suisse des employés de commerce (SEC Suisse) ainsi que d'autres partenaires, dont l'Union des employés de la Coop (UEC), sont tombés d'accord sur ce point: Coop débloquera un montant équivalent à 1,5% de la masse salariale pour des augmentations de salaires. La SEC Suisse est particulièrement satisfaite que, dans le cadre de cet accord, la Coop s'est formellement engagée à rééquilibrer systématiquement les salaires des femmes et des hommes et à accroître de 500 unités le nombre de postes d'apprentissage.

    Dans le cadre des négociations engagées entre la Coop et la SEC Suisse ainsi que son partenaire l'UEC, les parties en présence ont élaboré un compromis considéré comme satisfaisant en faveur des quelque 35'000 collaborateurs et collaboratrices de la Coop soumis à la Convention collective de travail. En dépit de la morosité économique, Coop a donné son accord quant à la mise à disposition d'un montant global de 1,5% de la masse salariale pour des réadaptations de traitement à partir du 1er janvier 2005. Des augmentations au mérite de 1% seront accordées individuellement pour tenir compte du renchérissement du coût de la vie; 0,3% sera en outre attribué au rééquilibrage des salaires féminins alors que 0,2% sera destiné aux personnes dont le salaire est compris entre Fr. 3'900.- et 4'800.-. Les rétributions des employés payés à l'heure bénéficieront d'une augmentation généralisée de 1%.

    Avec ces mesures différenciées, les partenaires sociaux prennent en compte d'une part des différences de salaires existant entre les employées et employés et d'autre part de la stagnation des rétributions constatée dans la plage des traitements moyens par rapport aux salaires de base depuis l'introduction du salaire minimum. La SEC Suisse se réjouit particulièrement du fait que dans le cadre du compromis négocié, la Coop se soit engagée contractuellement à créer 500 postes d'apprentissage supplémentaires jusqu'en 2008. Compte tenu du chômage des jeunes et du recul croissant du nombre de postes d'apprentissage proposés sur le marché, la SEC Suisse reconnaît que la Coop assume pleinement sa responsabilité sur le plan socio-économique.


ots Originaltext: sec suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr/

Contact:
Susanne Erdös
secrétaire centrale de la SEC Suisse
Tél.:    +41/44/283'45'76
Mobile: +41/79/635'18'50

Luc Python
secrétaire central de la SEC Suisse
pour la Suisse romande
Mobile: +41/79/355'45'89



Plus de communiques: SEC Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: