Mepha Pharma AG

Mepha décerne un prix de recherche
Quand la pauvreté fait renoncer aux soins médicaux

Basel (ots) - Selon une récente étude, près de 11% de la population renonce à consulter un médecin en cas de maladie pour des raisons financières. Réalisée en Suisse romande par des médecins de famille, cette étude reçoit aujourd'hui à Lucerne le prix de recherche du CMPR (Collège pour la médecine de premier recours), un prix sponsorisé par Mepha, le leader suisse sur le marché des génériques.

L'introduction de l'assurance-maladie obligatoire en 1996 avait pour objectif de garantir l'accès à des soins médicaux de base à toute la population, indépendamment de son revenu. Deux chercheurs lausannois ont mené l'enquête dans 47 cabinets de médecine générale et sont arrivés à la conclusion qu'au cours des 12 derniers mois près de 11% des 2000 patients interrogés avaient renoncé à des prestations médicales pour des raisons financières. En Suisse, 580 000 personnes vivent aujourd'hui avec un revenu mensuel inférieur à 2550 francs, soit en dessous du seuil de pauvreté; les auteurs voient là une explication possible à cet état de fait. Or ce sont justement les personnes précarisées qui optent pour une franchise élevée et qui renoncent aux assurances complémentaires pour économiser des primes. Cette stratégie s'avère payante aussi longtemps que leur état de santé est bon. Mais, en cas de maladie, ces personnes doivent s'acquitter d'une franchise élevée, puis payer 10% de quote-part de leur poche. De plus, les prestations qui ne figurent pas dans le catalogue de l'assurance de base obligatoire mettent également à contribution un budget déjà serré. Toutefois, l'étude a aussi montré que, même chez les personnes disposant d'un revenu supérieur à 9000 francs par mois, l'aspect financier est déterminant au moment de consulter - ou non - un médecin.

L'équipe de chercheurs a également observé que les médecins de premier recours avaient tendance à surestimer la situation financière de leurs patients.

Renforcer la médecine de premier recours

Mepha sponsorise pour la neuvième fois déjà ce prix de recherche doté de 30 000 francs. Selon Andreas Bosshard, directeur général de Mepha Suisse: «Les médecins de famille sont à la base de notre système de santé et sont les interlocuteurs de tous les patients suisses.» La relève n'est pourtant pas assurée: de moins en moins de jeunes médecins embrassent une carrière en médecine de premier recours. Par notre engagement, nous voulons contribuer à améliorer la reconnaissance de la médecine de premier recours et assurer à l'avenir la place des généralistes dans le système de santé suisse.»

À propos de Mepha Suisse SA

Mepha Suisse SA est le leader suisse des fournisseurs de génériques et fait partie du groupe Teva, le numéro un mondial sur le marché des génériques. Mepha Suisse se compose de Teva Pharma SA et de Mepha Pharma SA. Le siège des entreprises est situé à Bâle. Mepha et Teva emploient près de 150 collaborateurs en Suisse. La société de distribution Mepha Pharma commercialise plus de 200 génériques de marque ou sans marque qui sont pour l'essentiel vendus en pharmacie, par des médecins dispensateurs et en droguerie. Le portefeuille de Mepha englobe 16 domaines d'indications médicales. En Suisse, Teva Pharma propose environ 50 spécialités pour le traitement de troubles affectant le système nerveux central, pour le traitement du cancer et des troubles des voies respiratoires.

Contact:

Service de presse, Teva Pharma SA, Mepha Pharma SA et Mepha Suisse
SA, Téléphone 061 705 43 43, media@mepha.ch



Plus de communiques: Mepha Pharma AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: