UNICEF Schweiz

Dons en faveur de l'UNICEF: la Suisse se place en tête au niveau mondial si l'on considère la contribution versée par tête d'habitant

Rapport annuel 2002 d'UNICEF Suisse Zurich (ots) - En 2002, UNICEF Suisse a remis 21,6 millions de francs suisses au Fonds des Nations Unies pour l'enfance. Il faut ajouter à cela les contributions de la Confédération à hauteur de 20,6 millions de francs. La Suisse figure ainsi parmi les 10 donateurs les plus importants d'UNICEF International. Si l'on considère la contribution versée par tête d'habitant, la Suisse se place même en tête au niveau mondial. Les programmes bénéficiaires d'un soutien financier concernaient en particulier l'éducation des filles, les vaccinations et les secours d'urgence. Après clôture de l'exercice 2002, UNICEF Suisse peut remettre 21'616'902 francs à UNICEF International pour les programmes dans le monde. Si l'on ajoute à cette somme la contribution du gouvernement suisse qui s'élève à 20'855'130 francs, le montant total atteint donc plus de 42 millions de francs. Ces chiffres montrent que l'aide humanitaire et la coopération au développement à long terme en faveur des enfants sont largement soutenues par la population. Parrainages de projets Les parrainages de projets sont au cœur des programmes d'UNICEF Suisse. Les dons en faveur des parrainages en Inde, au Brésil, au Burkina Faso et au Rwanda se sont élevés à 3,4 millions de francs. Ces projets misent sur la durabilité et l'engagement de l'UNICEF qui se poursuit durant des années est un signe d'espoir pour les enfants concernés. Souvent discriminées par rapport aux garçons, ce sont en priorité les filles qui ont dès lors la possibilité de suivre une formation scolaire et d'entrevoir de nouvelles perspectives d'avenir. Dans l'Uttar Pradesh, en Inde, l'UNICEF a mis sur pied un Girls' Camp qui permet à une bonne centaine de filles d'accéder à l'instruction. L'objectif est d'offrir l'opportunité à toutes les filles de 6 à 14 ans d'acquérir une formation scolaire élémentaire. Au Burkina Faso, l'UNICEF s'implique dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. L'accès à la formation joue là aussi un rôle central. Sommet mondial de l'ONU pour les enfants à New York L'année 2002 était également placée sous le signe du Sommet mondial de l'ONU pour les enfants qui s'est déroulé en mai 2002 à New York. Le programme d'action adopté qui s'étend jusqu'à 2010 s'inscrit contre les abus d'enfants, l'exploitation et la violence; il prévoit aussi diverses mesures contre la malnutrition, la mortalité infantile et le manque de possibilités de formation. Depuis le premier Sommet mondial pour les enfants qui s'est tenu en 1990, on a certes enregistré quelques succès: dans les pays pauvres du monde, le nombre des enfants qui meurent chaque année est inférieur de 3 millions à celui de 1990. C'est surtout au plan de la réduction des maladies que les résultats sont importants : ainsi, la polio est presque éradiquée aujourd'hui. En même temps, 150 millions d'enfants continuent de souffrir de malnutrition et 110 millions, des filles en majorité, ne vont pas à l'école. Le gouvernement suisse auditionné par le comité de l'ONU pour les droits de l'enfant à Genève Le 29 mai 2003, la Suisse a dû, pour la première fois depuis la ratification de la Convention relative aux droits de l'enfant, présenter son rapport au comité de l'ONU pour les droits de l'enfant à Genève. Sous la conduite d'UNICEF Suisse, 46 organisations ont déposé de leur côté un rapport complémentaire qui examine d'un oeil critique le rapport officiel du gouvernement. Le rapport complémentaire constate certes que, en comparaison avec d'autres pays, la situation des enfants en Suisse est bonne. Néanmoins, pour certains groupes, des améliorations sont nécessaires, par exemple pour les enfants de familles pauvres, pour les enfants étrangers et les requérants d'asile mineurs. Les ONG critiquent également le fait que la Suisse maintienne les cinq réserves émises lors de la ratification de la Convention relative aux droits de l'enfant. Dans ses recommandations, le comité de l'ONU pour les droits de l'enfant a repris beaucoup des points soulevés par les 46 organisations non gouvernementales, en invitant la Suisse à redoubler d'efforts pour mettre en oeuvre les droits de l'enfant. Informations: Le rapport annuel complet 2002 peut être téléchargé sur le site www.unicef.ch ("Actualité/ Communiqués de presse") La guerre en Irak est finie - le travail de l'UNICEF continue Même si la guerre est finie, les enfants irakiens ont encore un besoin aigu d'aide. L'UNICEF soutient la reconstruction des installations d'adduction d'eau, des écoles et des hôpitaux en s'employant à ce que l'alimentation des enfants soit assurée et qu'ils soient protégés contre les maladies. D'autres informations sont disponibles sur le site www.unicef.ch. dons: CP 80-7211-9, mention "Irak". ots Originaltext: UNICEF Suisse Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Alexander Rödiger responsable de la communication Comité suisse pour l'UNICEF Tél. +41/1/317'22'66 E-Mail: a.roediger@unicef.ch UNICEF Suisse Baumackerstrasse 24 8050 Zürich Tél. +41/1/317'22'66 Fax +41/1/317'22'77 Numéro de compte pour les dons: CP 80-7211-9

Ces informations peuvent également vous intéresser: