Evangelische Lepra-Mission Schweiz

L'Inde adopte de nouvelles stratégies dans la lutte contre la lèpre

    New Dehli/Küsnacht (ots) - La déclaration d'intention de l'OMS, selon laquelle la lèpre devrait être éradiquée d'ici 2005,  est à prendre avec précaution.  L'Inde compte parmi les huit pays où cette maladie est la plus répandue. Sur 10'000 Indiens, cinq au moins en sont atteints, et, chaque année, les personnes contaminées se comptent encore par centaines de milliers. Face à l'ampleur de ce drame humain, le gouvernement indien a décidé fermement de réagir. Dans ce contexte, la Mission évangélique de lutte contre la lèpre fait figure de précurseur.

    La lèpre est une maladie qui se guérit depuis 20 ans à l'aide d'une thérapie combinant plusieurs médicaments. Et pourtant, l'épidémie n'est pas encore en voie de diminution..  Chaque année, on enregistre, à l'échelle mondiale, entre 600'000 et 700'000 nouveaux cas. De nombreuses organisations se sont données pour tâche de mener de front les activités de prévention et les soins aux malades. L'une des plus importantes est la Mission évangélique de lutte contre la lèpre. Elle gère de nombreux centres dans les pays concernés, centres placés sous la responsabilité de spécialistes locaux, et collabore aussi étroitement avec les structures gouvernementales.

    Le gouvernement indien s'est engagé à intégrer, d'ici 2004, toutes les institutions fédérales de lutte contre la lèpre ainsi que les organisations non gouvernementales dans les structures des services généraux de santé. Une telle mesure vise à assurer aux malades vivant dans chaque Etat de l'Inde un traitement et un suivi médical adéquats. Eric Chollet, directeur de la section suisse de la Mission évangélique de lutte contre la lèpre, confirme: « Cette stratégie porte déjà ses fruits. Les personnes concernées n'ont plus désormais de longues distances à parcourir pour rejoindre les centres de soins. De plus, les malades de la lèpre ne sont plus isolés des autres patients, ce qui met un terme à l'exclusion. La réorganisation opérée en Inde dans le secteur de la santé publique répond à la demande de réinsertion sociale que nous formulons depuis des années. » Il est à présent certain que l'association va devoir fermer quelques-uns de ses hôpitaux et de ses écoles. Mais, d'un autre côté, elle se trouve confrontée à de nouveaux défis. Dans trois Etats de l'Inde, elle a déjà mis sur pied un programme de formation pour accroître, en termes de prévention et de traitement de la lèpre, l'efficacité des collaboratrices et des collaborateurs employés par l'Etat Indien. Des centres de formation seront prochainement aménagés dans d'autres régions du pays.

    La réorientation du gouvernement indien en matière de politique de santé va permettre à la Mission évangélique de lutte contre la lèpre d'élargir considérablement un rayon d'action qui couvre déjà 78 millions de personnes, soit environ 21 millions de plus qu'en 1999. Cet élargissement de la couverture géographique a été arrêté en accord avec le Ministère indien de la Santé. Certains hôpitaux de l'association resteront à l'avenir des établissements de référence pour le traitement spécifique des malades de la lèpre.

ots Originaltext: Mission Evangélique contre la Lèpre Suisse
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Mission Evangélique contre la Lèpre Suisse
Tél.      +41/21/801'50'81
E-Mail: mecl@bluewin.ch
[ 009 ]



Ces informations peuvent également vous intéresser: