Holzenergie Schweiz

Energie du bois: La sécurité de l'approvisionnement est assurée durablement

Les pellets - un réseau d'approvisionnement toujours plus dense. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/Energie-bois Suisse".

    Zurich (ots) -

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100003923 -

    En 2008, 9'631 chauffages à plaquettes forestières, 14'883 chauffages à pellets et 652'708 chauffages à bûches ont transformé quelques 3.7 millions de mètres cubes de bois-énergie en chaleur neutre du point de vue du CO2. Sur les 10 millions de mètres cubes de bois qui sont produits durablement par les forêts helvétiques, un peu plus d'un tiers est utilisé à des fins énergétiques. La sécurité d'approvisionnement en combustible de ces chauffages au bois ne pose donc pas le moindre problème. Aucune impasse n'est constatée, et ce grâce à l'excellent travail des logisticiens de la chaîne du bois, autant pour les bûches que pour les plaquettes forestières ou les pellets.

    Les bûches offrent la plus grande indépendance

    Le bois sous forme de bûche a la plus longue histoire. Le bois rond est scié à un mètre de longueur et fendu. On trouve également sur le marché des bûches plus courtes, de 25, 33 ou 50 cm. Dans les régions rurales, les fagots de 70 à 100 cm composés de branches ont encore de beaux jours devant eux et sont utilisés particulièrement dans les fourneaux en pierre ollaire. Afin d'atteindre une combustion optimale, le bois doit être stocké au sec, dans un endroit bien aéré et sa part d'humidité doit être inférieure à 20%. Pour optimiser le séchage du bois, il est nécessaire de le fendre immédiatement après la coupe et qu'il soit entassé à l'abri de la pluie dans un lieu ensoleillé et sec. Après une à deux années d'entreposage, le combustible est prêt à être utilisé. Les entreprises forestières stockent le bois-énergie le long des routes forestières ou dans leurs entrepôts. Le bois est le seul combustible qui, en cas de crise extrême, peut être apprêté sans machine motorisée. Un quart des forêts suisses sont en main de quelques 250`000 propriétaires privés, qui sont pratiquement indépendants au niveau énergétique puisqu'ils utilisent le bois-énergie pour leur propre chauffage. Le surplus est mis sur le marché pour les propriétaires de chauffage au bois ne possédant pas de forêts. Grâce à la multiplicité des producteurs de bois-énergie, la sécurité d'approvisionnement est assurée.

    Plaquettes forestières - la forêt en profite

    L'utilisation de plaquettes forestières pour des installations de chauffage automatiques est souvent la seule façon de valoriser les assortiments forestiers de moindre qualité de façon économique. Il s'agit souvent de produits issus des soins apportés aux forêts. Chaque chauffage à plaquettes forestières apporte donc sa contribution à l'entretien de nos forêts. On distingue la chaîne d'approvisionnement directe et celle indirecte. Particulièrement sur le plateau, la chaîne d'approvisionnement est organisée de façon directe: les arbres sont abattus, entreposés le long des routes forestières pendant quelques semaines et déchiquetés par des installations mobiles. Le combustible est livré directement aux propriétaires de chauffages à plaquettes forestières dans des containers. Cette méthode permet d'économiser les frais de stockage. Dans les forêts qui ne sont pas accessibles en hiver, on organise la chaîne d'approvisionnement de façon indirecte. Cela concerne particulièrement les Alpes et les Préalpes. Le combustible est entreposé sous forme de bois rond ou dans des halles de stockage à plaquettes forestières pour être ensuite livré aux consommateurs finaux. Les coûts sont par conséquent plus élevés et les plaquettes livrées sont sèches, ce qui permet d'approvisionner les propriétaires de chauffages qui ne fonctionnent pas avec des plaquettes humides. Cela concerne particulièrement les petites installations ou les installations plus anciennes. Les plaquettes forestières permettent de produire de la chaleur avec des installations de puissance importante comme les réseaux de chaleur à distance. Grâce au standard «Copeaux de chauffage de Qualité», l'utilisation de ce combustible est optimale même pour les maisons individuelles. Toutefois, il est important de souligner que plus l'installation est de petite puissance, plus la qualité des plaquettes doit être irréprochable. Les producteurs innovants de bois-énergie ont relevé le défi et introduit sur le marché un nouveau standard, le «Copeau de Qualité». Le combustible est très sec, très homogène et débarrassé des poussières. La livraison est simplifiée puisqu'il est possible de le pomper dans le silo à plaquettes. Débarrassé de toute humidité, les plaquettes ne fermentent pas, n'émettent pas de gaz et d'odeur. Cet état de fait simplifie l'aménagement de l'espace de stockage. Ainsi, les propriétaires de maisons individuelles disposent d'une alternative optimale aux bûches et aux pellets et la palette des produits issus du bois-énergie s'en trouve élargie.

    Les pellets - un réseau d'approvisionnement toujours plus dense Lors de l'hiver 2008/2009, quelques 15 producteurs de pellets ont transformé environ 100`000 tonnes, ce qui correspond à la consommation nationale. Les deux acteurs principaux sont AEK Pellet AG in Balsthal/SO et l'entreprise Tschopp Holzindustrie AG à Buttisholz/LU dont la production annuelle est de 30'000 tonnes chacun. Les autres producteurs sont plus petits et livrent le combustible au niveau régional. Avec Fenac, l'organisation faîtière de LANDI, les utilisateurs de pellets disposent d'un réseau de 450 magasins répartis dans toute la Suisse. Migrol SA est le deuxième distributeur d'importance présent sur tout le territoire à l'exception des cantons du Valais, de Genève, du Tessin et des Grisons. La capacité des producteurs de pellets en Suisse est de 170`000 tonnes par an. Elle dépasse de loin ce qui est utilisé actuellement et montre clairement le potentiel de ce marché qui va se développer de façon dynamique ces prochaines années. En juillet 2009, le Pelletwerk Mittelland a commencé à produire et permettra de transformer à grande échelle du bois rond en pellets. Différents projets sont en route en Suisse romande et très bientôt, toutes les régions de Suisse disposeront d'entreprises actives dans ce domaine.

ots Originaltext: Energie-bois Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Energie-bois Suisse
Alain Bromm
Av. des Jordils 5
Case postale 128
1000 Lausanne 6
Tél.:        +41/21/320'30'35
E-Mail:    bromm@energie-bois.ch
Internet: www.energie-bois.ch



Plus de communiques: Holzenergie Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: