Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Régularisation de la situation des sans-papiers : La Suisse doit aussi appliquer les recommandations du Conseil de l’Europe

      Berne (ots) - Après avoir analysé de manière approfondie les
diverses actions menées ces dernières années en matière de
régularisation de la situation des sans-papiers, le Conseil de
l’Europe recommande, dans une résolution adoptée aujourd’hui, aux
États membres la mise en œuvre de programmes de régularisation
flanqués de mesures d’accompagnement, faisant en particulier
référence au pro-gramme appliqué par l’Espagne en 2005. Ce programme
a en son temps réglé sur le plan juridi-que le statut de séjour de
plus de 570'000 personnes et apporté aux personnes concernées à la
fois protection contre l’exploitation et garantie des droits
humains. Il a aussi permis aux sans-papiers d’obtenir un emploi
légal et contrôlé, de bénéficier ainsi d’une meilleure sécurité
sociale ; cela, tout en endiguant l’économie souterraine et
augmentant les recettes fiscales.

    L’Union syndicale suisse (USS) invite le gouvernement suisse à suivre les recommandations du Conseil de l’Europe. Selon une étude réalisée sur mandat de l’Office fédéral des migrations, plus de 90'000 migrant(e)s dépourvus de tout statut de séjour vivent et travaillent en Suisse. L’USS est per-suadée que notre pays devrait absolument mettre en œuvre un programme de régularisation, tel que le recommande le Conseil de l’Europe, avant l’entrée en vigueur des nouvelles lois sur les étran-gers et le travail au noir.

    Dans la seule Union européenne, environ 5,5 millions de migrant(e)s vivent sans statut de séjour.

    Manuela Bruderer (076 543 86 36), secrétaire centrale de l’USS en charge de ce dossier et Vania Alleva (079 620 11 14), présidente de la Commission USS des migrations, se tiennent à votre dis-position pour tout complément d’information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: