Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Protection contre les licenciements antisyndicaux La Suisse doit se mettre au diapason de lÂ’OIT !

      Berne (ots) - LÂ’Union syndicale suisse (USS) salue les
recommandations décidées hier à l’unanimité par le Conseil
dÂ’administration du Bureau international du Travail (BIT) Ă 
l’attention du gouvernement suisse, de mieux protéger les
représentantes et représentants des travailleuses et travailleurs
contre les licenciements abusifs. Le Comité de la liberté syndicale
a en particulier demandé à la Suisse de prendre des mesures visant à
procurer aux victimes de licenciements antisyndicaux le mĂŞme type de
protection que pour celles victimes de licenciements violant le
principe d’égalité de traitement entre homme est femmes, y compris
la possibilité d’une réintégration au sein de l’entreprise fautive !

    LÂ’USS exige des autoritĂ©s suisses quÂ’elles adaptent rapidement la lĂ©gislation concernĂ©e et leur demande de cesser de jouer Ă  cache- cache derrière des artifices juridiques. Le droit international lÂ’emporte sur le droit national. Si les reprĂ©sentant(e)s syndicaux ne sont pas protĂ©gĂ©s contre les licenciements antisyndicaux, ils ne sont alors plus en mesure de faire valoir les intĂ©rĂŞts des travailleuses et travailleurs dans lÂ’entreprise.

    Jean Claude Prince (079. 689 45 84), secrĂ©taire central de lÂ’USS en charge de ce dossier se tient Ă  votre disposition pour tout complĂ©ment dÂ’information.



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: