Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Politique sociale Pascal Couchepin mène une politique de diseuse de bonne aventure

      Berne (ots) - Mercredi 18 fĂ©vrier, le prĂ©sident de la
Confédération, Monsieur Joseph Deiss, a présenté à l’ensemble de la
presse parlementaire le « train de (17) mesures du Conseil fédéral
pour la politique de croissance ». Ces mesures une fois mises en
œuvre, il faudrait s’attendre en quelques années à 8 pour cent
supplémentaires de croissance, a encore précisé l’économiste en chef
de la Confédération, Monsieur Aymo Brunetti.

    Et aujourdÂ’hui, cÂ’Ă©tait au tour de Pascal Couchepin de prĂ©senter, Ă©galement Ă  lÂ’ensemble de la presse parlementaire, ses pronostics concernant lÂ’avenir de lÂ’AVS. Des pronostics sombres, car notre Ă©conomie ne devrait Ă  lÂ’avenir croĂ®tre que très faiblementÂ… Mais alors, qui a raison de Messieurs Deiss et Couchepin ?

    Avec ses sombres pronostics qui nous emmènent jusquÂ’en 2040Â…, ce dernier entend justifier le dĂ©mantèlement social radical que reprĂ©sente la 11e rĂ©vision de lÂ’AVS et faire de la propagande pour le oui Ă  cette rĂ©vision. Peu lui importe que ses chiffres soient des plus contestables et que ses pronostics apparaissent aussi sĂ»rs de les prĂ©dictions dÂ’une diseuse de bonne aventure de kermesse.

    Quant Ă  Joseph Deiss au contraire, ses prĂ©dictions servent Ă  justifier de nouvelles libĂ©ralisations et privatisations ainsi que le dĂ©mantèlement de prestations publiques et les cadeaux fiscaux offerts aux nantis.

    Le corps Ă©lectoral de ce pays va prendre les dĂ©clarations de ces deux magistrats pour ce quÂ’elles sont : de la propagande en vue des prochaines votations. Le peuple sait en effet que la Suisse dispose dÂ’une Ă©conomie performante axĂ©e sur la croissance et quÂ’elle peut se permettre dÂ’avoir une AVS de qualitĂ©. Il est donc faux de vouloir dĂ©manteler cette dernière Ă  hauteur de près dÂ’un milliard de francs. Et au vu des milliards de francs de cadeaux fiscaux quÂ’on nous propose dÂ’offrir aux nantis de ce pays, le dĂ©mantèlement social prĂ©vu apparaĂ®t encore plus injustifiable.

    Pietro Cavadini, responsable de lÂ’information Ă  lÂ’USS, se tient Ă  votre disposition pour tout complĂ©ment dÂ’information Ă  ce sujet (031 377 01 07).



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: