Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Politique sociale Pascal Couchepin mène une politique de diseuse de bonne aventure

      Berne (ots) - Mercredi 18 février, le président de la
Confédération, Monsieur Joseph Deiss, a présenté à l’ensemble de la
presse parlementaire le « train de (17) mesures du Conseil fédéral
pour la politique de croissance ». Ces mesures une fois mises en
œuvre, il faudrait s’attendre en quelques années à 8 pour cent
supplémentaires de croissance, a encore précisé l’économiste en chef
de la Confédération, Monsieur Aymo Brunetti.

    Et aujourd’hui, c’était au tour de Pascal Couchepin de présenter, également à l’ensemble de la presse parlementaire, ses pronostics concernant l’avenir de l’AVS. Des pronostics sombres, car notre économie ne devrait à l’avenir croître que très faiblement… Mais alors, qui a raison de Messieurs Deiss et Couchepin ?

    Avec ses sombres pronostics qui nous emmènent jusqu’en 2040…, ce dernier entend justifier le démantèlement social radical que représente la 11e révision de l’AVS et faire de la propagande pour le oui à cette révision. Peu lui importe que ses chiffres soient des plus contestables et que ses pronostics apparaissent aussi sûrs de les prédictions d’une diseuse de bonne aventure de kermesse.

    Quant à Joseph Deiss au contraire, ses prédictions servent à justifier de nouvelles libéralisations et privatisations ainsi que le démantèlement de prestations publiques et les cadeaux fiscaux offerts aux nantis.

    Le corps électoral de ce pays va prendre les déclarations de ces deux magistrats pour ce qu’elles sont : de la propagande en vue des prochaines votations. Le peuple sait en effet que la Suisse dispose d’une économie performante axée sur la croissance et qu’elle peut se permettre d’avoir une AVS de qualité. Il est donc faux de vouloir démanteler cette dernière à hauteur de près d’un milliard de francs. Et au vu des milliards de francs de cadeaux fiscaux qu’on nous propose d’offrir aux nantis de ce pays, le démantèlement social prévu apparaît encore plus injustifiable.

    Pietro Cavadini, responsable de l’information à l’USS, se tient à votre disposition pour tout complément d’information à ce sujet (031 377 01 07).



Plus de communiques: Schweizerischer Gewerkschaftsbund SGB

Ces informations peuvent également vous intéresser: