comparis.ch AG

comparis.ch à propos des assurances superflues - Un peuple sur-assuré à l'unisson

Zürich (ots) - En Suisse, les gens sont trop assurés. Ou du moins c'est l'avis de 2/3 de la population. Parallèlement, Monsieur et Madame tout le monde pensent être, eux-mêmes, assurés de manière optimale. C'est ce que révèle une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet. En outre, l'idée que beaucoup sont assurés à l'excès s'avère bien plus qu'un cliché, notamment au niveau des véhicules à moteur. De nombreux automobilistes ont conclu des complémentaires dont ils n'ont pas besoin.

La conclusion d'une assurance représente toujours une sorte de défi : il s'agit d'une part de bénéficier d'une protection suffisante et, d'autre part, de ne pas payer pour quelque chose d'inutile. En fin de compte, chaque option supplémentaire engendre une hausse des primes. Huit conducteurs sur dix estiment avoir assez bien résolu ce dilemme et jouir ainsi d'une couverture idéale. Seul 18 % des personnes sondées confient s'estimer trop assurées. Point intéressant : nettement plus de femmes (85 %) que d'hommes (76 %) se disent généralement bien assurées. C'est ce que révèle une enquête représentative, effectuée à la demande de comparis.ch. Pour ce faire, fin juillet 2011, l'institut d'études de marché GfK a interrogé 1200 propriétaires de voitures dans toute la Suisse.

Si presque tous sont contents de leur niveau d'assurance actuel, ils trouvent la couverture de leurs compatriotes inadaptée : 2/3 des personnes interrogées affirment que, dans l'ensemble, les Suisses sont trop assurés. 21 % seulement considèrent que les autres sont globalement bien assurés. 6 % estiment que les Suisses ne sont pas assez assurés, et 6 % ne sont pas en mesure de juger. Richard Eisler, CEO de comparis.ch, résume la situation ainsi : « Si les gens sont persuadés d'avoir choisi le bon niveau d'assurance, ils doutent que ce soit le cas des autres. Toutefois, porter un regard critique sur sa propre situation serait très bénéfique. »

Compléments inutiles au niveau de l'assurance automobile

Ce regard critique s'avèrerait souvent judicieux au niveau de l'assurance automobile. En effet, c'est dans ce domaine précis que les personnes interrogées sont le plus confiantes à l'égard de leur situation d'assurance. 87 % trouvent leur niveau d'assurance optimal. Cependant, l'enquête comparis.ch démontre que la souscription à des compléments superflus n'est pas inusuelle. Ainsi, près d'un tiers des sondés possèdent une assurance couvrant les dommages de stationnement. Toutefois, ce genre de dégâts étant pris en charge par l'assurance responsabilité civile obligatoire via un fonds (après déduction d'une franchise de 1000 francs), il est tout à fait possible de renoncer à cette option.

L'assurance passagers constitue un autre exemple de complément inutile, car toute personne habitant en Suisse est tenue de s'assurer contre les accidents. Cette option n'est donc opportune qu'en cas de transport régulier, en Suisse, de personnes résidant à l'étranger et disposant d'une faible couverture, ce qui représente probablement une minorité des cas. Malgré tout, 62 % disent avoir conclu ce complément.

Seul une minorité analyse sa police d'assurance

Une des explications à cet excédent de couverture pourrait résider dans le fait que rares sont les automobilistes qui contrôlent de façon régulière si leur assurance est toujours adaptée à leurs besoins. Pour 62 % des personnes interrogées, le dernier réexamen de leur assurance remonte à l'achat de leur véhicule actuel. 15 % ont effectué un ajustement en raison de l'ancienneté de leur véhicule. Seul un participant sur onze confie analyser régulièrement l'état de ses assurances et avoir par conséquent adapté sa couverture automobile. Richard Eisler à cet effet : « S'il est tout à fait compréhensible de ne pas volontiers se confronter aux détails laborieux en matière d'assurance, ceci permet toutefois souvent de payer moins. »

Contact:

Richard Eisler
CEO
Tél. : 044 360 34 00
E-mail : media@comparis.ch
http://fr.comparis.ch/versicherung


Ces informations peuvent également vous intéresser: